© 2017 Chron'open
Wimbledon 2013
- du 24 juin au 7 juillet 2013 -


tournée préparatoire
Halle Queen's Eastbourne 's-Hertogenbosch


Absents : Cilic, Monfils, Söderling
Météo : Quelques averses en fin de première semaine, puis le soleil a pris le dessus; au grand soulagement du public et des organisateurs.


Roger Federer semble moins fringant cette année, et ce n'est pas son titre à Halle qui fera croire qu'il peut renouveler sa performance de l'an passé. Le Suisse souffre de sautes de concentration qu'il va falloir corriger. Nadal et Djokovic lui semblent supérieurs. Mais Andy Murray est certainement le plus attendu, et peut-être aussi le plus motivé pour aller au bout et toucher enfin ce Graal devant un public tout acquis à sa cause.
  





Têtes de série (TS)
1 Novak Djokovic 5 Rafael Nadal 9 Richard Gasquet 13 Tommy Haas
2 Andy Murray 6 Jo-Wilfried Tsonga 10 Marin Cilic (forfait) 14 Janko Tipsarevic
3 Roger Federer 7 Tomas Berdych 11 Stan Wawrinka 15 Nicolas Almagro
4 David Ferrer 8 J. Martin Del Potro 12 Kei Nishikori 16 Ph. Kohlschreiber
17 Milos Raonic 21 Sam Querrey 25 Benoît Paire 29 Grigor Dimitrov
18 John Isner 22 Juan Monaco 26 Alex Dolgopolov 30 Fabio Fognini
19 Gilles Simon 23 Andreas Seppi 27 Kevin Anderson 31 Julien Benneteau
20 Mikhaïl Youzhny 24 Jerzy Janowicz 28 Jérémy Chardy 32 Tommy Robredo


Sur cette page est traitée l'intégralité du tournoi.
Vous pouvez aussi visualiser séparément la première semaine (trois premiers tours) et la deuxième semaine.
 
 
 
 

autres résultats



premier tour

Premier coup de tonnerre ! Nadal, qui s'était imposé en 2008 et 2010, s'incline face au modeste joueur belge Steve Darcis, 135ème joueur à l'ATP. Une défaite incompréhensible : 7/6 7/6 6/4. A la stupeur générale, Darcis, à la suite de son exploit, déclarera forfait pour son deuxième tour face à Kubot.

            

   


C'est terminé pour Gilles Simon,. Le Niçois est dominé 6/2 6/4 7/6 par l'Espagnol Feliciano Lopez, celui-là même qui l'avait battu en finale du tournoi d'Eastbourne deux jours auparavant !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


deuxième tour

Richard Gasquet est passé entre les gouttes, en ce 27 juin maussade. Il a souffert un peu plus que prévu pour se défaire du modeste joueur nippon Go Soeda : 6/0 6/3 6/7 6/3.

   


Une petite surprise avec la défaite de la tête de série n°17 Milos Raonic. Le Canadien tombe face au Néerlandais Igor Sijsling : 7/5 6/4 7/6. Malheureusement, le Néerlandais abandonnera lors du prochain tour.

   




Blessé au genou, Jo Tsonga ne termine pas son match contre Ernests Gulbis, qui menait au score : 3/6 6/3 6/3 ab. Ce par-terre londonien en a fait chuter plusieurs autres : quatre abandons dans ce seul deuxième tour : Michaël Llodra, Paul-Henri Mathieu, John Isner (TS 16) et Radek Stepanek ont pris la même décision que Tsonga ! Philipp Kohlschreiber avait lui aussi abandonné pendant son match du premier tour.



   


Si la sortie de route de Rafael Nadal fut un véritable coup de théâtre, que dire de l'élimination de Roger Federer, le tenant du titre, septuple lauréat de Wimbledon ! Sergiy Stakhovsky l'Ukrainien, 116ème à l'ATP, en prenant le jeu à son compte avec de multiples interventions au filet, réussit l'exploit de la saison en mettant un terme à cette fabuleuse série de 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem, que le n°3 mondial ambitionnait sereinement de poursuivre encore un peu : 6/7 7/6 7/5 7/6.

   

   




Dusty Brown, ce joueur fantasque qui refait surface à chaque fois que le gazon repousse, se distingue en domptant un ancien vainqueur, Lleyton Hewitt : 6/4 6/4 6/7 6/2.



   


troisième tour

Novak Djokovic surclasse Jérémy Chardy, qui malgré un service de bonne qualité s'est fait surprendre par les relances du n°1 mondial : 6/3 6/2 6/2. Impérial, le vainqueur 2011 poursuit sa marche en avant.



   


Richard Gasquet semblait nettement en mesure de vaincre la fougue de Bernard Tomic. Il a d'ailleurs marqué 13 points de plus que son adversaire. Pourtant, c'est l'Australien qui a le mieux négocié les passages importants et qui s'en sort : 7/6 5/7 7/5 7/6.

