© 2016 Chron'open
Roland Garros 2015
- du 24 mai au 7 juin 2015 -
 

tournée préparatoire
Monte Carlo Masters 1000 Barcelone ATP 500 Madrid Masters 1000 Rome Masters 1000




Absents Raonic, Del Potro, Söderling, Benneteau

Cette année, on voit mal comment Djokovic pourrait laisser passer sa chance de remporter enfin le seul grand titre qui manque à son palmarès. Il marche sur l'eau depuis le début de la tournée sur terre - et même depuis le début de l'année - et son principal obstacle, Rafael Nadal, traverse une phase de doutes et de contre-performances. Il faudra surveiller Andy Murray qui s'est trouvé une affection naissante pour la surface ocre.

Météo : quelques gouttes de pluie le dimanche des huitièmes de finale. Puis une très forte chaleur pour les derniers jours du tournoi.








 
Têtes de série (TS)
1 Novak Djokovic 5 Kei Nishikori 9 Marin Cilic 13 Gaël Monfils
2 Roger Federer 6 Rafael Nadal 10 Grigor Dimitrov 14 Jo-Wilfried Tsonga
3 Andy Murray 7 David Ferrer 11 Feliciano Lopez 15 Kevin Anderson
4 Tomas Berdych 8 Stanislas Wawrinka 12 Gilles Simon 16 John Isner

17 David Goffin 21 Pablo Cuevas 25 Ivo Karlovic 29 Nick Kyrgios
18 Roberto Bautista-Agut 22 Philipp Kohlschreiber 26 Guillermo Garcia-Lopez 30 Adrian Mannarino
19 Tommy Robredo 23  Leonardo Mayer 27 Bernard Tomic 31 Victor Troicki
20 Richard Gasquet 24 Ernests Gulbis 28 Fabio Fognini 32 Fernando Verdasco

 
 

autres résultats



premier tour

Gaël Monfils arrive à Roland avec des ambitions, enfin épargné par les pépins physiques. Il est relativement à l'aise dans son premier tour, même s'il concède un set à son compatriote Edouard Roger-Vasselin. Quelques minutes avant la fin du match, il lance en direction de son clan dans les tribunes des mots en créole peu élogieux à l'endroit de son adversaire : "Le gars se fout pas mal de notre gueule. C'est maintenant qu'il a décidé de jouer. Toute l'année, il n'a rien foutu, et là il a envie de jouer !"  Edouard appréciera. Le n°2 français finit tout de même par s'imposer : 6/2 6/7 6/1 7/5.

   



Dans un autre duel franco-français, Lucas Pouille donne du fil à retordre à Gilles Simon, le temps d'une manche. Car après l'avoir remportée, le cadet sort complètement du match et Gilou l'exécute : 3/6 6/1 6/2 6/4. Yannick Noah son nouveau coach trouvera certainement les mots pour gommer certaines failles tactiques chez Lucas.

 




Roland ne veut pas sourire à Grigor Dimitrov. Comme l'an passé, le Bulgare sombre au premier tour, victime cette fois de l'Américain Jack Sock : 6/3 6/3 6/2.

    
 




Roger Federer se qualifie facilement pour le second tour, mais un petit incident vient l'agacer : un jeune fan a déjoué la vigilance des agents de la sécurité du stade pour pénétrer sur le court Philippe-Chatrier et insister auprès de son idole pour obtenir un selfie à ses côtés. Le Suisse n'a pas apprécié et l'a fait savoir en conférence de presse. Il attend que des mesures concrètes soient prises pour que pareil événement ne vienne plus le contrarier sur le court d'un des plus grands tournois du monde. Semblable mésaventure lui était déjà arrivée à Paris - rappelons-le - au beau milieu de la finale 2009.

   

   
 


deuxième tour

John Isner rencontre Jérémy Chardy pour la troisième fois de sa carrière, et pour la troisième fois il s'incline. Le Palois a breaké le grand serveur américain à cinq reprises, ce qui n'est pas un mince exploit : 6/4 4/6 6/3 6/3.

    
 
   



Duel de revers puissants à une main ! Richard Gasquet a terminé très fort alors qu'il semblait émoussé après quatre manches contre l'Argentin Carlos Berlocq. Les nuages sombres accélerant l'arrivée de l'obscurité dans le ciel parisien, le juge-arbitre a repoussé la fin des hostilités au lendemain. Le Biterrois a bien profité de sa nuit pour reprendre des forces, et le dernier chapitre fut une formalité : 3/6 6/3 6/1 4/6 6/1. 

