© 2016 Chron'open
US Open 2016
- du 29 août au 11 septembre 2016 -



tournée préparatoire
Atlanta Washington Toronto Masters 1000 Cincinnati Masters 1000 Winston-Salem

 
Vainqueur des US Open Series : Kei Nishikori
 
Absents : Federer, Berdych
Météo quelques gouttes, mais le Stadium Arthur-Ashe possède désormais un toit rétractable. 


Djokovic et Murray dominent nettement la saison, et arrivent à New York comme les grands favoris. Del Potro, brillant aux Jeux de Rio pourrait bien être le principal trouble-fête. Les trentenaires Nadal et Wawrinka auront également leur mot à dire, même s'ils montrent depuis plusieurs mois qu'ils ont l'âge de leurs artères.   



 
Têtes de série (TS)
1 Novak Djokovic 5 Milos Raonic 9 Jo-Wilfried Tsonga 13 Richard Gasquet
2 Andy Murray 6 Kei Nishikori 10 Gaël Monfils 14 Nick Kyrgios
3 Stan Wawrinka 7 Marin Cilic 11 David Ferrer 15 R. Bautista Agut
4 Rafael Nadal 8 Dominic Thiem 12 David Goffin 16 Feliciano Lopez
17 Bernard Tomic 21 Ivo Karlovic 25 Ph. Kohlschreiber 29 Sam Querrey
18 Pablo Cuevas 22 Grigor Dimitrov 26 Jack Sock 30 Gilles Simon
19 Steve Johnson 23 Kevin Anderson 27 Sasha Zverev 31 A. Ramos Viñolas
20 John Isner 24 Lucas Pouille 28 Martin Klizan 32 Benoît Paire

 

 

 
 
 

autres résultats



premier tour
 
Dépassé dans les échanges de fond de court, Richard Gasquet cède dès son entrée en lice, et très sèchement, victime du Britannique Kyle Edmund : 6/2 6/2 6/3. Il n'avait plus connu la déception d'une sortie au premier tour d'un Grand Chelem depuis Roland Garros 2010, où il fut dominé là encore par un Britannique, mais plus logiquement sur le papier : Andy Murray.

    


John Isner passe tout près de la sortie. Mené deux manches à rien par son jeune compatriote Frances Tiafoe, qui avait servi pour le match à 5/3 dans la dernière manche, le géant de Caroline du Nord s'en tire pour la deuxième remontana de sa carrière : 3/6 4/6 7/6 6/2 7/6.



    


Jared Donaldson crée une énorme surprise en terrassant David Goffin, qui comptait pourtant sur cet US Open pour entrer dans le top 10. Le Belge avait mené d'un set un break avant que le teenager ne renverse le cours de ce match : 4/6 7/5 6/4 6/0.

    



deuxième tour

Lucas Pouille se sort d'une situation des plus compromises. Marco Chiudinelli domina la rencontre pendant près de trois sets. Le Suisse de 35 ans aurait pu s'offrir son plus gros coup ! Il servit pour le match à 5/4. Lucas réussit la première remontana de sa carrière : 4/6 3/6 7/6 6/2 6/0.

    
 

 


Milos Raonic est éliminé très tôt. Le finaliste de Wimbledon gêné à l'épaule s'incline face à Ryan Harrison 6/7 7/5 7/5 6/1.




Rafael Nadal aura eu les honneurs du tout nouveau toit rétractable du Stadium Arthur Ashe, déployé en cette session nocturne du 31 août. Il estima après sa victoire aisée sur Andreas Seppi que les conditions indoor n'avaient guère impacté sur ses performances et sur le résultat : 6/0 7/5 6/1.



