© 2017 Chron'open
Saison 1996

 

Surprise à Melbourne, où celui qu'on croyait sur la fin, Boris Becker, remporte l'épreuve, en battant en finale Michael Chang, qu'on n'attendait pas non plus à un tel niveau. Ce sera bien entendu pour Becker une belle manière de tirer sa révérence. On ne le reverra plus dans une finale du Grand Chelem.

 

Surprise à Roland-Garros, où le Russe Yevgeny Kafelnikov remporte une finale improbable contre l'Allemand Michael Stich. Sampras a sans doute raté la meilleure occasion de sa carrière de remporter le tournoi parisien, car l'élimination prématurée de Muster en huitièmes, associée à son propre succès sur Jim Courier lui dégageait la route. Mais Sampras ne passera pas l'obstacle russe.



Surprise à Wimbledon où Pete Sampras, invaincu sur le gazon londonien depuis quatre ans et sa défaite face à Edberg en 1992, chute dès les quarts face au futur vainqueur de l'épreuve, le Néerlandais Richard Krajicek. Une hécatombe des favoris : Ivanisevic sort en quarts également, et Stich abandonne tout espoir dès les huitièmes. Quant à Todd Martin, dernier rescapé des têtes de série, il est renvoyé chez lui quand il semblait incarner le gagnant le plus logique. C'est un autre Américain, répondant au nom de Malivai Washington, qui se hissera jusqu'en finale. .



Surprise à Flushing Meadows enfin, où Michael Chang parvient encore en finale, barré dans sa quête de titre par un Pete Sampras en grande forme, vexé sans doute d'avoir abandonné sa couronne à Wimbledon. Notons que Chang a réussi l'exploit de sortir Agassi, qui va alors commencer une traversée du désert. On ne le reverra plus dans un quart de finale avant Roland-Garros 1999.

 

L'équipe de France crée aussi une belle sensation en remportant la coupe Davis, cinq ans après Lyon. Les hommes de Noah sont allés chercher leur succès à Malmoë, en Suède. Pioline, Boetsch et Raoux seront les héros de la finale. 

 

Andre Agassi remporte les Jeux Olympiques d'Atlanta.

 




N°1 à l'ATP en 1996 : Sampras, jusqu'au 29 janvier, puis Agassi jusqu'au 12 février, puis pour la première fois Muster jusqu'au 19 février, puis Sampras jusqu'au 11 mars, puis de nouveau Muster jusqu'au 15 avril, mais c'est encore Pete Sampras qui termine l'année devant tout le monde.

  1. 1. Sampras
  2. 2. Chang
  3. 3. Kafelnikov
  4. 4. Ivanisevic
  5. 5. Muster
  6. 6. Becker
  7. 7. Krajicek
  8. 8. Agassi
  9. 9. Enqvist
  10. 10. Ferreira
  11. 11. Ríos
  12. 12. T. Martin
  13. 13. A. Costa
  14. 14. Edberg
  15. 15. Siemerink
  16. 16. Stich
  17. 17. Gustafsson
  18. 18. Mantilla
  19. 19. Berasategui
  20. 20. Washington


N°1 au classement Chron'open 1996 : Pete Sampras (voir les conditions)


Champion du monde juniors :  Sébastien Grosjean  



ATP Awards
Joueur de l'année : Pete Sampras
Révélation de l'année : Dominik Hrbaty
Meilleure progression : Tim Henman 
Come back de l'année :  Stéphane Simian
Prix "Stefan Edberg" de la sportivité : Alex Corretja 
Prix "Arthur Ashe" de l'humanitaire :  Paul Flory  



 

  • Grands Chelems
Oz Open Roland Garros Wimbledon US Open



 

  • Tournois Super 9
Indian Wells Miami Monte-Carlo Hambourg Rome

Cincinnati Toronto Stuttgart Bercy

   
Jeux Olympiques Masters






 

  • ATP International Series Gold

Anvers Memphis Milan Philadelphie Barcelone

Tokyo Washington Stuttgart Indianapolis New Haven

Vienne



 

  • ATP International Series

Adélaïde Doha Auckland Sydney

Djakarta

Zagreb

Shanghai

Dubai

Marseille

San Jose

Mexico Rotterdam

Scottsdale

Copenhague

Saint-Petersbourg

Casablanca Estoril Hong Kong New Delhi Bermudes

Séoul Atlanta Munich Prague Pinehurst

Coral Springs Sankt Pölten Porto Queen's Rosmalen

Bologne Halle Nottingham Bastad Gstaad

Newport Kitzbühel

Los Angeles

Amersfoort San Marino

Umag

Long Island

Bogota

Bournemouth

Bucarest

Bâle

Palerme

Lyon

Marbella

Singapour

Pékin

Ostrava

Tel Aviv

Toulouse

Moscou

Santiago

Stockholm

Coupe du Grand Chelem