   

   



C'est du très bon Rafa qui joue ce deuxième tour. Il ne rencontre ainsi aucune difficulté à se défaire de son compatriote Nicolas Almagro : 6/4 6/3 6/1. Un match plutôt rassurant pour le quintuple tenant du titre, après un premier round assez hésitant face au jeune Quentin Halys.

   



On attend beaucoup de Gaël Monfils cette année encore. Mais le Français peine à trouver la solution contre le petit gabarit de Diego Schwartzman. L'Argentin comprend vite qu'en bloquant Monfils sur la diagonale revers, ce sera plus facile de le pousser à la faute. Mené deux manches à une, porté par le public, La Monf' se retrouve pour empocher les deux dernières manches : 4/6 6/4 4/6 6/2 6/3.

   
 






Opposé à Benoît Paire, Fabio Fognini n'y est pas. Arrivé sur le court avec dix minutes de retard, il n'a jamais pu regagner le temps perdu : 6/1 6/3 7/5. Benoît distille ses amorties et quelques autres coups qui ne sont pas dans le manuel ! Un match un peu fou entre les deux joueurs, mais pouvait-on raisonnablement s'attendre à autre chose ? ... On déplorera qu'une bagarre ait éclaté dans les tribunes à la fin du premier set !!!





Superbe et convaincante victoire de Gilles Simon sur un client, le gaucher slovaque Martin Klizan : 7/5 6/2 6/3.

    



Le mercredi a été un sans-faute dans le clan tricolore, puisque Nicolas Mahut, performant, est venu ajouter son nom à la liste des vainqueurs du jour. En un peu plus de trois heures, il a dominé le Letton Ernests Gulbis : 6/3 3/6 7/5 6/3. Nico se retrouve au troisième tour pour la seconde fois de sa carrière après 2011.

   



Roger Federer s'est imposé en seulement trois sets, même si Marcel Granollers l'a gêné. L'Helvète a eu des problèmes de réglage : 6/2 7/6 6/3. Federer a manifesté son agacement, notamment au cours d'un deuxième set très indécis, en maugréant des noms d'oiseaux dans sa serviette ! Autre rareté : il a exécuté un revers à deux mains pour lober son adversaire !

    



 
 
 

Résultats :
 
Djokovic bat G. Müller 6/1 6/4 6/4
Kokkinakis bat Tomic 3/6 3/6 6/3 6/4 8/6
Gasquet bat Berlocq 3/6 6/3 6/1 4/6 6/1
K. Anderson bat Lu 5/7 6/4 6/4 6/4

Sock bat Carreño Busta 6/7 7/6 6/1 7/6
Coric bat Robredo 7/5 3/6 6/2 4/6 6/4
Kuznetsov bat Melzer 6/1 5/7 7/6 7/5
Nadal bat Almagro 6/4 6/3 6/1

Murray bat Sousa 6/2 4/6 6/4 6/1
Kyrgios bat Edmund par forfait
Goffin bat Giraldo 6/3 4/6 7/5 6/2
Chardy bat Isner 6/4 4/6 6/3 6/3

Cilic bat Arnaboldi 7/6 6/1 6/1
L. Mayer bat Janowicz 6/4 6/4 6/7 6/1
Bolelli bat Troicki 6/2 6/4 6/3
Ferrer bat Gimeno-Traver 6/3 6/2 6/1
Nishikori bat Bellucci 7/5 6/4 6/4
Ben. Becker bat Verdasco 6/4 0/6 1/6 7/5 10/8
Rosol bat Bautista-Agut 6/4 6/2 6/2
Gabashvili bat Monaco 6/3 6/4 6/2

Tsonga bat Sela 6/4 6/1 6/1
Andujar bat Kohlschreiber 6/1 7/6 3/6 3/6 6/4
Paire bat Fognini 6/1 6/3 7/5
Berdych bat Stepanek 6/3 6/7 6/3 6/3

Wawrinka bat Lajovic 6/3 6/4 5/7 6/3
S. Johnson bat Stakhovsky 2/6 6/3 7/6 7/6
Mahut bat Gulbis 6/3 3/6 7/5 6/3
Simon bat Klizan 7/5 6/2 6/3

Monfils bat Schwartzman 4/6 6/4 4/6 6/2 6/3
Cuevas bat Thiem 7/6 7/5 6/7 7/5
Dzumhur bat Baghdatis 6/4 6/3 4/6 6/2
Federer bat Granollers 6/2 7/6 6/3
 


troisième tour

Jérémy Chardy poursuit sa belle aventure à Roland Garros. Il domine la TS 17 David Goffin de la tête et des épaules : 6/3 6/4 6/2. Il confiera juste après sa prestation qu'il s'agit sans doute de la plus belle de sa carrière !