 
 

Résultats
 
Djokovic bat Vesely par forfait
Youzhny bat Pella 6/2 6/1 7/6
Isner bat Darcis 6/3 6/4 6/7 6/3
Edmund bat Escobedo 7/5 6/4 6/4

Tsonga bat Duckworth 6/4 3/6 6/3 6/4
K. Anderson bat Pospisil 7/6 6/4 6/4
Sock bat M. Zverev 6/1 6/1 6/2
Cilic bat Stakhovsky 6/1 6/2 6/3

Nadal bat Seppi 6/0 7/5 6/1
Kuznetsov bat Ramos-Viñolas 7/5 6/4 7/6
Pouille bat Chiudinelli 4/6 3/6 7/6 6/2 6/0
Bautista-Agut bat Delbonis 5/7 6/2 6/3 6/2

Monfils bat Satral 7/5 6/4 6/3
Almagro bat Cuevas 7/6 6/4 7/6
Baghdatis bat Paire 6/2 6/4 3/6 6/4
Harrison bat Raonic 6/7 7/5 7/5 6/1
Thiem bat Berankis 6/4 6/3 6/2
Carreño-Busta bat Tipsarevic 3/6 4/6 6/1 6/4 6/4
Del Potro bat S. Johnson 7/6 6/3 6/2
Ferrer bat Fognini 6/0 4/6 5/7 6/1 6/4

Kyrgios bat Zeballos 7/5 6/4 6/4
Marchenko bat Dzumhur 6/2 6/4 6/3
Evans bat A. Zverev 6/4 6/4 5/7 6/2
Wawrinka bat Giannessi 6/1 7/6 7/5

Nishikori bat Kachanov 6/4 4/6 6/4 6/3
Mahut bat Mathieu 6/4 6/4 6/2
Karlovic bat Young 6/4 7/6 6/4
Donaldson bat Troicki 7/5 6/3 6/3

Sousa bat F. Lopez 6/2 6/4 1/6 7/5
Dimitrov bat Chardy 4/6 6/4 3/6 6/4 6/2
Lorenzi bat Simon 3/6 6/2 6/2 6/7 7/6
Murray bat Granollers 6/4 6/1 6/4


troisième tour
 
Djokovic doit résoudre un petit problème de rodage. Ses adversaires tombent comme des mouches avant même qu'il leur fasse mal. Après Jiri Vesely forfait au tour précédent, c'est maintenant Mikhaïl Youzhny qui jette l'éponge au bout de quelques minutes : 4/2 ab.. Le tenant du titre sera donc en deuxième semaine en n'ayant joué qu'un match.




 
Bautista-Agut est stoppé par Lucas Pouille : 3/6 7/5 2/6 7/5 6/1. L'Espagnol avait pris un sérieux avantage en remportant le troisième set alors que Lucas semblait au bord de la rupture. Puis le Français a su forcer son destin pour barrer la route à Roberto, qui n'assurera pas une deuxième présence consécutive aux huitièmes de finale de Flushing Meadow. Voici donc Pouille pour la première fois en deuxième semaine à New York.

   


Un troisième tour qui s'annonçait loin d'être évident pour Jo Tsonga, mais le Manceau a été le patron sur le court, ne laissant que des miettes au Sud-Africain Kevin Anderson : 6/3 6/4 7/6.

   





Longtemps éloigné du circuit à cause d'une blessure au poignet, Juan Martin Del Potro est redevenu très solide. Il domine nettement David Ferrer : 7/6 6/2 6/3.

   
 



Stan Wawrinka est pendant longtemps beaucoup trop raide. Il profite d'une double faute de Daniel Evans à 5/4 dans l'épique tie-break du quatrième set pour se relancer. Il sauve une balle de match à 6/5. C'est le tournant du match. Il plante un ace sur deuxième balle à 8 partout et pousse le Britannique à la faute dans le 17ème point. La dernière manche est une mise à mort du jeune loup, complètement éteint sous les coups de boutoir d'un Stan retrouvé : 4/6 6/3 6/7 7/6 6/2.

