© 2016 Chron'open
Roland Garros 2007
- du 27 mai au 10 juin 2007 -  


tournée préparatoire

Monte Carlo Masters Series

Barcelone International Series

Rome Masters Series

Hambourg Masters Series





Absents  Murray, Haas, Ancic, Tsonga

Rafael Nadal est encore le grandissime favori. En cas de nouveau sacre, il serait le premier depuis Borg à s'imposer trois fois de suite Porte d'Auteuil. Mais attention à Federer, qui reste sur une victoire face à lui à Hambourg. "King Rodgeur" a conservé ses titres à Wimbledon, Flushing et Melbourne, et il rêve encore cette année de remporter les quatre Grands Chelems à la suite.

Météo  Temps pourri les premiers jours, qui a contraint les responsables de la programmation à faire jouer 82 matchs (un record) dans la seule journée de mardi !
 


 
 
 

Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 Fernando Gonzalez 9 Tommy Robredo 13 Mikhaïl Youzhny
2 Rafael Nadal 6 Novak Djokovic 10 Tomas Berdych 14 Lleyton Hewitt
3 Andy Roddick 7 Ivan Ljubicic 11 Richard Gasquet 15 David Nalbandian
4 Nikolay Davydenko 8 James Blake 12 David Ferrer 16 Marcos Baghdatis

17 Juan Carlos Ferrero 21 Dmitry Tursunov 25 Robin Söderling 29 Filippo Volandri
18 Juan Ignacio Chela 22 Marat Safin 26 Agustin Calleri 30 Julien Benneteau
19 Guillermo Cañas 23 Carlos Moya 27 Jürgen Melzer 31 Florian Mayer
20 Jarkko Nieminen 24 Dominik Hrbaty 28 Philipp Kohlschreiber 32 Nicolas Almagro



 
 
 

autres résultats



premier tour

Marat Safin, qui n'a pas envie de voir son match interrompu par la pluie, se montre expéditif face à Fernando Vicente : 6/1 6/3 6/1 en 1h24. Puis des premières gouttes sont tombées, interdisant la poursuite des rencontres.





Fernando Gonzalez, tête de série n°5, doit déjà faire ses valises ! Il ne trouve pas la parade face à Radek Stepanek, adepte du service-volée : 6/2 6/2 6/4.





Rafael Nadal n'est pas à la fête pour son entrée en lice face à l'Argentin Juan Martin Del Potro. Ce dernier a servi pour le gain de la première manche et est passé à deux points de ce set. Mais par la suite, remis en confiance par le gain de ce premier set, le tenant du titre a déroulé : 7/5 6/3 6/2.

   

   



Andy Roddick est surpris par le Russe Igor Andreev : 3/6 6/4 6/3 6/4. L'élève de Jimmy Connors avait pourtant pris un excellent départ en menant 6/3 4/2. Après le premier tour, il n'y a déjà plus de joueur américain dans le tableau. Une telle débâcle pour l'Oncle Sam n'était jamais arrivée. Rappelons qu'ils étaient neuf joueurs de la délégation américaine à s'être présentés au départ de la quinzaine.

    

    



Sept joueurs au total ont dû abandonner au cours de ce premier tour : Christophe Rochus, Peya, Hernych (au bout de 8 minutes contre Youzhny), Sidorenko, Daniel, Söderling et Gabashvili. C'est un record à Roland-Garros.
 


deuxième tour

Marat Safin est cueilli à froid par le Serbe Janko Tipsarevic : 6/4 6/4 7/5.



   



Richard Gasquet, le n°1 tricolore, passe complètement à côté de son match et se fait sortir par un modeste joueur belge du nom de Kristof Vliegen : 7/6 6/3 6/1. Il tient des mots très durs contre lui-même pour expliquer cette contre-performance : "J'ai paniqué (...) Je me suis liquéfié petit à petit (...) Tout était trop grand. (...) Je ne me suis jamais senti aussi seul. J'ai été régulier dans la nullité." C'est incontestablement sa plus grosse désillusion à Roland-Garros.

     
 




Le public parisien va se consoler avec la belle prestation de Gaël Monfils, qui sort le grand jeu pour battre Juan Ignacio Chela : 3/6 6/3 6/3 6/1.

   



Mathieu se défait de son compatriote Gilles Simon : 3/6 6/4 6/1 7/6.

   



Lleyton Hewitt refait son retard face à Gaston Gaudio, le lauréat 2004, avant de s'imposer : 4/6 3/6 6/2 6/4 6/2.



    



Belle victoire de Michaël Llodra sur Nicolas Almagro, terrien par excellence : 2/6 6/2 6/7 6/4 6/4.