   

   



Une belle histoire s'écrit pour le Bordelais Kenny de Schepper, qui contre toute attente se hisse en huitièmes de finale, à l'issue de ce succès sur Juan Monaco : 6/4 7/6 6/4.

   

       


En revanche, Benoît Paire passe complètement à côté de son match contre Lucasz Kubot : 6/1 6/3 6/4. Fou de rage, il s'en prend à ses raquettes. A contrario, le Polonais peut danser son "french cancan" qui arrose traditionnellement ses victoires.

   

   

   


Sous le toit du Centre Court, Andy Murray qui avait fait l'impasse sur Roland-Garros se montre impérial pour raisonner Tommy Robredo,  qui a pourtant joué un très beau tennis également : 6/2 6/4 7/5. L'Ecossais a un tableau très dégagé jusqu'à la finale, compte tenu des sorties de route prématurées de Nadal, Federer et Tsonga.




Belle affiche entre Nicolas Almagro TS 15 et le Polonais Jerzy Janowicz TS 27. A l'issue d'un match interrompu par les averses, c'est le plus jeune, force montante du tennis actuel, qui s'impose : 7/6 6/3 6/4.

  


C'est toujours difficile de confirmer un exploit. Jürgen Melzer vient à bout du régicide Sergiy Stakhovsky : 6/2 2/6 7/5 6/3. L'Autrichien pour la première fois atteint les huitièmes de finale de Wimbledon.

   


Adrian Mannarino également se hisse en deuxième semaine pour la première fois de sa jeune carrière. Il dispose de Dusty Brown en trois petits sets : 6/4 6/2 7/5.





Résultats :

Djokovic bat Chardy 6/3 6/2 6/2
Haas bat Lopez 4/6 6/2 7/5 6/4
Tomic bat Gasquet 7/6 5/7 7/5 7/6
Berdych bat K. Anderson 3/6 6/3 6/4 7/5

Ferrer bat Dolgopolov 6/7 7/6 2/6 6/1 6/2
Dodig bat Sijsling 6/0 6/1 1/0 ab.
Seppi bat Nishikori 3/6 6/2 6/7 6/1 6/4
Del Potro bat Zemlja 7/5 7/6 6/0

Kubot bat Paire 6/1 6/3 6/4
Mannarino bat D. Brown 6/4 6/2 7/5
Janowicz bat Almagro 7/6 6/3 6/4
Melzer bat Stakhovsky 6/2 2/6 7/5 6/3

Verdasco bat Gulbis 6/2 6/4 6/4
De Schepper bat Monaco 6/4 7/6 6/4
Youzhny bat Troicki 6/3 6/4 7/5
Murray bat Robredo 6/2 6/4 7/5


huitièmes

Djoko se débarrasse assez sèchement de Tommy Haas, dans ce qui était la grosse affiche des huitièmes de finale. L'Allemand a souvent été malheureux dans ses prises de risque : 6/1 6/4 7/6.

   

   


Deux Français encore en course dans ce Wimbledon 2013, et ce ne sont pas ceux qu'on espérait. Tsonga, Gasquet, Monfils et Benneteau avaient sur le papier de meilleurs chances de rester en deuxième semaine. Adrian Mannarino s'incline face à Lucasz Kubot : 4/6 6/3 3/6 6/3 6/4. Le Polonais a servi 26 aces, une statistique digne d'un Isner ou d'un Raonic. Pour la première fois dans l'ère open, il y aura un Polonais en demi-finale puisque au prochain tour Kubot se frottera à Jerzy Janowicz.

   


Kenny de Schepper est sans solution. Il est complètement assommé par le jeu agressif de Fernando Verdasco : 6/4 6/4 6/4. Le joueur français, seulement 80ème à l'ATP, n'était pas attendu à pareille fête, et il peut donc quitter le tournoi la tête haute. Grâce à son beau tournoi, lundi prochain, il intégrera pour la première fois le top 50 mondial.

       




Andy Murray continue de rassurer ses supporters. Il écarte de sa route le Russe Mikhaïl Youzhny, qui tint la dragée haute au n°2 mondial pendant deux sets : 6/4 7/6 6/1.

   



Résultats :

Djokovic bat Haas 6/1 6/4 7/6
Berdych bat Tomic 7/6 6/7 6/4 6/4

Ferrer bat Dodig 6/7 7/6 6/1 6/1
Del Potro bat Seppi 6/4 7/6 6/3

Kubot bat Mannarino 4/6 6/3 3/6 6/3 6/4
Janowicz bat Melzer 3/6 7/6 6/4 4/6 6/4

Verdasco bat De Schepper 6/4 6/4 6/4
Murray bat Youzhny 6/4 7/6 6/1


quarts

Tomas Berdych était bien parti dans son face à face avec Djokovic, avec qui il fit jeu égal pendant un set et demi. Il était parvenu à prendre le large dans la deuxième manche (3/0, service à suivre), mais son puissant coup droit s'est alors déréglé, ce qui a relancé le Serbe. Dès lors, mentalement atteint, Berdych n'y croyait peut-être plus : 7/6 6/4 6/3.