       



Résultats :
 
Djokovic bat Youzhny 4/2 ab.
Edmund bat Isner 6/4 3/6 6/2 7/6
Tsonga bat K. Anderson 6/3 6/4 7/6
Sock bat Cilic 6/4 6/3 6/3

Nadal bat Kuznetsov 6/1 6/4 6/2
Pouille bat Bautista-Agut 3/6 7/5 2/6 7/5 6/1
Monfils bat Almagro 6/4 6/2 6/4
Baghdatis bat Harrison 6/1 7/6 1/6 6/1

Thiem bat Carreño Busta 1/6 6/4 6/4 7/5
Del Potro bat Ferrer 7/6 6/2 6/3
Marchenko bat Kyrgios 4/6 6/4 6/1 ab.
Wawrinka bat Evans 4/6 6/3 6/7 7/6 6/2

Nishikori bat Mahut 4/6 6/1 6/2 6/2
Karlovic bat Donaldson 6/4 7/6 6/3
Dimitrov bat Sousa 6/4 6/1 3/6 6/2
Murray bat Lorenzi 7/6 5/7 6/2 6/3


huitièmes
 
L'exploit de ces huitièmes est à mettre à l'actif de Lucas Pouille, qui renverse la montagne Nadal. Rafa avait pourtant breaké le premier dans la dernière manche pour se détacher 4/2. Le Nordiste qui avant ce match n'avait jamais foulé le décoturf du Stadium Arthur-Ashe, est le premier joueur français à battre le Majorquin dans un cinquième set, qui ne fut enlevé que sur la quatrième balle de match, dans un tie-break irrespirable : 6/1 2/6 6/4 3/6 7/6. Celui que tout le monde s'accorde désormais à présenter comme le grand espoir du tennis "made in France" prouve qu"il possède un mental d'acier, bien supérieur à celui de ses aînés désormais trentenaires. Il est aussi le premier Français à battre Nadal en Grand Chelem depuis Tsonga en 2008 à Melbourne. Rafa avait pourtant sorti un gros match, comme il en a l'habitude. Après des JO prometteurs à Rio, il espérait mieux qu'un huitième de finale à New York. Avec Tsonga et Monfils, il y aura donc trois Français en quarts de finale, ce qui ne s'était plus vu à New York depuis ... 1927 ! Et c'est également une première en Grand Chelem dans l'ère open.

    

    

         


Après un set et demi, Dominic Thiem doit renoncer. Il laisse donc Juan Martin Del Potro poursuivre l'aventure : 6/3 3/2 ab.

    


Murray écrase Grigor Dimitrov, à qui il ne laisse que cinq jeux : 6/1 6/2 6/2. C'est bien lui, et non Djokovic, qui a été le plus impressionnant depuis le début de la quinzaine. Il faut dire que son rival serbe n'a pas eu beaucoup d'occasions pour montrer son niveau de forme. Il n'a joué que deux matchs complets avant d'aborder les choses sérieuses : les quarts de finale.

    


 
Résultats :

Djokovic bat Edmund 6/2 6/1 6/4
Tsonga bat Sock 6/3 6/3 6/7 6/2
Pouille bat Nadal 6/1 2/6 6/4 3/6 7/6
Monfils bat Baghdatis 6/3 6/2 6/3

Del Potro bat Thiem 6/3 3/2 ab.
Wawrinka bat Marchenko 6/4 6/1 6/7 6/3
Nishikori bat Karlovic 6/3 6/4 7/6
Murray bat Dimitrov 6/1 6/2 6/2


quarts

Les adversaires de Djokovic tombent comme des mouches. On en avait l'habitude. Mais cette année à Flushing Meadow, ils tombent plus vite que prévu. Jo Tsonga blessé aux adducteurs abandonne après deux sets. Décidément.

   

   


Gaël Monfils lamine le pauvre Lucas Pouille qui n'a plus d'essence après l'enchaînement de ses trois victoires en cinq sets. Monfils rejoint Pioline (en 1993 et 1999) et Gasquet (2013), les deux seuls Français à avoir pu se hisser dans le dernier carré de ce tournoi dans l'ère open. Mais Monfils est bien le premier d'entre eux à atteindre le dernier carré de l'US Open sans concéder une seul manche.

