© 2016 Chron'open
Roland Garros 2006
- du 28 mai au 11 juin 2006 -  


tournée préparatoire

Monte Carlo
Masters Series

Barcelone
International Series

Rome
Masters Series

Hambourg
Masters Series


Météo : temps sec et ensoleillé, ce qui rend la terre plus dure et avantage donc les lifteurs.
NB : Pour la première fois, les organisateurs font débuter le tournoi un dimanche et non un lundi.

Roger Federer attaque le tournoi qui compte le plus à ses yeux désormais. Le numéro 1 mondial a remporté les trois dernières levées du Grand Chelem et il lui faut maintenant s'imposer dans celle qui pour lui est la plus difficile à conquérir, sur une surface devenue l'apanage d'un autre homme :  Rafael Nadal. Le gaucher est depuis un an intraitable, avec 53 victoires de rang sur terre battue, série en cours ... 

 
 
 

Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 Andy Roddick 9 Fernando Gonzalez 13 Nicolas Kiefer
2 Rafael Nadal 6 Nikolay Davydenko 10 Gaston Gaudio 14 Lleyton Hewitt
3 David Nalbandian 7 Tommy Robredo 11 Radel Stepanek 15 David Ferrer
4 Ivan Ljubicic 8 James Blake 12 Mario Ancic 16 Jarkko Nieminen

17 Robby Ginepri 21 Sébastien Grosjean 25 Gaël Monfils 29 Paul-Henri Mathieu
18 Thomas Johansson 22 Dominik Hrbaty 26 Jose Acasuso 30 Carlos Moya
19 Marcos Baghdatis 23 Tommy Haas 27 Olivier Rochus 31 Dmitry Tursunov
20 Tomas Berdych 24 Juan Carlos Ferrero 28 Fernando Verdasco 32 Nicolas Massu




 
 
 
 

premier tour
 
Un petit tour pour Santoro, "comme d'habitude" diront les mauvaises langues. Le Français aura eu le mérite cependant de ne pas baisser les bras trop vite, revenant à hauteur de Jose Acasuso avant que l'Argentin ne porte l'estocade dans une dernière manche à n'en plus finir : 6/3 6/1 3/6 1/6 11/9.

    



Marcos Baghdatis terrasse Albert Portas : 6/4 6/4 6/7 6/1.

    



Déception dans le camp américain avec Roddick qui, blessé, doit jeter l'éponge face à Alberto Martin : 6/4 7/5 1/0 ab.
 
         
    



Fernando Gonzalez opposé à un ancien numéro 1 mondial, Marat Safin, c'est une des affiches de ce premier tour. Le Russe prend un set, mais le reste du temps, c'est le cogneur chilien qui fait la loi du fond du court : 6/3 1/6 6/3 6/1.
 
    



La victoire de Nadal sur Robin Söderling pourrait paraître anecdotique : 6/2 7/5 6/1. Mais elle permet à l'Espagnol d'entrer dans l'Histoire car il signe là son 54ème succès consécutif sur terre battue, ce qui lui permet de battre le record de Guillermo Vilas, vieux de trente ans.

         
    


Gaël Monfils se mesure à un client, l'Ecossais Andy Murray. Mené deux manches à une, le Guadeloupéen va se relancer et décrocher son billet pour le deuxième tour : 6/4 6/7 1/6 6/2 6/1.
    
 


deuxième tour

Marc Gicquel a donné de belles émotions face à Nicolas Kiefer. L'Allemand a largement dominé les deux premières manches, mais Marc avait pu refaire son retard. Les deux hommes firent alors jeu égal, et ne furent départagés qu'après le vingtième jeu de l'ultime chapitre : 6/0 6/1 5/7 3/6 11/9.
 


    

 
 
Mathieu Montcourt est défait par Lleyton Hewitt : 7/5 6/3 6/3.

    



Richard Gasquet, 20 ans, tombe lui aussi sur plus fort que lui face à l'Argentin David Nalbandian : 6/2 3/6 7/5 6/0.

    



Juan Carlos Ferrero, couronné ici il y a trois ans, parvient assez facilement à se défaire de l'Allemand Philipp Kohlschreiber : 6/2 6/4 6/2.

    



Après avoir maîtrisé Janko Tipsarevic au premier tour, Julien Benneteau crée une belle émotion en dominant Marcos Baghdatis, finaliste du dernier Open d'Australie : 3/6 6/4 6/3 6/7 6/4.

    



Sébastien Grosjean se fait surprendre par le qualifié argentin Martin Vassallo Argüello : 1/6 6/4 4/6 7/5 6/2. Le n°1 français a longuement contesté les décisions de l'arbitre.

