© 2016 Chron'open
Wimbledon 2008
 - du 23 juin au 6 juillet 2008 -

 
tournée préparatoire
Halle Queen's Nottingham 's-Hertogenbosch


 Absents :  Tsonga, Monaco, Monfils, Moya
 
Météo :  de la pluie encore cette année, qui a interrompu plusieurs rencontres, dont la finale; mais cela ne durera pas, car les organisateurs commencent déjà l'installation d'un toit rétractable qui devrait être opérationnel dès 2009.


Roger Federer arrive cette année encore en grand favori. Mais il doit se méfier de Rafael Nadal qui en remportant le tournoi du Queen's a prouvé qu'il peut faire mal sur gazon. On se souvient par ailleurs que l'Espagnol avait sévèrement accroché le n°1 mondial lors de la finale 2007.  
 

 



Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 David Ferrer 9 James Blake 13 Stan Wawrinka
2 Rafael Nadal 6 Andy Roddick 10 Marcos Baghdatis 14 Paul-Henri Mathieu
3 Novak Djokovic 7 David Nalbandian 11 Tomas Berdych 15 Fernando Gonzalez
4 Nikolay Davydenko 8 Richard Gasquet 12 Andy Murray 16 Radek Stepanek
17 Mikhail Youzhny 21 Juan Carlos Ferrero 25 Dmitri Tursunov 29 Andreas Seppi
18 Ivo Karlovic 22 Fernando Verdasco 26 Ivan Ljubicic 30 Gaël Monfils
19 Nicolas Almagro 23 Tommy Robredo 27 Nicolas Kiefer 31 Feliciano Lopez
20 Lleyton Hewitt 24 Jarkko Nieminen 28 Gilles Simon 32 Michaël Llodra


Sur cette page est traitée l'intégralité du tournoi.
Vous pouvez aussi visualiser séparément la première semaine (trois premiers tours) et la deuxième semaine.
 
 
 
 

autres résultats



premier tour

David Nalbandian, très inconstant, mais aussi diminué par des blessures depuis le début de l'année, même si très sportivement il refuse d'en parler, est éliminé d'entrée par le Canadien Frank Dancevic : 6/4 6/2 6/4.

     

 

Fabrice Santoro est battu par Andy Murray, non sans avoir fait le spectacle, et il était ravi, même dans la défaite, parce qu'il s'agissait de son premier match sur le prestigieux Centre Court : 6/3 6/4 7/6.

    
 
 
 
Elimination surprise de la TS 4 Nikolay Davydenko, qui subit la loi de l'Allemand Benjamin Becker : 6/4 6/4 6/4.

    



Jonas Bjorkman qui effectuait sa tournée d'adieu à Wimbledon, doit l'écourter puisque d'entrée, il tombe sur le roc Arnaud Clément : 4/6 7/6 6/4 7/6.



 

Nicolas Mahut n'a pas eu un tirage facile avec Dmitry Tursunov comme adversaire. Le Russe et le Français se livrent une terrible bagarre qui a tourné à l'avantage du mieux classé  6/4 6/7 7/6 3/6 7/5.

 


deuxième tour

Marat Safin, jugé sur le déclin, élimine pourtant, et sans jamais être vraiment inquiété, un des meilleurs joueurs du moment, Novak Djokovic : 6/4 7/6 6/2. Le n°3 mondial commet 10 doubles-fautes, dont la dernière sur la balle de match.

    
 


Andy Roddick perd très tôt lui aussi, face au Serbe Janko Tipsarevic : 6/7 7/5 6/4 7/6. Roddick a manqué le coche à plusieurs reprises, laissant passer huit balles de break, dont des balles de set dans la 4ème manche. Tipsarevic, qui n'en revient pas d'avoir gagné, se jette dans le gazon pour l'embrasser !

    

    
 


Rainer Schuettler crée une autre surprise en se débarrassant de James Blake : 6/3 6/7 4/6 6/4 6/4.

    
 


troisième tour

Mario Ancic retrouve un excellent niveau après ses déboires physiques de l'an passé, qui l'avaient tenu éloigné des courts. Il domine la tête de série n°5, David Ferrer : 6/4 6/4 6/7 7/6. L'Espagnol battu, il ne reste que 3 des 8 premières têtes de série à l'issue des seizièmes de finale.



