© 2016 Chron'open
Wimbledon 2016
- du 27 juin au 10 juillet 2016 -

tournée préparatoire
Stuttgart
ATP 250
Halle
ATP 500
Queen's
ATP 500
Nottingham
ATP 250
's-Hertogenbosch
ATP 250



Absent : Nadal
 
Météo la pluie retarde les premiers tours, à tel point que pour la quatrième fois dans l'histoire de Wimbledon (après 1991, 1997 et 2004) les organisateurs font jouer des matchs le premier dimanche pour finir les rencontres au plus tôt. Mais c'est la première fois qu'on déroge à la tradition dominicale depuis la mise en service du toit rétractable (2009).


Et si Djokovic parvenait à faire ce que jamais personne n'a jamais fait dans l'ère open : remporter cinq Grands Chelems de suite ?! Il a évidemment l'étoffe pour réussir cet exploit, que lui contesteront Murray et Federer, les deux joueurs les mieux placés pour le faire douter.





 

Têtes de série (TS)

1 Novak Djokovic 5 Kei Nishikori 9 Marin Cilic 13 David Ferrer
2 Andy Murray 6 Milos Raonic 10 Tomas Berdych 14 Roberto Bautista-Agut
3 Roger Federer 7 Richard Gasquet 11 David Goffin 15 Nick Kyrgios
4 Stan Wawrinka 8 Dominic Thiem 12 Jo-Wilfried Tsonga 16 Gilles Simon
17 Gaël Monfils 21 Philipp Kohlschreiber 25 Viktor Troicki 29 Pablo Cuevas
18 John Isner 22 Feliciano Lopez 26 Benoît Paire 30 Alexandr Dolgopolov
19 Bernard Tomic 23 Ivo Karlovic 27 Jack Sock 31 Joao Sousa
20 Kevin Anderson 24 Alexander Zverev 28 Sam Querrey 32 Lucas Pouille




 
 

autres résultats



premier tour

Succès intéressant pour Pierre-Hugues Herbert, qui dispose en quatre sets d'un redoutable joueur, toujours dangereux sur gazon : 7/5 6/3 3/6 6/3.

    


Dans le duel fratricide entre Gaël Monfils et Jérémy Chardy, c'est ce dernier qui a le dernier mot : 6/7 6/0 4/6 6/1 6/2.

    


deuxième tour

La belle histoire du Britannique Marcus Willis, qui comptait bien interrompre sa carrière pour devenir prof de tennis. Il revient en 2016 pour terrasser Berankis au premier tour, ce qui le propulse sur le Centre Court face à Sa Majesté Roger Federer.. Le Suisse s'est bien entendu imposé dans ce match pas comme les autres : 6/0 6/3 6/4.





Jiri Vesely, qui s'était fait un nom en dominant Djokovic à Monte Carlo, s'offre encore une victoire flatteuse face au n°8 mondial Dominic Thiem, contre qui il soigne ses stats dans les tie-breaks : 7/6 7/6 7/6.

    
 



Nicolas Mahut livre une très belle prestation pour terrasser David Ferrer, qui a bien du mal cette saison, et pas que sur herbe : 6/1 6/4 6/3.

 




Stan Wawinka commença très fort dans son match contre Juan Martin Del Potro. Il s'adjugea la première manche avec autorité. Mais les choses se gâtèrent par la suite. L'Argentin commet beaucoup de fautes en revers, certes, mais son coup droit a retrouvé toute son efficacité meurtrière. Stan s'incline en quatre sets : 3/6 6/3 7/6 6/3.

