© 2017 Chron'open
Saison 1991

 

Boris Becker remporte à l'occasion de l'Open d'Australie le cinquième tournoi du Grand Chelem de sa carrière. Il s'impose en finale contre Lendl, qui dispute là la dernière finale de sa longue carrière au plus haut niveau.

 

Jim Courier remporte les Internationaux de France. Il bat celui à qui l'étiquette de looser commence à coller à la peau : Andre Agassi; le kid de Las Vegas perd ici sa troisième finale en Grand Chelem, après Roland et Flushing en 1990.

 

L'Allemand Michael Stich crée une petite surprise en remportant le prestigieux tournoi de Wimbledon.


 

Stefan Edberg ajoute son nom au palmarès 1991. Il est le lauréat de l'US Open, une première dans la carrière du Suédois, qui remporte là son 5ème titre en Grand Chelem.


Cocoricooo ! On n'avait plus vu cela depuis l'époque glorieuse des Mousquetaires ; l'équipe de France, après 59 ans d'attente, remporte enfin la coupe Davis, et de très belle manière. A Lyon, Leconte et Forget, dirigés par Yannick Noah, réalisent l'exploit que tout un pays n'osait espérer, terrassant Sampras, Flach et Seguso, pourtant archi-favoris. Agassi avait bien donné le premier point aux Etats-Unis, mais cela n'a pas suffi.

 


N°1 au classement ATP en 1991 : Stefan Edberg toute l'année, excepté entre le 28 janvier et le 18 février, puis du 8 juillet au 9 septembre, périodes pendant lesquelles il céda la première place à son rival "historique" Boris Becker.

 

  1. 1. Edberg
  2. 2. Courier
  3. 3. Becker
  4. 4. Stich
  5. 5. Lendl
  6. 6. Sampras
  7. 7. Forget
  8. 8. Novacek
  9. 9. Korda
  10. 10. Agassi
  11. 11. Bruguera
  12. 12. Gustafsson
  13. 13. Rostagno
  14. 14. E. Sanchez
  15. 15. Chang
  16. 16. Ivanisevic
  17. 17. Wheaton
  18. 18. Prpic
  19. 19. B. Gilbert
  20. 20. Hlasek


N°1 au classement Chron'open 1991 : Stefan Edberg (voir les conditions)


Champion du monde juniors :  Thomas Enqvist  



ATP Awards
Joueur de l'année : Stefan Edberg
Révélation de l'année : Byron Black
Meilleure progression : Jim Courier 
Come back de l'année :  Jimmy Connors
Prix de la sportivité : Stefan Edberg 
Prix de l'humanitaire : John O'Sheah  



 

  • Grands Chelems
Oz Open Roland Garros Wimbledon US Open



 

  • Championship Series
Indian Wells Miami Monte-Carlo Hambourg Rome

Montréal Cincinnati Stockholm Bercy

 
Masters






 

  • ATP International Series Gold

Philadelphie Stuttgart (indoor) Memphis Rotterdam Barcelone

Tokyo Stuttgart Washington Kitzbühel Indianapolis

New Haven Bâle Sydney (indoor) Tokyo (indoor) Vienne



 

  • ATP International Series

Adélaïde

Wellington

Sydney

Auckland

Guaruja

Milan

San Francisco

Bruxelles

Chicago

Copenhague

Estoril

Hong Kong

Orlando

Nice

Séoul

Singapour

Madrid

Munich Tampa Charlotte

Umag

Bologne Florence Queen's Rosmalen

Gênes

Manchester Bastad

Gstaad

Newport

Hilversum

Los Angeles

San Marino

Prague

Long Island

Schenectady

Brasilia

Bordeaux

Genève

Brisbane


Palerme

Athènes

Toulouse

Berlin

Tel Aviv

Lyon

Guaruja

Buzios

Birmingham

Moscou

Sao Paulo

Coupe du Grand Chelem