© 2016 Chron'open
US Open 2009
- du 31 août au 14 septembre 2009 -

 
tournée préparatoire
Indianapolis Los Angeles Washington

Montréal
Masters 1000

Cincinnati
Masters 1000

New Haven

Vainqueur des US Open Series : Sam Querrey
Absent :  Nalbandian

Roger Federer, quintuple tenant du titre, arrive à New York une nouvelle fois en grand favori, d'autant que 2009 a été jusqu'ici une année particulièrement fructueuse avec Roland Garros et Wimbledon dans son escarcelle. Le Suisse vient de s'imposer à Cincinnati. Andy Murray a remporté l'Open du Canada avec la manière et compte bien à Flushing Meadows faire mieux qu'en 2008, où il fut finaliste. Nadal risque d'être à la peine encore cette année sur ce parterre américain qui ne lui a jamais réussi.




Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 Andy Roddick 9 Gilles Simon 13 Gaël Monfils
2 Andy Murray 6 Juan Martin Del Potro 10 Fernando Verdasco 14 Tommy Robredo
3 Rafael Nadal 7 Jo-Wilfried Tsonga 11 Fernando Gonzalez 15 Radek Stepanek
4 Novak Djokovic 8 Nikolay Davydenko 12 Robin Söderling 16 Marin Cilic
17 Tomas Berdych 21 James Blake 25 Mardy Fish 29 Igor Andreev
18 David Ferrer 22 Sam Querrey 26 Paul-Henri Mathieu 30 Victor Troicki
19 Stan Wawrinka 23 Philipp Kohlschreiber 27 Ivo Karlovic 31 Lleyton Hewitt
20 Tommy Haas 24 Juan Carlos Ferrero 28 Victor Hanescu 32 Nicolas Almagro

 

 
Sur cette page est traitée l'intégralité du tournoi.
Vous pouvez aussi visualiser séparément la première semaine (trois premiers tours) et la deuxième semaine.
 
 
 
 

autres résultats



premier tour

Tommy Haas l'Allemand n'a pas été très convaincant mais a fini par battre le Colombien Alejandro Falla : 7/5 4/6 7/6 6/2.

   

 

Le duel fratricide entre Monfils et Chardy est facilement remporté par le joueur des Antilles : 6/1 6/4 6/3.

 

 

Gasquet, absent des courts pendant trois mois, a hérité d'un tirage difficile avec Rafael Nadal au premier tour ! L'Espagnol n'a pas laissé au Français le temps de se mettre en place : 6/2 6/2 6/3.

   

 

Santoro annonce ses adieux au Grand Chelem (après réflexion, il disputera l'Open d'Australie 2010). Juan Carlos Ferrero, l'ancien numéro 1 mondial retrouve un excellent niveau : 6/4 6/3 6/3.

 


Novak Djokovic, facile vainqueur d'Ivan Ljubicic 6/3 6/1 6/3 se prête ensuite à une imitation de McEnroe devant l'insistance d'un journaliste. C'est alors que Big Mac en personne, qui commentait le match pour CBS est descendu de sa loge pour parodier le Serbe : un jeu partout !



deuxième tour

Josselin Ouanna doit rendre les armes face au Chilien Fernando Gonzalez : 6/4 6/7 6/3 6/4.

 


troisième tour

Ils s'étaient rencontrés en finale en 2004 : Lleyton Hewitt et Roger Federer se croisent de nouveau cinq ans après. Mais l'Australien lutte pour revenir au plus haut niveau, et le combat est inégal. Le Suisse s'impose 4/6 6/3 7/5 6/4.

   
 


Djokovic a frôlé la catastrophe face à un qualifié américain Jesse Witten. Le Serbe doit sortir le grand jeu pour en venir à bout : 6/7 6/3 7/6 6/4.

   



Coup de tonnerre : Andy Roddick, le récent finaliste de Wimbledon, et à juste titre présenté comme un des favoris de l'US Open 2009, est battu par son compatriote le géant John Isner 7/6 6/3 3/6 5/7 7/6. C'est la première grosse sensation de la quinzaine.

   



Tsonga remporte le match franco-français face à Julien Benneteau : 7/6 6/2 6/4.


