© 2017 Chron'open
Wimbledon 2015
- du 29 juin au 12 juillet 2015 -

tournée préparatoire
Stuttgart
ATP 250
's-Hertogenbosch
ATP 250
Halle
ATP 500
Queen's
ATP 500
Nottingham
ATP 250



Absents : Ferrer, Del Potro
Météo
agréable, avec quelques pluies passagères


Trois grands favoris se détachent : le tenant du titre Djokovic, bien sûr, qui aura à coeur de se refaire après son immense déception à Roland Garros, Murray, qui avait gagné en 2013 et qui semble rejouer à son meilleur niveau, et Federer qui à bientôt 34 ans arrive à Londres avec de grosses ambitions, comme toujours.





 
Têtes de série (TS)
1 Novak Djokovic 5 Kei Nishikori 9 Marin Cilic 13 Jo-Wilfried Tsonga
2 Roger Federer 6 Tomas Berdych 10 Rafael Nadal 14 Kevin Anderson
3 Andy Murray 7 Milos Raonic 11 Grigor Dimitrov 15 Feliciano Lopez
4 Stan Wawrinka 8 David Ferrer (forfait) 12 Gilles Simon 16 David Goffin
17 John Isner 21 Richard Gasquet 25 Andreas Seppi 29  Guillermo Garcia-Lopez
18 Gaël Monfils 22 Viktor Troicki 26 Nick Kyrgios 30 Fabio Fognini
19 Tommy Robredo 23 Ivo Karlovic 27 Bernard Tomic 31 Jack Sock
20 Roberto Bautista-Agut 24 Leonardo Mayer 28 Pablo Cuevas 32 Dominic Thiem




Sur cette page est traitée l'intégralité du tournoi.
Vous pouvez aussi visualiser séparément la première semaine (trois premiers tours) et la deuxième semaine.
 
 
 
 

autres résultats



premier tour

Deux pré-retraités s'affrontent au premier tour : Jarkko Nieminen et Lleyton Hewitt. Ils ont en effet annoncé l'un et l'autre qu'il s'agirait de leur dernier Wimbledon. Et c'est Lleyton Hewitt qui tire sa révérence au terme d'un combat magnifique : 3/6 6/3 4/6 6/0 11/9.









Jérémy Chardy résiste bien face au n°6 mondial Tomas Berdych. Le finaliste 2010 s'impose en quatre manches : 6/2 6/7 7/6 7/6.

   

    
 


deuxième tour

Novak Djokovic se qualifie aux dépens de Jarkko Nieminen, qui fait donc ses adieux au gazon de Londres : 6/4 6/2 6/3.

   


Rafa perd une nouvelle fois de manière très précoce dans le temple du tennis. Il est dominé par l'Allemand d'origine jamaïcaine Dustin Brown, qui l'avait d'ailleurs déjà dominé la seule fois où les deux hommes s'étaient affrontés jusqu'alors, à Halle en 2014 : 7/5 3/6 6/4 6/4. Brown a fait le show, et Nadal quitte Wimbledon avec un bilan particulièrement désastreux sur ses quatre dernières apparitions : 5 matchs gagnés seulement !

       

    
 


troisième tour

Richard Gasquet livre une excellente prestation, ce qui lui permet de dominer Grigor Dimitrov de la tête et des épaules : 6/3 6/4 6/4. Le Bulgare annoncera quelques jours après cette défaite qu'il met un terme à sa collaboration avec son coach Roger Rasheed.

   

   


Nick Kyrgios, la révélation de l'édition 2014, confirme cette année, en se payant le scalp de l'autre demi-finaliste sortant, Milos Raonic : 5/7 7/5 7/6 6/3.



       
 



Andy Murray a inquité le Centre Court quand il a commencé à se plaindre de l'épaule droite. Andreas Seppi en a d'ailleurs bien profité pour ravir la troisième manche. Mais le soigneur a fait des miracles, et l'Ecossais peut continuer l'aventure : 6/2 6/2 1/6 6/1.