    
 
 
 
 
Résultats
 
Federer bat Ascione 6/1 6/2 7/6
Starace bat Berlocq 6/2 6/4 6/2
Ferrero bat Koubek 6/4 7/5 6/3
Youzhny bat N. Lapentti 6/3 6/0 6/4

Robredo bat Economidis 6/4 7/5 6/4
Tipsarevic bat Safin 6/4 6/4 7/5
Volandri bat Vassallo Argüello 7/6 7/5 6/2
Ljubicic bat Wawrinka 6/4 6/3 6/7 6/3

Davydenko bat Eschauer 7/5 6/3 6/1
Llodra bat Almagro 2/6 6/2 6/7 6/4 6/4
Monfils bat Chela 3/6 6/3 6/3 6/1
Nalbandian bat Navarro 7/5 6/4 6/4

Vliegen bat Gasquet 7/6 6/3 6/1
Cañas bat Bolelli 6/4 6/3 6/3
Monaco bat Melzer 6/4 6/3 6/2
E. Roger-Vasselin bat Stepanek 3/6 6/1 0/6 6/4 6/4
Djokovic bat Recouderc 6/3 3/6 6/3 6/1
Patience bat Zabaleta 7/5 6/3 3/6 2/6 6/4
Verdasco bat Tursunov 6/4 6/4 6/4
Ferrer bat Hartfield 6/4 6/3 7/6

Baghdatis bat Pless 7/5 6/3 6/4
Hajek bat Ulihrach 1/6 6/2 7/6 3/6 6/2
Mathieu bat Simon 3/6 6/4 6/1 7/6
Andreev bat Massu 6/3 3/6 6/3 7/5

Björkman bat Karlovic 3/6 3/6 6/4 7/6 6/3
Hernandez bat Kohlschreiber 7/6 6/1 6/1
Moya bat Serra 6/4 6/2 6/4
Brzezicki bat Garcia-Lopez 7/6 6/2 6/0

L. Hewitt bat Gaudio 4/6 3/6 6/2 6/4 6/2
Nieminen bat Montcourt 6/1 6/1 6/4
Montanes bat Gulbis 6/1 6/2 1/6 7/6
Nadal bat Cipolla 6/2 6/1 6/4


troisième tour

Mathieu ne parvient décidément pas à passer le troisième tour. Il chute cette année sur le puissant Russe Igor Andreev : 7/6 6/0 6/3.

   



Gaël Monfils a fait quasiment jeu égal avec David Nalbandian, mais l'Argentin a su faire la différence : 7/6 5/7 6/4 7/6. Le joueur des Antilles est très déçu malgré un parcours prometteur et son jeune âge : "A l'arrivée je retiens que je suis éliminé au troisième tour. C'est pourri."



    





Olivier Patience a affiché une résistance héroïque et est même passé à deux petits points de la victoire contre le Serbe Novak Djokovic. Il a également manqué deux balles de set consécutives dans la première manche. Au bout de quatre heures de jeu, le Français rend les armes : 7/6 2/6 3/6 7/6 6/3. Il ne reste déjà plus aucun Français à Roland-Garros, du jamais vu à ce stade depuis 1997.



         

 

 

Résultats :

Federer bat Starace 6/2 6/3 6/0
Youzhny bat Ferrero 6/7 7/6 6/2 6/2
Robredo bat Tipsarevic 6/3 6/4 6/0
Volandri bat Ljubicic 6/4 6/7 4/6 6/3 6/4

Davydenko bat Llodra 6/4 6/2 6/4
Nalbandian bat Monfils 7/6 5/7 6/4 7/6
Cañas bat Vliegen 6/2 6/2 2/6 6/3
Monaco bat E. Roger-Vasselin 6/4 6/2 6/4

Djokovic bat Patience 7/6 2/6 3/6 7/6 6/3
Verdasco bat Ferrero 4/6 7/6 6/3 6/3
Baghdatis bat Hajek 6/2 6/2 ab.
Andreev bat Mathieu 7/6 6/0 6/3

Björkman bat Hernandez 6/7 6/3 6/0 6/1
Moya bat Brzezicki 6/1 6/3 7/5
L. Hewitt bat Nieminen 1/6 6/3 7/5 6/2
Nadal bat Montanes 6/1 6/3 6/2



huitièmes

Les deux David du circuit s'affrontent : David Nalbandian et Davyd...enko ! Au terme d'une énorme bataille du fond de court, c'est le Russe, en meilleure condition physique, qui prend le meilleur sur l'Argentin : 6/3 7/6 3/6 7/6.





Le choc de ces huitièmes reste le match entre Nadal et Hewitt. Mais il n'y a pas vraiment de match, tant la supériorité du double tenant du titre saute aux yeux. Il suclasse Lleyton qui semblait pourtant revenir à un niveau proche de celui de ses grandes heures (2001-2002) en trois sets : 6/3 6/1 7/6. "Mon meilleur match du tournoi", estimera Rafa.

    



Le match des trentenaires ! Carlos Moya (30 ans) bat Jonas Bjorkman (35 ans) : 7/6 6/2 7/5.