 

Marc Gicquel a le redoutable privilège d'affronter le maestro, Roger Federer, qui n'a pas à forcer son talent : 6/3 6/3 6/1.



 

Le Croate Marin Cilic était à la portée de PHM, mais le Français ne parvient pas à concrétiser la balle de deux sets partout qu'il s'était procurée. Il s'incline : 6/7 6/3 6/4 7/6.



 

Gasquet avait bénéficié de l'abandon de son compatriote Sébastien Grosjean au tour précédent. Et la tête de série n°8 doit maintenant se mesurer à un autre Français : Gilles Simon, tête de série n°28. Mené 2 sets à 1, Simon a emmener Richard dans un cinquième chapitre, quand il a mené 3/1 dans la 4ème manche, mais sans pouvoir confirmer. Richard, plus expérimenté, l'emporte : 6/3 6/3 6/7 6/3.




Résultats :

Federer bat Gicquel 6/3 6/3 6/1
L. Hewitt bat Bolelli 6/1 6/3 7/6
Verdasco bat Berdych 6/4 6/4 6/0
Ancic bat Ferrer 6/4 6/4 6/7 7/6

Safin bat Seppi 7/6 3/6 7/6 6/4
Wawrinka bat Zverev 7/5 6/1 ab.
Baghdatis bat Stadler 7/6 6/4 6/2
Lopez bat Reynolds 6/4 7/5 4/6 6/4

Tipsarevic bat Tursunov 7/6 7/6 6/3
Schüttler bat Garcia-Lopez 6/2 6/3 6/4
Cilic bat Mathieu 6/7 6/3 6/4 7/6
Clément bat Melzer 4/6 6/3 6/4 6/4
 
Gasquet bat Simon 6/3 6/3 6/7 6/3
Murray bat Haas 6/4 6/7 6/3 6/2
Youzhny bat Stepanek 7/5 6/7 6/4 6/7 6/3
Nadal bat Kiefer 7/6 6/2 6/3


huitièmes

Pauvre Richard Gasquet, qui avait toutes les cartes pour battre le nouveau chouchou du public londonien, Andy Murray. Le Français était le patron sur le gazon pendant près de 3 manches, servant pour le match à 5/4 dans le troisième set. Mais il commet dans ce jeu une double faute, sur laquelle Murray exulte comme s'il avait exécuté un point gagnant ! Le point suivant est magnifique, Murray réussissant un passing sur une volée qui l'avait pourtant déporté au pied des panneaux publicitaires. Plus tard, c'est bien l'Ecossais qui sort du court en vainqueur : 5/7 3/6 7/6 6/2 6/4.

     

    

 

Arnaud Clément prend la mesure de Marin Cilic et venge ainsi son compatriote Paul-Henri Mathieu, que le Croate avait vaincu au tour précédent : 6/3 7/5 6/2. Les félicitations de sa petite amie, la chanteuse Nolwenn Leroy lui rappellent peut-être que cette année, il est déjà le Français à être allé le plus loin dans la compétition.

     




Hewitt, le dernier joueur à avoir remporté le titre ici avant le règne de Federer, affronte son "successeur". Il est balayé en trois sets et rend hommage au Suisse : "Quand la balle est dans son camp et qu'il peut dicter le jeu, vous pouvez toujours courir d'un côté à l'autre, changer de rythme, de direction et tout ce que vous voulez, c'est là qu'il est à son meilleur niveau." Federer a donc pris la mesure de l'Australien et opéré les derniers réglages avant les derniers tours : 7/6 6/2 6/4.