   

   


On le sait, Tsonga déteste jouer les gros serveurs. Comme en 2009, il s'incline en quatre sets face à Ivo Karlovic, et cette fois sans avoir été breaké une seule fois, lui-même ayant réussi ce tour de force face au géant croate, qui décocha 41 aces : 7/6 4/6 7/6 7/6.

   





John Isner a mal négocié le virage de l'interruption de sa rencontre face à Marin Cilic. Le Croate a triomphé dans une rencontre disputée sur deux jours, interrompu à 10 jeux partout dans la dernière manche : 7/6 6/7 6/4 6/7 12/10.



       



Quand Gaël Monfils joue son copain Gilles Simon, il a bien du mal à rester concentré sur son tennis. Il veut s'amuser, et il compense avec son énorme talent pour réussir des coups magistraux. Le match débuté sur le court n°1 s'est terminé sur proposition de Monfils sur le ... Court Central, ce qui déroge à un des grands principes du tennis : un match doit se terminer sur le court où il a commencé. Dans ce match un peu fou, Simon a refusé d'entrer dans le jeu d'un Monfils chambreur et "déconneur". Et le sérieux du Niçois a été récompensé : 3/6 6/3 7/6 2/6 6/2. Gilles poursuit donc une série de cinq victoires de rang sur son compatriote.

   

   



C'est déjà terminé pour le bourreau de Nadal. Dustin Brown est terrassé par le Serbe Viktor Troicki, qui revient très fort après une année de suspension pour insubordination à un contrôle anti-dopage : 6/4 7/6 4/6 6/3.



   


Face au canonnier Sam Groth, Roger Federer laisse un set en route, le prix à payer pour avoir commis une double faute dans le tie-break. Mais le Suisse a géré son affaire bien comme il faut : 6/4 6/4 6/7 6/2.

   

   





Résultats :

Djokovic bat Tomic 6/3 6/3 6/3
K. Anderson bat L. Mayer 6/4 7/6 6/3
Cilic bat Isner 7/6 6/7 6/4 6/7 12/10
Kudla bat Giraldo 6/2 6/7 2/6 6/1 6/3

Wawrinka bat Verdasco 6/4 6/3 6/4
Goffin bat Baghdatis 6/3 6/4 6/2
Gasquet bat Dimitrov 6/3 6/4 6/4
Kyrgios bat Raonic 5/7 7/5 7/6 6/3

Pospisil bat Ward 6/4 3/6 2/6 6/3 8/6
Troicki bat Brown 6/4 7/6 4/6 6/3
Karlovic bat Tsonga 7/6 4/6 7/6 7/6
Murray bat Seppi 6/2 6/2 1/6 6/1

Berdych bat Andujar 4/6 6/0 6/3 7/6
Simon bat Monfils 3/6 6/3 7/6 2/6 6/2
Bautista-Agut bat Basilashvili 7/6 6/0 6/1
Federer bat Groth 6/4 6/4 6/7 6/2 


huitièmes

Qu'il est ardu de remporter trois sets face au meilleur joueur du monde ! Kevin Anderson s'était détaché deux manches à zéro, à la faveur de deux tie-breaks remportés sur le Serbe. Mais une fois encore, le n°1 mondial a renversé la situation : 6/7 6/7 6/1 6/4 7/5.

   




Richard Gasquet profite d'un Nick Kyrgios en méforme pour empocher les deux premières manches. Il se procure deux balles de match pour conclure dans le tie-break de la troisième manche, dont une sur son service. Le spectre des neuf balles de match non converties de la saison passée sur cette herbe de Wimbledon face à ce même adversaire a plané sur le court n°2. Qu'à cela ne tienne, le Biterrois parvient à s'en sortir en empochant le tie-break de la quatrième manche, aidé par un Kyrgios commettant deux doubles fautes consécutives. Il prend donc une belle revanche :  7/5 6/1 6/7 7/6. Notons que l'Australien a écopé d'une amende faramineuse de 160 000 livres sterling (250 000 euros) pour non-combativité.