         
 
    
 
 
 
 
 
Résultats 
 
Djokovic bat Mannarino 6/4 6/3 7/6
Querrey bat Bellucci 6/4 6/3 6/2
Herbert bat Dzumhur 3/6 7/6 7/6 6/2
Mahut bat Ferrer 6/1 6/4 6/3

Goffin bat E. Roger-Vasselin 6/4 6/0 6/3
Istomin bat Almagro 6/4 7/6 6/2
Sock bat Haase 6/1 6/3 6/7 6/4
Raonic bat Seppi 7/6 6/4 6/2

Federer bat Willis 6/0 6/3 6/4
Evans bat Dolgopolov 7/6 6/4 6/1
S. Johnson bat Chardy 6/1 7/6 6/3
Dimitrov bat Simon 6/3 7/6 4/6 6/4

Cilic bat Stakhovsky 6/2 6/7 6/4 6/4
Lacko bat Karlovic 6/3 3/6 7/6 6/4
Kuznetsov bat G. Müller 6/3 6/4 6/4
Nishikori bat Benneteau 4/6 6/4 6/4 6/2
Vesely bat Thiem 7/6 7/6 7/6
Sousa bat Novikov 6/4 6/4 3/6 6/4
Zverev bat Youzhny 6/4 3/6 6/0 4/6 6/2
Berdych bat Ben. Becker 6/4 6/1 6/2

Bautista-Agut bat Kukushkin par forfait
Tomic bat Albot 7/6 6/3 6/7 6/3
Pouille bat Young 6/4 6/3 6/3
Del Potro bat Wawrinka 3/6 6/3 7/6 6/3

Gasquet bat Granollers 4/6 7/5 6/3 6/1
Ramos Viñolas bat Troicki 3/6 6/3 6/3 2/6 6/3
Isner bat Barton 7/6 7/6 7/6
Tsonga bat Monaco 6/1 6/4 6/3

Kyrgios bat D. Brown 6/7 6/1 2/6 6/4 6/4
Lopez bat Fognini 3/6 6/7 6/3 6/3 6/3
Millman bat Paire 7/6 6/3 4/6 6/2
Murray bat Lu 6/3 6/2 6/1
 


troisième tour

Nicolas Mahut enfin se hisse en deuxième semaine d'un tournoi du Grand Chelem, et c'est fort logiquement que cela se fera sur le gazon de Wimbledon. Pour y parvenir, il a dû éliminer son grand copain et partenaire de double Pierre-Hugues Herbert : 6/3 6/4 3/6 6/3.




Après avoir remporté les quatres dernières levées du Grand Chelem, Novak Djokovic craque ! Il s'incline face à Sam Querrey, dans un match interrompu à quatre reprises par la pluie, et par la nuit : 7/6 6/1 3/6 7/6. Le Serbe en revenant sur le court n'a donc pas su redresser cette situation inconfortable avec un déficit de deux sets face à l'Américain. Il n'avait plus perdu avant les quarts de finale dans un tournoi majeur depuis Roland Garros 2009. Cette défaite interrompt donc une série de 27 quarts consécutifs, le deuxième meilleur score derrière celui de Roger Federer (36). L'événement a été salué par une vague d'applaudissements déferlant du Murray Mount jusque sur le Centre Court où Andy Murray disputait son deuxième set face à un de ses compatriotes !

    
 
    
 
    


John Isner a l'habitude de s'imposer dans les matchs à rallonge. Il a aussi l'habitude de dominer Tsonga, contre qui il menait avant cette rencontre par 3 victoires à une. Mais cette fois-ci, le joueur français a le dernier mot, remontant un handicap de deux sets et effaçant une balle de match alors qu'il tentait d'égaliser à 16 jeux partout : 6/7 3/6 7/6 6/2 19/17.

 
    



Lucas Pouille vient à bout d'un garçon ambitieux, Juan Martin Del Potro : 6/7 7/6 7/5 6/1. Une victoire prestigieuse pour le Nordiste. Les Français sont donc à la fête : ils seront quatre en huitièmes de finale. Une première pour le jeune Lucas.

    
 




Tomas Berdych se qualifie lui aussi pour les huitièmes de finale. Il domine celui qu'on présente comme "l'avenir du tennis", l'Allemand Sasha Zverev. Le finaliste 2010 le domine en quatre manches : 6/3 6/4 4/6 6/1.