   

   


Contraste entre deux images : un homme le nez dans le gazon qui se tord de douleurs; puis deux heures plus tard, le même homme qui est de nouveau à terre, le sourire illuminant un visage de gladiateur vainqueur. Juan Martin Del Potro a bien failli jeter l'éponge au bout de quelques minutes, chutant lourdement pendant le premier jeu, trahi par un genou décidément récalcitrant, le même qui l'avait contraint à renoncer à Roland Garros. Mais l'Argentin a des ressouces, et David Ferrer doit s'incliner : 6/2 6/4 7/6. Del Potro se hisse pour la première fois dans le dernier carré des Internationaux de Grande-Bretagne. L'Espagnol malgré cette défaite atteindra lundi prochain la troisième place mondiale, son meilleur classement, tandis que Federer, fort décevant cette année, sortira du top 4 pour la première fois depuis 10 ans !

   

   




Le duel inattendu entre les deux grand serveurs polonais tourne logiquement à l'avantage de Jerzy Janowicz TS 24, bien mieux classé que Lucasz Kubot qui grâce à son parcours remarquable intègrera le top 100 à l'issue de ce Wimbledon 2013 : 7/6 6/4 6/4. C'est donc lui Janowicz qui entre dans l'histoire de son pays en devenant le premier Polonais à atteindre les demi-finales d'un Grand Chelem.

    


A Wimbledon, c'est seulement la deuxième fois que cela lui arrive : au bout d'un combat intense de 3h27, Andy Murray remonte un handicap de deux sets pour battre Fernando Verdasco, 54ème joueur mondial : 4/6 3/6 6/1 6/4 7/5. La première fois, ce fut contre Richard Gasquet en 2008. Verdasco l'a fait tremblé, et notamment dans le quatrième set, où il obtint quatre balles de break.

        
 
   



Résultats :

Djokovic bat Berdych 7/6 6/4 6/3
Del Potro bat Ferrer 6/2 6/4 7/6
Janowicz bat Kubot 7/6 6/4 6/4
Murray bat Verdasco 4/6 3/6 6/1 6/4 7/5
retour en haut de page


demis

La première demi-finale est époustouflante. Juan Martin Del Potro ravit deux manches à Djokovic qui n'avait rendu que des copies parfaites jusque là. Le match a duré 4h44 et laissera sans doute des traces dans les rotules du n°1 mondial, qui s'impose au forceps après plusieurs glissades et chutes sur le tapis vert du Centre Court : 7/5 4/6 7/6 6/7 6/3.

   

       




Andy Murray a procuré des sueurs froides dans les tribunes du stade. Le chouchou du public a longtemps entretenu le suspense avant d'imposer sa loi à Janowicz, qui - chose surprenante - a servi seulement 9 aces, contre 20 pour l'Ecossais. Le Polonais a surtout commis beaucoup de doubles fautes, et sur des moments cruciaux, comme dans le jeu qui donna le dernier break à Murray : 6/7 6/4 6/4 6/3. Nous aurons donc la finale que tout le Royaume-Uni attendait : Murray face à l'actuel n°1 mondial.

   





Résultats :

Djokovic bat Del Potro 7/5 4/6 7/6 6/7 6/3
Murray bat Janowicz 6/7 6/4 6/4 6/3



finale
arbitrée par Mohamed Lahyani


La finale tient en haleine tout le Royaume-Uni. Sous ce soleil de plomb qui inonde le Centre Court, Murray sait qu'il joue le match de sa vie.

   



Il va parvenir à ses fins en variant ses coups comme il sait si bien le faire. Novak Djokovic a semblé parfois éteint, commettant des fautes très inhabituelles. L'Ecossais s'impose en trois sets, même si le Serbe a semblé prendre l'ascendant dans l'échange pendant le deuxième set : 6/4 7/5 6/4. Anecdotiquement, c'est la douzième victoire de rang pour Murray dans ce stade de Wimbledon, puisque l'Ecossais avait remporté les Jeux Olympiques ici-même en août 2012.











Résultats :
Murray bat Djokovic 6/4 7/5 6/4

 
Autres résultats
 
Sept ans après Amélie Mauresmo, une Française s'impose à Wimbledon ! Marion Bartoli crée la surprise. Elle surclasse Sabine Lisicki qui était pourtant favorite en finale après ses victoires sur Serena Williams, Samantha Stosur et Agneszka Radwanska.