   


Andy Murray continue son chemin. Il éprouve quelques difficultés face à Ivo Karlovic qui, comme d'habitude, a formidablement servi : 7/6 6/4 5/7 6/4. C'est la huitième année de suite que l'Ecossais se hisse en quarts de finale dans son tournoi.



       


Gilles Simon a écoeuré Berdych. En multipliant les changements de rythme, il pousse le Tchèque à la faute d'un bout à l'autre du match. Le Niçois améliore encore ses statistiques, en remportant face à Berdych une huitième victoire pour seulement quatre défaites : 6/3 6/3 6/2. C'est la première fois depuis 1991 (Guy Forget et Thierry Champion) que deux Français se hissent en quarts de finale à Wimbledon.

       




Très en jambes, Federer déroule, jamais inquiété par l'Espagnol Roberto Bautista-Agut, qui n'a pas les armes pour prendre un set à un des hommes en forme du moment, qui règle les comptes en moins d'une heure et demi : 6/2 6/2 6/3.

   



Résultats :

Djokovic bat K. Anderson 6/7 6/7 6/1 6/4 7/5
Cilic bat Kudla 6/4 4/6 6/3 7/5

Wawrinka bat Goffin 7/6 7/6 6/4
Gasquet bat Kyrgios 7/5 6/1 6/7 7/6

Pospisil bat Troicki 4/6 6/7 6/4 6/3 6/3
Murray bat Karlovic 7/6 6/4 5/7 6/4

Simon bat Berdych 6/3 6/3 6/2
Federer bat Bautista-Agut 6/2 6/2 6/3 


quarts

Djoko maîtrise sa partie, et se qualifie aisément pour le dernier carré. Marin Cilic est peut-être un vainqueur de Grand Chelem, mais ses résultats plus récents laissent croire que son exploit à New York relève plus de l'accident qu'autre chose. Le tenant du titre s'impose 6/4 6/4 6/4.

   



L'un des plus beaux matchs de la quinzaine se joue entre Wawrinka et Gasquet. Le champion des Internationaux de France mise sur sa puissance, mais la main de Richard fait des merveilles. Après avoir cédé la première manche, Stan se reprend bien pour virer en tête après trois sets. Puis les deux hommes haussent le ton et portent la diagonale revers au firmament. Des échanges de toute beauté ponctués par de splendides points gagnants. La cinquième manche est de toute beauté, les deux joueurs défendant très bien dans ce combat qui passe alors dans une autre dimension, remportée sur un revers trop long du Suisse : 6/4 4/6 3/6 6/4 11/9. "Richie" atteint les demi-finales pour la deuxième fois, huit ans après sa mémorable victoire sur Roddick. Et anecdotiquement, il ne perd jamais en quart de finale en Grand Chelem, ayant remporté les trois qu'il a disputés (avec Wimbledon 2007 et New York 2013)



    

   



Le joueur local Andy Murray n'a guère tremblé. Il faut dire que la présence de Pospisil au stade des quarts de finale ne laissait pas beaucoup de place à un réel suspense. Pour autant, le jeune Canadien s'est bien défendu. Murray s'impose en trois sets : 6/4 7/5 6/4.

   






Roger Federer avait perdu ses deux premiers face-à-face avec Gilles Simon en 2008, mais depuis lors, le Niçois, s'il l'a toujours accroché, n'a jamais pu le battre, concédant ainsi une sixième défaite de rang. Le Suisse avait récemment déclaré au sujet de son adversaire du jour : "Plus vous élevez votre niveau de jeu, et mieux il joue". Gilles a bien joué encore cette fois face au septuple lauréat de Wimbledon, mais la note est salée : 6/3 7/5 6/2. Gilles aussi y est allé de ses déclarations. Dans sa conférence d'immédiat après-match, il avoua qu'il avait eu "l'impression de jouer contre Milos Raonic", tant Roger s'était montré efficace au service. On notera que Simon pourra pourtant se vanter d'avoir mis un terme à une série de 116 jeux que le Suisse avait remportés sur ses mises en jeu. Il est le donc le premier dans cette édition 2015 de Wimbledon à avoir breaké Federer (un débreak pour égaliser à 5 jeux partout dans la seconde manche).