Nick Kyrgios se présente comme un sérieux outsider pour Andy Murray, venu à Roland avec des projets de conquête. Le jeune Australien n'a cependant pas été aussi fringant que ce qu'il avait montré ces dernières semaines, la faute en partie à une blessure. Murray surclasse son adversaire : 6/4 6/2 6/3.

   

    

   



Gasquet lui aussi gagne son ticket pour la deuxième semaine. Il a réussi un match complet pour faire plier le double-mètre et canonnier des surfaces, Kevin Anderson, TS 15. Une statistique amusante a été relevée par les commentateurs d'Eurosport : sur leurs 7 confrontations, le vainqueur du tie-break a toujours fini par décrocher la timbale. Et donc Richie ayant égalisé sur un tie-break, la partie était forcément pliée ! Bravo Richard, qui bat pour la première fois dans cette antre de Roland Garros un joueur du top 20 : 4/6 7/6 7/5 6/4.

   

   



Le duel franco-français entre Nicolas Mahut et le n°1 tricolore Gilles Simon offre un très beau spectacle, l'Angevin donnant du fil à retordre à son copain. Mais Simon prend progressivement la mesure de son adversaire pour le battre en cinq sets : 6/2 6/7 6/7 6/3 6/1. C'est ainsi la quatrième fois de suite que Mahut perd la cinquième manche décisive.

   

   

   



Tomas Berdych ne joue pas son meilleur tennis, et la terre battue n'est pas sa surface de prédilection, mais il est encore trop fort pour que Benoït Paire qui a usé - et même abusé - des amorties, puisse réellement lui faire peur. Le Français a tout de même affiché une belle résistance : 6/1 6/7 6/3 6/4 pour le n°4 mondial.

   





Encore un match épique avec Gaël Monfils. Cette fois encore, il a besoin de cinq manches, et cette fois encore il retourne une situation qui semblait tellement désespérée. Il sera mené 4 jeux à 1 avec deux breaks de retard dans un quatrième set qui devait être le dernier, Gaël souffrant alors d'une douleur au genou. Mais le "martien" (comme l'a appelé Guy Forget au micro d'Eurosport) a retrouvé subitement toutes ses facultés physiques et a écoeuré l'Uruguayen : 4/6 7/6 3/6 6/4 6/3.

        

   





Dans le petit jeu, le Bosnien Damir Dzumhur avait du répondant face à un expert en la matière, Roger Federer. Certes, le Suisse l'emporte sans concéder de set, mais cela n'a pas été simple pour autant face à un jeune joueur de tout juste 23 ans que peu de gens connaissaient avant ce match : 6/4 6/3 6/2.

   

   


Résultats :

Djokovic bat Kokkinakis 6/4 6/4 6/4
Gasquet bat K. Anderson 4/6 7/6 7/5 6/4
Sock bat Coric 6/2 6/1 6/4
Nadal bat Kuznetsov 6/1 6/3 6/2

Murray bat Kyrgios 6/4 6/2 6/3
Chardy bat Goffin 6/3 6/4 6/2
Cilic bat L. Mayer 6/3 6/2 6/4
Ferrer bat Bolelli 6/3 1/6 5/7 6/0 6/1

Nishikori bat Ben. Becker par forfait
Gabashvili bat Rosol 6/4 6/4 6/4
Tsonga bat Andujar 7/6 6/4 6/3
Berdych bat Paire 6/1 6/7 6/3 6/4

Wawrinka bat S. Johnson 6/4 6/3 6/2
Simon bat Mahut 6/2 6/7 6/7 6/3 6/1
Monfils bat Cuevas 4/6 7/6 3/6 6/4 6/3
Federer bat Dzumhur 6/4 6/3 6/2



huitièmes

Ce Djokovic est décidément trop fort. Richard n'a pas fait un mauvais match, mais que faire face au Serbe qui une fois encore a joué en état de grâce. La sanction est sans appel : 6/1 6/2 6/3.

   

   



Rafael Nadal perd son premier set du tournoi. Il se déconcentre et Jack Sock lâche ses coups pour le surprendre. Mais l'affiche de rêve promise depuis le tirage au sort aura bien lieu entre Novak et le Majorquin. Rafa s'impose en quatre manches : 6/3 6/1 5/7 6/2.

   



Jérémy Chardy parvient à ravir un set à Andy Murray, mais il est nettement dominé dans les deux dernières manches : 6/4 3/6 6/3 6/2.