    

    


Wawrinka obtient une victoire référence sur dur en terrassant Juan Martin Del Potro, un des hommes en forme de cet été.

       

       


Mais la défaite de Del Potro est moins inattendue que celle d'Andy Murray, déconcentré par une histoire de let qui le priva d'un point tout cuit. Le lauréat 2012 laisse bêtement le Nippon Kei Nishikori, pourtant fatigué, revenir dans la partie et prendre les commandes.

           

 



Résultats 
Djokovic bat Tsonga 6/3 6/2 ab.
Monfils bat Pouille 6/4 6/3 6/3
Wawrinka bat Del Potro 7/6 4/6 6/3 6/2
Nishikori bat Murray 1/6 6/4 4/6 6/1 7/5
retour en haut de page


demis 

S'il est évident que Djoko ne joue pas cet été à son meilleur niveau, il reste le grand favori pour le titre, surtout après la sortie de route de son grand rival Murray. Monfils lui joue actuellement le meilleur tennis de sa vie. Alors quand on voit l'attitude de Gaël Monfils dans cette rencontre, on peut s'interroger. Par sa désinvolture, il a plongé le public du Stadium Arthur-Ashe et les millions de téléspectateurs dans l'incompréhension. Le Français semble tétanisé à l'idée de voir Djokovic de l'autre côté du filet. Il se réveille de sa torpeur après deux sets et un break d'entrée dans la troisième manche. C'est contre le cours du jeu qu'il ravit ce troisième set. Puis le n°1 mondial s'envolera vers sa septième finale à Flushing Meadows. John McEnroe, couronné quatre fois ici-même, aura des mots durs à l'endroit du joueur français, critiquant notamment son "manque de professionnalisme". Monfils s'est dit attristé par les reproches d'une légende de son sport. Le Superman serbe mène désormais 12 victoires à zéro face à Sliderman.

         

    


Le Japonais Nishikori, trop émoussé après son match marathon contre Murray, ne fit illusion que deux sets, se détachant d'un set et un break.  Quand Wawrinka parvint à recoller à une manche partout, Kei semblait avoir épuisé toutes ses réserves. Stan n'avait alors plus qu'à le manger ... tout cuit.

    

    




Résultats
Djokovic bat Monfils 6/3 6/2 3/6 6/2
Wawrinka bat Nishikori 4/6 7/5 6/4 6/2


finale
arbitrée par Ali Nili


Novak Djokovic prend un départ canon "à la Federer", en se détachant 3-0 au bout de dix minutes de jeu. Mais Stan Wawrinka est décidément intouchable dès qu'il joue une finale de Grand Chelem. Le Suisse, après avoir écarté une balle de 5-1, concède bien la manche inaugurale au tie break, mais comme à Roland Garros l'année précédente, il ajuste coups droits, revers et jeu de jambe pour pousser le n°1 mondial dans ses retranchements. Il empoche les deux manches suivantes avec son tennis plein de panache. Dans la quatrième manche, Djokovic se plaint de l'apparition d'ampoules aux orteils, ce qui va l'atteindre également sur le plan mental. Stan s'impose 6/7 6/4 7/5 6/3.



   

         


En l'absence de Federer, Wawrinka n'a sans doute pas accepté que le Serbe en profite pour glaner trop facilement un US Open de plus. La solidarité suisse ! Quant à Novak, il compte seulement deux victoires pour sept finales disputées, la statistique inverse de son rival Federer (cinq titres pour sept finales)

    



Résultats
Wawrinka bat Djokovic 6/7 6/4 7/5 6/3

 
Autres résultats
 
Angélique Kerber remporte son deuxième tournoi du Grand Chelem, après Melbourne en début de saison. Elle devient la 22ème n°1 mondiale depuis l'existence du classement WTA (la troisième gauchère après Navratilova en 1978 et Seles en 1991).




La paire composée de Mario Soarès et Jaime Murray décrochent le double. Ils sont les premier à remporter plusieurs Grands Chelems dans la même saison depuis les Bryan en 2013.