     
 


Résultats :

Federer bat Youzhny 7/6 6/4 6/4
Robredo bat Volandri 6/2 7/5 6/1
Davydenko bat Nalbandian 6/3 7/6 3/6 7/6
Cañas bat Monaco 6/0 6/4 6/2

Djokovic bat Verdasco 6/3 6/3 7/6
Andreev bat Baghdatis 2/6 6/1 6/3 6/4
Moya bat Björkman 7/6 6/2 7/5
Nadal bat L. Hewitt 6/3 6/1 7/6


quarts

Federer gagne aisément son quart de finale face au métronome Tommy Robredo : 7/5 1/6 6/1 6/2. Robredo est le premier cette année à prendre une manche à Federer en Grand Chelem ! Le Suisse interrompt une série record de 36 sets gagnés consécutivement. Le précédent record (35 sets) était détenu par John McEnroe depuis 1984. Puisqu'on parle de records, en voici un autre : Federer se qualifie pour sa 12ème demi-finale d'affilée en Grand Chelem.





Grâce à sa victoire sur Guillermo Cañas 7/5 6/4 6/4, Nikolay Davydenko se qualifie pour les demi-finales, comme en 2005.





Nadal balaie son compatriote et ami Carlos Moya :6/4 6/3 6/0. Il monte en puissance comme il le déclare lui-même ; "Je crois que je ne me suis jamais senti aussi bien physiquement et tennistiquement."

      


 
Résultats
Federer bat Robredo 7/5 1/6 6/1 6/2
Davydenko bat Cañas 7/5 6/4 6/4
Djokovic bat Andreev 6/3 6/3 6/3
Nadal bat Moya 6/4 6/3 6/0
retour en haut de page


demis 
 
Opposé à Federer, Davydenko fait la course en tête dans chaque set. Le Russe s'est offert quatre balles de double break à 4/2 dans le premier, a servi pour le gain de la manche n°2, puis il n'a pas su concrétiser les trois balles de troisième manche qu'il a eues dans sa raquette. Beaucoup trop d'occasions manquées pour Davydenko. Et contre Federer, ce genre de diagnostic conduit souvent à la défaite. Comme en 2006, le Suisse jouera la finale : 7/5 7/6 7/6.

      






Rafael Nadal se fait accrocher légèrement par Novak Djokovic, qui joue juste, mais les frappes de l'Espagnol, en plus d'être tout aussi justes, sont plus lourdes : 7/5 6/4 6/2.

    


Résultats
Federer bat Davydenko 7/5 7/6 7/6
Nadal bat Djokovic 7/5 6/4 6/2


finale
arbitrée par Sandra de Jenken
(première femme à arbitrer une finale à Roland Garros)

Une finale identique à celle de l'année précédente. C'est un phénomène assez rare à Paris, qui n'a qu'un précédent dans l'ère open : en 1968 et 1969 entre Rod Laver et Ken Rosewall.

Le parcours des deux grands rivaux laisse penser que les deux hommes jouent actuellement à leur meilleur niveau, et Federer a peut-être un léger ascendant psychologique, lui qui vient de battre Nadal à Hambourg.

        

Federer a réussi à prendre un set à l'imbattable (?) Rafael Nadal sur la terre battue de Roland-Garros. Mais ce sera tout. L'Espagnol n'a jamais été vraiment inquiété, et Federer, qui a pourtant joué un tennis de très bonne qualité pendant la première moitié du match - à part ce passage à vide au milieu du premier set, où il va commettre quatre fautes directes et offrir le break du 7ème jeu à son rival - n'a vraiment rien pu faire pour mettre à mal la confiance et la détermination du gaucher de Majorque. On notera tout de même que Federer a péché par manque d'initiative, ce qui lui a fait manquer 16 balles de break sur les 17 qu'il avait réussi à se procurer sur le service de l'Espagnol.

Federer a moins bien joué que lors de la finale 2006, il a toujours couru après le score, et Nadal l'a encore bien écoeuré. Le taureau de Manacor s'impose en quatre manches : 6/3 4/6 6/3 6/4.





    

Nadal commente son fabuleux parcours 2007 : "Mon problème ici a été de trouver mon meilleur jeu. Et c'est arrivé à partir de la deuxième semaine. En terme de niveau de jeu, ce Roland-Garros a été le meilleur des trois."

C'est Gustavo Kuerten,  un autre triple vainqueur de Roland-Garros, qui lui remet la coupe des Mousquetaires.

   



 

Résultats
Nadal bat Federer 6/3 4/6 6/3 6/4

 
Autres résultats
 
Prix citron : Paul-Henri Mathieu
Prix orange : Roger Federer
Prix bourgeon : Novak Djokovic
 
Dans le tournoi féminin, la Belge Justine Hénin remporte un troisième Roland consécutif (comme Nadal donc).