 
    



Résultats :

Federer bat Falla 6/1 6/4 6/3
Massu bat Mirnyi 6/4 7/5 6/4
Berdych bat Volandri 6/3 6/1 6/1
Kiefer bat Gicquel 6/0 6/1 5/7 3/6 11/9

Ancic bat Capdeville 7/5 6/3 7/6
Montanes bat Galvani 7/5 6/1 3/6 2/6 6/4
Dlouhy bat Acasuso 4/6 7/6 6/3 6/1
Robredo bat Bozoljac 7/5 6/2 3/6 6/1

Nalbandian bat Gasquet 6/2 3/6 7/5 6/0
Tursunov bat Henman 6/3 6/2 4/6 6/4
Vassallo Argüello bat Grosjean 1/6 6/4 4/6 7/5 6/2
Sluiter bat N. Lapentti 6/1 6/4 6/1

Gaudio bat Korolev 6/3 6/7 6/4 3/6 6/4
Ferrero bat Kohlschreiber 6/2 6/4 6/2
Moya bat Youzhny 6/3 6/4 6/2
Davydenko bat Saretta 6/2 4/1 ab.
A. Martin bat Kindlmann 6/3 6/3 6/3
O. Rochus bat Vanek 6/2 6/0 6/2
Benneteau bat Baghdatis 3/6 6/4 6/3 6/7 6/4
Stepanek bat Sanguinetti 6/3 6/3 6/1

Ferrer bat Chardy 6/1 6/4 3/6 6/1
Ramirez-Hidalgo bat C. Rochus 5/2 ab.
Monaco bat Verdasco 4/6 6/4 6/4 6/1
Ljubicic bat Hernandez 6/3 6/7 6/1 6/2

Blake bat Almagro 6/7 6/2 6/4 6/4
Monfils bat D. Norman 4/6 6/3 6/7 6/0 7/5
Haas bat Waske 6/4 7/5 6/7 6/4
Djokovic bat F. Gonzalez 6/4 6/1 3/6 4/6 6/1

L. Hewitt bat Montcourt 7/5 6/3 6/3
Hrbaty bat Karlovic 4/6 6/4 6/7 7/5 6/2
Mathieu bat Serra 6/0 7/6 7/6
Nadal bat Kim 6/2 6/1 6/4



troisième tour

Monfils dispose de James Blake avec panache, au bout d'un long suspense : 6/2 6/7 7/6 5/7 6/4.

 
    



Bravo à Novak Djokovic qui réalise un parcours remarquable. Il est la grande révélation de cette quinzaine. Après Fernando Gonzalez, il s'offre le scalp de Tommy Haas : 7/5 6/1 7/6.

    



Lleyton Hewitt surmonte l'obstacle Hrbaty : 7/6 6/2 6/2.

    



Ivan Ljubicic renverse la tendance face à Juan Monaco : 4/6 5/7 6/3 6/4 6/2.

    



David Nalbandian lui aussi retourne une situation bien compromise, face à Dmitry Tursunov : 2/6 5/7 6/4 6/2 6/4.

    


Julien Benneteau trace sa route, et cette fois, il s'offre la TS n°11, Radek Stepanek : 5/7 7/5 7/6 6/3.

    



Nadal est opposé au Français Paul-Henri Mathieu. Le Français prend sa chance et réalise un départ en trombes. Mais la machine Nadal se met alors en place. Dans un jour moyen, le n°2 mondial assure l'essentiel pour poursuivre sa route : 5/7 6/4 6/4 6/4.
 
    
 


 


Résultats :

Federer bat Massu 6/1 6/2 6/7 7/5
Berdych bat Kiefer 6/1 ab.
Ancic bat Montanes 6/1 6/2 6/4
Robredo bat Dlouhy 6/1 6/4 6/2

Nalbandian bat Tursunov 2/6 5/7 6/4 6/2 6/4
Vassallo Argüello  bat Sluiter 2/6 6/4 6/3 3/6 6/1
Gaudio bat Ferrero 7/5 7/5 7/6
Davydenko bat Moya 6/1 7/5 6/3

A. Martin bat O. Rochus 7/5 4/6 6/7 6/1 6/4
Benneteau bat Stepanek 6/7 7/5 7/6 6/3
Ramirez Hidalgo bat Ferrer 7/6 7/5 6/4
Ljubicic bat Monaco 4/6 5/7 6/3 6/4 6/2

Monfils bat Blake 6/2 6/7 7/6 5/7 6/4
Djokovic bat Haas 7/5 6/1 7/6
L. Hewitt bat Hrbaty 7/6 6/2 6/2
Nadal bat Mathieu 5/7 6/4 6/4 6/4


huitièmes

Benneteau se qualifie suite à l'abandon de son adversaire Alberto Martin : 5/1 ab. Il est donc le dernier rescapé du clan français au stade des quarts, sa meilleure performance en Grand Chelem.

    



Gaël Monfils fait longtemps jeu égal avec Novak Djokovic, mais il est gêné par un dos douloureux. Le Serbe passe la vitesse supérieure : 7/6 7/6 6/3.
    
 
    



Lleyton Hewitt prend un set à Rafa, ce qui n'est pas un mince exploit, mais le tenant du titre sort l'artillerie lourde pour atomiser l'Australien : 6/2 5/7 6/4 6/2.