 
 

Gilles Simon, un des grands espoirs du tennis français, doit se mesurer à Juan Carlos Ferrero. Simon ne finit pas le match, à cause d'une vilaine blessure au genou qui s'est réveillée : 1/6 6/4 7/6 1/0 ab.

   




Résultats :

Federer bat Hewitt 4/6 6/3 7/5 6/4
Robredo bat Blake 7/6 6/4 6/4
Söderling bat Querrey 6/2 7/5 6/7 6/1
Davydenko bat Chiudinelli 6/4 7/5 7/5

Djokovic bat Witten 6/7 6/3 7/6 6/4
Stepanek bat Kohlschreiber 4/6 6/2 6/3 6/3
Verdasco bat Haas 3/6 7/5 7/6 1/6 6/4
Isner bat Roddick 7/6 6/3 3/6 5/7 7/6

Tsonga bat Benneteau 7/6 6/2 6/4
Gonzalez bat Berdych 7/5 6/4 6/4
Monfils bat Acasuso 6/3 6/4 1/0 ab.
Nadal bat Almagro 7/5 6/4 6/4

Del Potro bat Köllerer 6/1 3/6 6/3 6/3
Ferrero bat Simon 1/6 6/4 7/6 1/0 ab.
Cilic bat Istomin 6/1 6/4 6/3
Murray bat T. Dent 6/3 6/2 6/2
  


huitièmes

Devant le métronome Tommy Robredo, Roger Federer récite ses gammes : 7/5 6/2 6/2.





 

Jo Tsonga a fort à faire face à Fernando Gonzalez. Le Chilien est en forme, bataille sec et ne laisse aucun répit au Français, qui doit s'incliner après le gain de la première manche : 3/6 6/3 7/6 6/4.




Gaël Monfils a livré un match héroïque face à Nadal, mais le n°3 mondial renvoyait toutes les balles ! 6/7 6/3 6/1 6/3 pour l'Espagnol.

   
 
    


Gros match livré par Ferrero dans son quatrième tour face à Juan Martin Del Potro. Mais l'Argentin sera plus fort : 6/3 6/3 6/3.

   


Andy Murray, favori du tournoi, doit partir plus tôt que prévu. Le Croate Marin Cilic le renvoie à la maison : 7/5 6/2 6/2. Encore une sensation forte dans cet US Open.

   

    


 
Résultats :

Federer bat Robredo 7/6 6/2 6/2
Söderling bat Davydenko 7/5 3/6 6/2 ab.
 
Djokovic bat Stepanek 6/1 6/3 6/3
Verdasco bat Isner 4/6 6/4 6/4 6/4
 
Gonzalez bat Tsonga 3/6 6/3 7/6 6/4
Nadal bat Monfils 6/7 6/3 6/1 6/3
 
Del Potro bat Ferrero 6/3 6/3 6/3
Cilic bat Murray 7/5 6/2 6/2 


quarts

Pour la première fois depuis la création du tournoi en 1881, il n' y a aucun joueur américain au stade des quarts de finale.

Federer a dû s'employer pour terrasser le Suédois Robin Söderling, qui croise sa route pour la troisième fois en Grand Chelem cette année. Le Suisse gagne finalement 6/0 6/3 6/7 7/6.








Djokovic parvient à surmonter l'obstacle Verdasco : 7/6 1/6 7/5 6/2.






Nadal et Gonzalez ont vu leur match interrompu par la pluie. L'Espagnol menait alors 1 set à rien, et les deux hommes en étaient au début du jeu décisif du second set. A la reprise, le Chilien a cédé dans le tie-break et a lâché prise, laissant filer Nadal vers une facile victoire : 7/6 7/6 6/0. Tout le programme a été décalé de 24 heures pour laisser ce quart se terminer. Tout ça pour ça.



   

   


Auparavant, Juan Martin Del Potro, très en forme, a vaincu Cilic, le tombeur de Murray :  4/6 6/3 6/2 6/1. Le géant argentin a gagné sa place dans le dernier carré.





Résultats :
 
Federer bat Söderling 6/0 6/3 6/7 7/6
Djokovic bat Verdasco 7/6 1/6 7/5 6/2
Nadal bat Gonzalez 7/6 7/6 6/0
Del Potro bat Cilic 7/6 6/3 6/2 6/1 
 
retour en haut de page


demis 

Deux somptueuses rencontres !