    
 
    



Résultats :

Querrey bat Djokovic 7/6 6/1 3/6 7/6
Mahut bat Herbert 7/6 6/4 3/6 6/3
Goffin bat Istomin 6/4 6/3 2/6 6/1
Raonic bat Sock 7/6 6/4 7/6

Federer bat Evans 6/4 6/2 6/2
S. Johnson bat Dimitrov 6/7 7/6 6/4 6/2
Cilic bat Lacko 6/3 6/3 6/4
Nishikori bat Kuznetsov 7/5 6/3 7/5

Vesely bat Sousa 6/2 6/2 7/5
Berdych bat Zverev 6/3 6/4 4/6 6/1
Tomic bat Bautista-Agut 6/2 6/4 6/4
Pouille bat Del Potro 6/7 7/6 7/5 6/1

Gasquet bat Ramos Viñolas 2/6 7/6 6/2 6/3
Tsonga bat Isner 6/7 3/6 7/6 6/2 19/17
Kyrgios bat Lopez 6/3 6/7 6/3 6/4
Murray bat Millman 6/3 7/5 6/2  


huitièmes

Comportement irréprochable de Lucas Pouille, qui est parvenu à s'imposer dans la douleur, blessé qu'il était depuis le début du deuxième set. Il montra beaucoup de qualités. Bernard Tomic s'agaça de ne pouvoir achever son adversaire considérablement diminué. Le Français montre encore qu'il progresse vite. Il atteint son premier quart de finale en Grand Chelem. Son gros mental lui a permis d'y croire malgré la blessure, et de retourner une situation devenue encore plus périlleuse quand Tomic se détacha 4/2 dans la dernière manche. L'Australien finit par être lui-même saisi de crampes et tirait la langue. L'instinct de survie a été le plus fort chez Lucas : 6/4 4/6 3/6 6/4 10/8.

         
 
    
 



Le duel attendu entre les deux meilleurs joueurs français tourne court, puisque Richard Gasquet, qui avait pourtant très bien commencé, est vite embarrassé par un problème de dos et jette l'éponge avant la fin du premier set. Un abandon inquiétant avant la coupe Davis. Même si cette victoire fut tronquée, Tsonga remporte tout de même un 104ème match en Grand Chelem, ce qui en fait le recordman français, devant Jean Borotra (103), Henri Cochet (102) et Richard Gasquet (95).





David Goffin réussit à faire vaciller le canonnier Raonic, un des gros outsiders de cette édition 2016. Pour la première fois, le Canadien s'impose après avoir accusé un retard de deux sets : 4/6 3/6 6/4 6/4 6/4.

    


Neuvième quart de finale consécutif à Wimbledon pour Andy Murray, qui mange tout cru Nick Kyrgios : 7/5 6/1 6/4.

    
 





Résultats :

Querrey bat Mahut 6/4 7/6 6/4
Raonic bat Goffin 4/6 3/6 6/4 6/4 6/4
Federer bat S. Johnson 6/2 6/3 7/5
Cilic bat Nishikori 6/1 5/1 ab.

Berdych bat Vesely 4/6 6/3 7/6 6/7 6/3
Pouille bat Tomic 6/4 4/6 3/6 6/4 10/8
Tsonga bat Gasquet 4/2 ab.
Murray bat Kyrgios 7/5 6/4 6/1


quarts

Roger Federer avait besoin d'un match référence pour se roder. Il va être servi ! Marin Cilic est ce joueur contre qui il mène largement dans les face à face, mais qu'il n'avait plus joué depuis sa défaite en demi-finale à l'US Open en 2014. Cilic bouscule le Suisse et prend le meilleur départ possible en empochant les deux premières manches. Dans le troisième acte, Federer passe au bord du gouffre, mené 0/40 sur son service à 3/3. Mais c'est bien lui qui breake et prolonge les débats. Dans le quatrième set, il sauve trois balles de match avant de remporter le tie break, au dénouement complètement fou, sur la marque de 12 points à 10. Quand le champion est dos au mur, il décide d'aller de l'avant et prend le filet d'assaut, avec bonheur : Un match de toute beauté, qui permet à Roger de laver l'affront de Flushing Meadows : 6/7 4/6 6/3 7/6 6/3.