   

   



Dans un match de tennis qui avait parfois les allures d'un combat de boxe, Jo Tsonga a vite retrouvé son meilleur niveau. Il saoule de coups Tomas Berdych qui finit par mettre un genou à terre. C'est une très belle victoire du Français, qui atteint les quarts de finale de Roland Garros pour la troisième fois (après 2012 et 2013). Berdych n'était pas une proie facile. En dehors des membres du fameux Big Four (Djokovic, Federer, Murray, Nadal), personne n'était parvenu à le battre en 2015 jusqu'à ce dimanche 31 mai.

   

   



Gilles Simon a été sèchement battu par Stan Wawrinka : 6/1 6/2 6/2. On aurait pu s'attendre à un match plus serré. C'est une déception pour le Niçois.

   



Autre duel franco-suisse, et bien plus alléchant sur le papier : Roger Federer, le lauréat 2009, avait perdu ses deux derniers affrontements face à Gaël Monfils. L'Antillais avait donc toutes les raisons de croire qu'il pourrait l'inquiéter une nouvelle fois. Et Roger est dans le dur. Certes il breake d'entrée et reste impérial sur sa mise en jeu pour boucler la première manche, mais Gaël sort de sa boîte et égalise à une manche partout (en s'étant détaché 3/0 lui aussi). A cet instant, on se dit que tout peut arriver. La Monf' a le jeu pour gêner le Maître. Puis la pluie ayant occupé le terrain pendant plusieurs heures, la programmation a été retardée, et la nuit a contraint les deux joueurs à se séparer sur ce score de parité. Le lendemain, Gaël est moins bien, et Roger l'agresse tout de suite, et comme la veille le breake d'entrée pour ensuite lui marcher dessus. Le Français dépassé par la précision suisse du n°2 mondial a semblé ne plus y croire dans la dernière manche : 6/3 4/6 6/4 6/1.

   

    
 
   


Résultats :

Djokovic bat Gasquet 6/1 6/2 6/3
Nadal bat Sock 6/3 6/1 5/7 6/2
Murray bat Chardy 6/4 3/6 6/3 6/2
Ferrer bat Cilic 6/2 6/2 6/4

Nishikori bat Gabashvili 6/3 6/4 6/2
Tsonga bat Berdych 6/3 6/2 5/7 6/3
Wawrika bat Simon 6/1 6/4 6/2
Federer bat Monfils 6/3 4/6 6/4 6/1
 


quarts

Ce 3 juin 2015, Rafa aimerait bien fêter son 29ème anniversaire en beauté, alors pourquoi pas avec une victoire dans ce 44ème affrontement avec son rival Novak Djokovic (record de l'ère open) ? Mais bien qu'invaincu ici (à une exception près), et même s'il a retrouvé de bien meilleures sensations depuis le début de la quinzaine, le Majorquin, dégringolé au 7ème rang ATP, n'est pas le favori dans ce quart de finale face au nouvel ogre de la terre battue. Djoko fait un démarrage en trombe pour se détacher 4/0, mais Rafa a le mérite de recoller aussitôt, avant une dernière accélération du Serbe pour empocher la manche initiale 7/5. La suite n'est qu'un cavalier seul du n°1 mondial, qui remporte donc une victoire historique, faisant subir à Nadal sa seconde défaite seulement à Roland Garros en dix ans de règne : 7/5 6/3 6/1.

   

   

    



Pour la première fois, Andy Murray parvient à battre David Ferrer sur terre battue. Et l'Ecossais démontre encore une fois qu'il est maintenant à l'aise sur cette surface : 7/6 6/2 5/7 6/1.

   

   



Jo-Wilfried Tsonga démarre sur les chapeaux de roue alors que son adversaire Kei Nishikori, finaliste du dernier US Open, sent très mal la balle. Le Manceau se détache très nettement 6/1 5/2 avec double break. Puis un incident perturbe sa marche en avant : dans les tribunes, la structure de l'écran géant cède sous la violence du vent qui souffle très fort cet après-midi-là, et un morceau de métal bascule brusquement sur un spectateur, qui fort heureusement s'en sortira avec des blessures légères. Mais cet événement change la donne : le Nippon retrouve son tennis agressif et sa précision en revers. Tsonga - effet des vases communicants - perd un peu pied, et parvient néanmoins à remporter ce deuxième set dont l'issue semblait de plus en plus incertaine. Cependant, Kei est dans un autre match et se rhabille de son costume de numéro 5 mondial. Il recolle à deux sets partout. Jo trouve toutefois la force mentale qu'il affiche depuis le début du tournoi, et breake dans le 4ème jeu, pour ensuite se montrer impérial au service : 6/1 6/4 4/6 3/6 6/3.