    
 


 


Résultats :

Federer bat Berdych 6/3 6/2 6/3
Ancic bat Robredo 6/4 4/6 2/6 6/4 7/5
Nalbandian bat Vassallo Argüello 6/4 6/4 6/4
Davydenko bat Gaudio 6/3 6/4 3/6 6/3

Benneteau bat A. Martin 5/1 ab.
Ljubicic bat Ramirez Hidalgo 6/3 3/6 6/3 6/2
Djokovic bat Monfils 7/6 7/6 6/3
Nadal bat L. Hewitt 6/2 5/7 6/4 6/2


quarts

Julien Benneteau achève là son remarquable parcours. Le jeune Français est vaincu par la puissance d'Ivan Ljubicic : 6/2 6/2 6/3.





Le Russe Nikolay Davydenko, récemment titré à Pörtschach, ne peut pas grand chose face à la TS n°3 David Nalbandian : 6/3 6/3 2/6 6/4.





 
Le quart de finale entre Nadal et Djokovic s'annonçait palpitant, mais il ne tient pas toutes ses promesses, le Serbe préférant renoncer au terme du second set après une blessure au dos : 6/4 6/4 ab. Dommage !

    


Résultats
Federer bat Ancic 6/4 6/3 6/4
Nalbandian bat Davydenko 6/3 6/3 2/6 6/4
Ljubicic bat Benneteau 6/2 6/2 6/3
Nadal bat Djokovic 6/4 6/4 ab.
 
retour en haut de page


demis 
 
Federer peut craindre David Nalbandian, une de ses bêtes noires, qui l'a notamment battu au dernier Masters à Shanghai. L'Argentin prendra le meilleur départ, empochera la première manche et mènera 3/0 dans la deuxième. Le Suisse va bien réagir et recoller à un set partout. Mais Nalbandian blessé ne va pas terminer le troisième set : 3/6 6/4 5/2 ab.

    
 




Face à Ivan Ljubicic, Rafel Nadal n'est pas réellement inquiété : 6/4 6/2 7/6. L'Espagnol défendra sa couronne face à Federer.

    


Résultats
Federer bat Nalbandian 3/6 6/4 5/2 ab.
Nadal bat Ljubicic 6/4 6/2 7/


finale
arbitrée par Cédric Mourier
 

Rafael Nadal, roi de la terre battue, est le grand favori de cette finale rêvée contre le n°1 mondial.



Federer réalise un départ canon. Il inflige un cinglant 6/1 au tenant du titre.

    

Mais le Suisse est victime d'une erreur d'arbitrage alors que pour lui tout allait pour le mieux. Le premier set bouclé en 37 minutes, il sert alors pour égaliser à un jeu partout dans le deuxième. Il volleye à merveille et se détache 40/0 sur sa mise en jeu. Et Nadal sur l'échange suivant pousse trop loin sa balle. Le juge de ligne annonce d'ailleurs la faute. Mais Roger lui-même n'est pas sûr. Cédrid Mourier descend de sa chaise et vient déjuger son assesseur. On remet deux balles. Le n°1 mondial commet alors trois grosses fautes qui relancent Nadal, qui n'en demandait pas tant. Le Majorquin breake puis se détache 3/0. C'est le tournant de la finale. La physionomie du match a changé :  Rafa galvanisé prend l'ascendant dans ce set, qu'il avale en 32 minutes. Federer a flanché. Il aura sa chance cependant au début de la troisième manche, quand il va se procurer quatre balles de break à 2/1 en sa faveur, mais en vain.

    

Federer est gêné par les lifts giclants de Nadal, et dépité, il ne peut éviter à ses balles de trop souvent terminer leur course dans le filet. Armé de son coup droit dévastateur, Rafa s'en donne à coeur joie et saoûle de coups le revers de Roger. Le match est relancé au moment où Nadal servait pour le match à 5/4. Le gaucher est notamment sanctionné d'un "touch". L'échange suivant, somptueux, est remporté par Federer et c'est un come-back inespéré du Suisse qui débreake sur une faute directe de son adversaire.

Le tie break sonne le glas pour Federer : 1/6 6/1 6/4 7/6. Ha ! si Monsieur Mourier était resté sur sa chaise ...

    
 
    
 


L'arbitre overrule son juge de ligne et donne un point crucial à Rafael Nadal qui empoche le tie-break et remporte ainsi son deuxième Roland-Garros. Ce sacre parachève une saison printanière archi-dominée par le gaucher de Majorque, qui, avant de venir défendre son titre avec succès, avait annoncé la couleur en remportant Monte-Carlo, Barcelone et Rome. Roger Federer ne peut qu'admirer le talent du jeune Rafa.

    
 
         


Résultats
Nadal bat Federer 1/6 6/1 6/4 7/6

 
Autres résultats
 
Prix citron : Tatiana Golovin
Prix orange : Roger Federer
Prix bourgeon : Gaël Monfils
 
 
 
 
Chez les filles, Justine Hénin remporte le titre pour la troisième fois après 2003 et 2005.




C'est le Slovaque Martin Klizan qui s'impose dans l'épreuve juniors.