 
 

Résultats :

Federer bat L. Hewitt 7/6 6/4 6/2
Ancic bat Verdasco 3/6 4/6 6/3 6/4 13/11

Safin bat Wawrinka 6/3 6/4 5/7 6/1
Lopez bat Baghdatis 5/7 6/2 3/6 7/6 8/6
 
Schüttler bat Tipsarevic 6/4 3/6 6/4 7/6
Clément bat Cilic 6/3 7/5 6/2
 
Murray bat Gasquet 5/7 3/6 7/6 6/2 6/4
Nadal bat Youzhny 6/3 6/3 6/1


quarts

Marat Safin élimine une nouvelle tête de série, Feliciano Lopez : 3/6 7/5 7/6 6/3. Pour la première fois de sa carrière, alors qu'on ne l'attendait plus à pareille fête, le Russe atteint les demi-finales à Wimbledon. Il peut donc se vanter d'avoir atteint ce stade au moins une fois dans chacun des quatre tournois majeurs.



 

Arnaud Clément et Rainer Schüttler se livrent un duel d'anthologie, qui dure 5h12, soit le deuxième plus long match de l'histoire du tournoi. Clément a manqué une balle de match et a laissé le non classé allemand poursuivre l'aventure : 6/3 5/7 7/6 6/7 8/6.

      



Résultats :

Federer bat Ancic 6/1 7/5 6/4
Safin bat Lopez 3/6 7/5 7/6 6/3
Schüttler bat Clément 6/3 5/7 7/6 6/7 8/6
Nadal bat Murray 6/3 6/2 6/4
retour en haut de page


demis

Demi-finaliste surprise, Marat Safin est exécuté par un Federer impérial : 6/3 7/6 6/4. Le Suisse n'a toujours pas concédé le moindre set dans ce tournoi.

    

     


L'autre demi-finale oppose Rafael Nadal à Rainer Schuettler. L'Espagnol ultra-dominateur dans la première manche se laisse surprendre dans la suivante, où Schuettler fait le break le premier et sert pour le set à 5/4. Nadal redresse la barre juste à temps pour se qualifier en trois sets : 6/1 7/6 6/4.

    



Résultats :

Federer bat Safin 6/3 7/6 6/4
Nadal bat Schüttler 6/1 7/6 6/4


finale
arbitrée par Pascal Maria

Somptueuse finale entre les deux meilleurs joueurs du monde, qui tiennent le casting du dernier dimanche pour la troisième fois consécutive, comme Becker et Edberg entre 1988 et 1990.



Et cette fois, l'Espagnol est le plus fort. Il démarre sur les chapeaux de roue en empochant les deux premiers sets. Puis Federer revient dans la partie à 2 partout, écartant au passage deux balles de match dans le tie-break qui a conclu la 4ème manche.





    
 
   

Le tie-break du quatrième set mérite tous les éloges, tant les échanges furent somptueux. C'est Federer qui l'a gagné pour obtenir le droit d'emmener son adversaire dans un cinquième set.

   

La dernière manche est encore de toute beauté, atteignant une dramatique exceptionnelle. Les serveurs sont intraitables pendant les 14 premiers jeux. Puis Nadal parvient enfin à ravir le service de Federer pour terminer le match sur sa mise en jeu.



    

    

Le score est éloquent pour témoigner de la qualité de l'affrontement entre Nadal et Federer terminé dans la nuit, à 21h16 : 6/4 6/4 6/7 6/7 9/7. C'est la finale la plus longue jamais jouée ici, au temps - 4h48 - comme au score : 62 jeux (petit cocorico au passage : l'arbitre de cette finale historique était le Français Pascal Maria).

    



Federer est déçu comme jamais : "C'est ma pire défaite, c'est sûr. A l'heure qu'il est, je ne ressens rien. Sauf que Wimbledon, c'est fini... Je suis déçu, je suis cassé. Ma déception est infiniment plus grande qu'à Paris. Perdre ici, pour moi, c'est le désastre."



Nadal rejoint Borg qui était le dernier à réaliser le doublé Paris-Londres en 1980. Santana en 1966 était le dernier Espagnol à avoir inscrit son nom au palmarès de Wimbledon.


Résultats :
Nadal bat Federer 4/6 4/6 6/7 6/7 9/7

 
Autres résultats
 
Dans la finale dames, les soeurs Williams reviennent au sommet et se retrouvent pour la finale, qui sourit à Venus, victorieuse du plateau de Venus Rosewater pour la cinquième fois. 

     


Grigor Dimitrov remporte le tournoi juniors.