   

   

   



Roger Federer menait largement 16 victoires à 2 face à son ami Stan Wawrinka. Mais le cadet a rangé ses complexes au vestiaire, et a pris le n°2 mondial à la gorge, pour ne plus lâcher sa proie. Très efficace en revers comme en coup droit, et contre un Federer agacé autant par le vent que par les décisions d'arbitrage, jamais Stan n'avait autant dominé Roger : 6/4 6/3 7/6. Dommage que l'arbitre Kader Nouni ait commis une énorme bourde sur un point capital à 3 points partout dans le tie-break, donnant le 7ème point synonyme de mini-break à Wawrinka. Caché derrière ses lunettes noires, Nouni assuma sa décision, estimant que le Bâlois n'avait pas été gêné dans l'échange par l'annonce over-rulée, ce qui est loin d'être évident. Roger ne passera pas ses vacances avec cet arbitre !

   

   

   



Résultats
Djokovic bat Nadal 7/5 6/3 6/1
Murray bat Ferrer 7/6 6/2 5/7 6/1
Tsonga bat Nishikori 6/1 6/4 4/6 3/6 6/3
Wawrinka bat Federer 6/4 6/3 7/6
  
retour en haut de page


demis 

Andy Murray a inquiété le grandissime favori de l'épreuve cette année comme personne. Tout semblait pourtant parti pour tourner court, surtout quand Nole se détacha 2 sets à rien. Mais Murray imbattu lui aussi sur terre battue en 2015 ne pouvait pas s'éteindre aussi facilement, même contre Djokovic. L'Ecossais a réduit la marque avant que la menace d'un orage et la nuit viennent interrompre la partie. Le lendemain, le match reprend à 3 jeux partout dans le quatrième set. La qualité atteint encore des sommets. Et Djoko vacille. Lui qui n'avait pas cédé un set depuis le début voit son adversaire recoller à deux sets partout. Néanmoins, la dernière manche lui permet de faire très rapidement la différence : 6/3 6/3 5/7 5/7 6/1.

       

   

   


Tsonga joue sa cinquième demi-finale en Grand Chelem, record national dans l'ère open, sa deuxième à Roland (deux autres en Australie pour sa seule finale, et une autre à Wimbledon). Stan Wawrinka démontre qu'il a retrouvé son meilleur niveau. Certes le Français parviendra à le faire douter en remportant le tie-break du deuxième set 7 points à 1, mais l'Helvète dominera nettement les débats : 6/3 6/7 7/6 6/4.

   

       



Résultats
Djokovic bat Murray 6/3 6/3 5/7 5/7 6/1
Wawrinka bat Tsonga 6/3 6/7 7/6 6/4
 


finale
arbitrée par Damien Dumusois


Stan est l'outsider, mais il joue actuellement le meilleur tennis de sa carrière. Djoko a remporté la première manche. Quand il servit pour recoller à 5 jeux partout dans le deuxième set, il a mené 30/0, mais c'est cet instant qu'a choisi Stan pour retourner la situation dans ce match : en breakant pour égaliser à une manche partout.


   
 
Dans le quatrième set, le n°1 mondial a creusé un premier écart pour se détacher 3/0, mais cet avantage ne fut pas décisif, le Suisse recollant à 3 jeux partout. Le Serbe s'est ensuite procuré trois balles de break consécutives, une chance de creuser un écart qui semblait devoir emmener tout ce beau monde dans un cinquième set. Sauf que ces balles de break, Stan les a toutes effacées pour recoller à 4 partout. Dans son jeu de service suivant, c'est lui, le grand favori, qui a craqué face au revers magique de Wawrinka : 4/6 6/4 6/3 6/4. Stan a déjoué tous les pronostics, et après son gros coup de l'Open d'Australie 2014, il remet ça à Paris. Un exploit majuscule face au n°1 mondial, qui voit la porte du Panthéon du tennis se refermer brutalement sous son nez. Le seul grand titre qui lui manque lui échappe encore cette année, et ce n'est pas Nadal cette fois qui l'en a privé.

       

       



Résultats
Wawrinka bat Djokovic 4/6 6/4 6/3 6/4 

 
Autres résultats
 
Même quand elle est grippée, personne n'arrive à stopper les élans victorieux de l'Américaine ! Serena Williams remporte son 20ème titre du Grand Chelem, à deux marches seulement du record de Steffi Graf. Serena s'impose pour la troisième fois à Roland, après 2002 et 2013. Cette fois, c'est l'inattendue à ce niveau Lucie Safarova la Tchèque qui s'incline en finale.
 
 
 
 
Deux Américains trustent la finale des juniors chez les garçons. Tommy Paul prend le meilleur sur Taylor Fritz.