Djokovic et Federer s'affrontent pour une revanche de la finale du récent tournoi de Cincinatti. Et l'issue est identique, mais le Suisse a dû sortir les tripes pour vaincre le Serbe, qui jouait très bien : 7/6 7/5 7/5. 

   

On retiendra ce fabuleux point qui offrit trois balles de match à Federer sur le service du Serbe : un "twinner" à l'instar de ce que fit Yannick Noah ici-même en 1983. Federer admit plus tard que ce fut le plus beau point de sa  carrière.

    

       






Dans l'autre demi-finale, Nadal a craqué face aux coups droits meurtriers de Del Potro : 6/2 6/2 6/2. Un score sévère, qui ne reflète pas l'âpreté de la lutte entre les deux champions. Mais au tableau d'affichage, il s'agit bien là de la plus lourde défaite dans la carrière en Grand Chelem de l'Espagnol. Nadal diminué physiquement à cause de sa blessure aux abdominaux., n'a pas à rougir de cette défaite. Sa présence dans le dernier carré n'allait pas de soi cette année. Il a retrouvé en très peu de temps un niveau que beaucoup de ténors du circuit aimeraient posséder. En tous cas, ses genoux vont mieux, merci.





    
 

Résultats :

Federer bat Djokovic 7/6 7/5 7/5
Del Potro bat Nadal 6/2 6/2 6/2 


finale
arbitrée par Jake Garner
 
Federer joue la 6ème finale d'affilée à Flushing. Mais cette fois, il doit s'incliner. Del Potro réussit tout, joue avec les lignes, et dégoûte le champion suisse.



   

Federer perdra ses nerfs quand l'arbitre accordera à Del Potro le droit de recourir à la vidéo (le challenge) : “No, it’s too late,” Non c’est trop tard déclara un Federer en colère … “I wasn’t even able to challenge after two seconds and he takes ten seconds every time. Do you have any rules in there?” "Je n’ai pas pu challenger après deux secondes, il en prend dix à chaque fois. Il y a des règles ici ?" L’arbitre lui fit alors un signe de la main ce à quoi Federer répondit: “Don’t do that with your hand. Don’t tell me to be quiet.” "Ne me faites pas ca avec la main, ne me dites pas d’être calme."  Jack Garner souligna alors que Del Potro s’était adressé au Suisse avant de demander le challenge, ce qui fit craquer Federer : “I don’t give a shit what he said. Don’t fucking tell me the rules.” Traduction brute : "Je n’en ai rien à foutre de ce qu’il a dit. Ne me faites pas chier avec le règlement." Pour la petite histoire, le Suisse écopera d'une amende de 1500 dollars pour cet incident.

   

   

L'Argentin succède à Guillermo Vilas, dernier Sud-Américain à s'être imposé à l'Open des Etats-Unis en 1977 (sur la terre battue de Forest-Hills). C'est la première fois après sept tentatives, que "Delpo" se défait de Federer, et c'est la troisième fois qu'il se rencontrait en Grand Chelem cette année, après Melbourne et Paris. En Australie, le Suisse lui avait infligé une fessée : 6/3 6/0 6/0 !!! L'Argentin a pris une belle revanche.





Del Potro l'emporte au bout de 5 sets : 3/6 7/6 4/6 7/6 6/2. Du haut de ses 1 mètre 98, il est devenu par la même occasion l'homme le plus grand à s'être imposé dans un tournoi du Grand Chelem !    





Résultats :

Del Potro bat Federer 3/6 7/6 4/6 7/6 6/2


 
Autres résultats
 
C'est la nouvelle maman Kim Clijsters qui réalise un formidable retour au sommet, elle qui sortait d'un congé parental, et qui avait bénéficié d'une invitation pour participer à cette édition 2009.

Gros incident en demi-finale : Serena Williams pète un câble et s'en prend violemment à une juge de ligne qui lui avait compté une faute de pied qui offra une balle de match à la future lauréate. Ces menaces de mort que la juge de ligne vint en toute justice rapporter à l'arbitre, valèrent à la tenante du titre un point de pénalité et donc la défaite. C'est la première fois qu'une joueuse perd un match en Grand Chelem sur un point de pénalité.