    
 
    
 
    



Lucas Pouille se fait breaker trop vite. Les batteries du Français étaient vides. Et cela s'est vu. Tomas Berdych s'impose trop aisément : 6/4 6/3 6/3. Lucas restera la révélation du tournoi, et la grande satisfaction du clan tricolore.

    
 
    



Jo Tsonga a laissé passer sa chance dans ce combat épique face à Andy Murray. Le n°2 mondial semblait parti pour plier l'affaire en trois petits sets, mais le Manceau a marché sur l'eau pendant quatre jeux, pour égaliser à deux manches partout. Hélas, la dernière manche fila trop rapidement, l'Ecossais ne commettant plus de faute : 

         
 
    



Résultats
Raonic bat Querrey 6/4 7/5 5/7 6/4
Federer bat Cilic 6/7 4/6 6/3 7/6 6/3
Berdych bat Pouille 7/6 6/3 6/2
Murray bat Tsonga 7/6 6/1 3/6 4/6 6/1 
retour en haut de page


demis

Roger ne parvient pas à tuer le match, et pourtant une réelle opportunité lui fut proposée dans le quatrième set, quand il se détacha 0/40 dans le septième jeu. Milos Raonic a su serrer la vis pour remporter ce jeu. Contre le cours du jeu, Federer se fait breaker en toute fin de set, en commettant notamment deux doubles-fautes consécutives. Le n°3 mondial semble gêné par son genou. Au début de la dernière manche, il chute de tout son long alors qu'il tentait de reprendre un passing du Canadien, qui se détache 3/1. Federer ne le reverra plus : 6/3 6/7 4/6 7/5 6/3. Pour l'anecdote, c'est la toute première fois qu'il s'incline dans une demi-finale à Wimbledon. Il avait en effet remporté les dix précédentes. Milos Raonic atteint sa première finale en Grand Chelem.

    
    
 
    

 
Aucun problème pour Andy Murray, qui joue à son meilleur niveau. Et comme cela arrive souvent depuis quelque temps, il surclasse Tomas Berdych dans un match dont l'issue semblait inexorable après que le Tchéque ait laissé passer la manche initiale, la seule qui ait été vraiment disputée : 6/3 6/3 6/3. Murray jouera donc sa quatrième finale à Wimbledon, après 2012 et 2013. C'est aussi le seul en 2016 à avoir répondu présent à toutes les finales des levées majeures. Il sera favori pour s'imposer, puisque cette fois-ci son adversaire ne s'appelle pas Djokovic ...

         



Résultats
Raonic bat Federer 6/3 6/7 4/6 7/5 6/3
Murray bat Berdych 6/3 6/3 6/3


finale
arbitrée par Jake Garner


Les passings d'Andy Murray ont eu raison des montées au filet de Milos Raonic. Le Britannique enchante le public londonien. Il s'impose en 2h37 et trois sets : 6/4 7/6 7/6.

         
 
    

Ce n'était pas la finale la plus emballante de l'histoire, sans rebondissements. Mais le deuxième titre de Murray dans le temple du tennis sonne comme une consécration. Il dira lui-même qu'il a mieux savouré cette victoire que celle de 2013, où il avait surtout ressenti la délivrance par rapport à l'énorme pression qui pesait sur lui jusqu'alors.

    



Résultats
Murray bat Raonic 6/4 7/6 7/6  

 
Autres résultats
 
Serena Williams remporte son 22ème titre du Grand Chelem, égalant ainsi le record de Steffi Graf, vieux de vingt ans. L'Américaine prend sa revanche sur Angelique Kerber qui l'avait dominée en Australie en janvier dernier, et soulève donc le Venus Rosewater Dish pour la septième fois.



 
Le double messieurs offre une finale 100% française. C'est tout simplement inédit dans les Grands Chelems. Et ce sont les favoris  Pierre-Hugues Herbert et Nicolas Mahut qui s'imposent devant Julien Benneteau et Edouard Roger-Vasselin. La paire  triomphante remporte donc son second titre du Grand Chelem après l'US Open 2015.
 
    


Tous les Canadiens n'ont pas perdu leur finale. Denis Shapovalov remporte la compétition juniors face au prometteur joueur australien Alex De Minaur.