   

   





Résultats :

Djokovic bat Cilic 6/4 6/4 6/4
Gasquet bat Wawrinka 6/4 4/6 3/6 6/4 11/9
Murray bat Pospisil 6/4 7/5 6/4
Federer bat Simon 6/3 7/5 6/2 
retour en haut de page


demis

Richard Gasquet n'aura jamais fait douter le tenant du titre, qui sans être flamboyant, a surtout très bien négocié les moments importants du match pour gagner en trois sets : 7/6 6/4 6/4. De miracle il n'y eut donc point, mais saluons le magnifique parcours du Français.

   





L'autre demi-finale va atteindre des sommets. C'est à n'en pas douter la plus belle joute de cette édition 2015 des Internationaux de Grande-Bretagne. Andy Murray se procure une balle de break dans le tout premier jeu du match; ce sera la seule. Roger Federer sert incroyablement bien, enquillant 20 aces en trois sets. Il joue une partition exceptionnelle. L'Ecossais lui aussi joue incroyablement, et les échanges proposés par les deux champions sont prodigieux. Le public savoure le spectacle. Le Suisse parvient à breaker dans chaque fin de set, et aurait même pu écourter la deuxième manche s'il avait pu convertir une des cinq balles de set qu'il s'était procurées dans le dixième jeu, un jeu qui est à ranger dans les annales du tennis, tant le niveau atteint fut extraordinaire. Roger victorieux de Murray 7/5 7/5 6/4 jouera dimanche sa dixième finale dans le temple du tennis, à l'affût d'une formidable occasion de prendre sa revanche sur Novak Djokovic qui l'avait dominé l'année précédente.

   

   





Résultats :

Djokovic bat Gasquet 7/6 6/4 6/4
Federer bat Murray 7/5 7/5 6/4



finale
arbitrée par James Keothavong


L'affiche de la finale est la même que l'an passé. Mais cette fois, c'est plus ouvert, au vu de ce que les deux prétendants au titre ont démontré lors des tours préliminaires. Roger Federer est le premier à réussir un break pour mener 4/2, mais il ne peut pas le confirmer et Djokovic recolle aussitôt à 4/3. C'est un tie break où le Serbe réussit des relances meurtrières qui va départager les deux champions (7-1 pour le n°1 mondial). Bis Repetitae dans le second set. Mais cette fois, c'est le Suisse, après avoir écarté sept balles de deux manches à rien, dont deux sur la mise en jeu de Djoko, qui se montre le plus fort. Revenu à une manche partout, Federer semble émoussé, peut-être rattrapé par la fatigue, et Djokovic parvient à le breaker assez rapidement, avant qu'une averse suspende les débats pendant une petite demi-heure. Mais l'interruption ne change rien à la physionomie du match : Federer commet des fautes qu'il ne commettait pas l'avant-veille contre Murray, et Djokovic est toujours très bien réglé, et il a paru plus affamé aussi. Le tenant du titre double la mise : 7/6 6/7 6/4 6/3. C'est donc son troisième sacre sur le gazon de Londres.

   

   

   




Résultats :
 
Djokovic bat Federer 7/6 6/7 6/4 6/3  

 
Autres résultats
 
Serena Williams est toujours en course pour réussir le Grand Chelem. Elle a d'ores et déjà réussi la performance du "Serena Slam" : remporter tous les grands titres entre l'US Open 2014 et Wimbledon 2015. Elle s'impose à Londres pour la sixième fois, et totalise donc désormais 21 titres du Grand Chelem.