© 2016 Chron'open
Roland Garros 2005
- du 23 mai au 5 juin 2005 -  


tournée préparatoire

Monte Carlo
Masters Series

Barcelone
International Series

Rome
Masters Series

Hambourg
Masters Series





Absents   Hewitt, J. Johansson 

Gagner à la Porte d'Auteuil est sans doute la tâche la plus ardue pour Roger Federer. Le Suisse souffre ici plus qu'ailleurs de la concurrence, et notamment de Rafael Nadal, qui explose véritablement cette année, avec cinq titres sur terre battue déjà conquis, dont Monte Carlo et Rome. Les Argentins Gaudio, Nalbandian et surtout Coria, assoiffé de revanche après sa finale perdue l'an passé sont également des joueurs qu'il faudra surveiller.

Météo   beaucoup de pluie mais aussi la canicule 


 
 


Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 Gaston Gaudio 9 Guillermo Cañas 13 Ivan Ljubicic
2 Andy Roddick 6 Andre Agassi 10 David Nalbandian 14 Carlos Moya
3 Marat Safin 7 Tim Henman 11 Joakim Johansson (forfait) 15 Tommy Robredo
4 Rafael Nadal 8 Guillermo Coria 12 Nikolay Davydenko 16 Radek Stepanek

17 Dominik Hrbaty 21 Tommy Haas 25 Fernando Gonzalez 29 Mikhaïl Youzhny
18 Mario Ancic 22 Nicolas Massu 26 Jiri Novak 30 Richard Gasquet
19 Thomas Johansson 23 Sébastien Grosjean 27 Filippo Volandri 31 Juan Ignacio Chela
20 David Ferrer 24 Feliciano Lopez 28 Nicolas Kiefer 32 Juan Carlos Ferrero
33 Robin Söderling





 
 
 

 

premier tour
 
Souffrant d'une sciatique, Andre Agassi est dominé par Jarkko Nieminen le Finlandais : 7/5 4/6 6/7 6/1 6/0. Le poids des années commence à se faire sentir ! Mais l'Américain reviendra en 2006.

   

 

Paul-Henri Mathieu se fait une frayeur alors qu'il se dirigeait vers une facile victoire sur la TS n°25, Feliciano Lopez, alors qu'il mena sur la marque de 6/2 6/0 5/2. Il se retrouve dans un quatrième set qu'il remporte à la force de ses nerfs : 6/2 6/0 6/7 6/4.




Gaël Monfils a moins de réussite face à Guillermo Cañas, qui le domine de la tête et des épaules : 6/3 6/1 6/0.




 
Rafael Nadal joue son premier match sur le central de Roland-Garros, et il le gagne haut la main contre le Belge Xavier Malisse : 6/2 6/2 6/4.

 
    
 


deuxième tour

Cruel retournement de situation contre Roddick, qui tombe face à l'Argentin Jose Acasuso : 3/6 4/6 6/4 6/3 8/6. Comme en 2004, aucun Américain ne sera donc présent au rendez-vous des seizièmes.

    
 
 
 
Résultats :

Federer bat Almagro 6/3 7/6 6/2
F. Gonzalez bat Behrend 6/3 6/4 6/4
Vicente bat Tipsarevic 6/3 1/6 7/6 6/3
Moya bat Vik 7/6 6/7 6/3 6/1

Nalbandian bat Berdych 6/3 6/2 6/1
Ancic bat Hernandez 4/6 6/1 6/2 6/3
Hanescu bat Chela 7/5 6/1 3/6 7/5
Horna bat Henman 7/5 6/7 6/3 6/4

Nadal bat Malisse 6/2 6/2 6/4
Gasquet bat Wessels 6/3 7/6 6/1
Grosjean bat Sanguinetti 6/0 6/3 6/2
Stepanek bat Serra 6/3 6/4 6/1

Lee bat Söderling 6/2 6/3 6/4
Ferrer bat Patience 6/3 7/6 7/5
Mantilla bat Novak 6/2 0/6 3/6 7/5 6/3
Gaudio bat Tursunov par forfait
Coria bat Djokovic 4/6 6/2 3/2 ab.
Melzer bat Youzhny 6/3 6/4 7/6
Haas bat Spadea 6/4 6/3 ab.
Davydenko bat O. Rochus 3/6 7/5 6/2 6/3

Robredo bat Norman 6/4 6/2 6/4
D. Sanchez bat T. Johansson 6/3 3/6 4/6 7/6 6/4
Ferrero bat Hernych 6/4 6/4 6/2
Safin bat Dlouhy 6/7 6/3 7/5 6/1

Andreev bat Nieminen 6/2 6/4 6/7 6/2
Kiefer bat Clément 4/6 6/2 6/2 4/6 6/4
Mathieu bat Guccione 6/3 6/4 6/4
Cañas bat Montanes 6/1 6/3 6/4

Puerta bat Vliegen 6/3 7/5 6/2
Wawrinka bat Blake 6/7 5/7 6/1 6/3 6/4
Volandri bat Saretta 6/4 6/1 6/2
Acasuso bat Roddick 3/6 4/6 6/4 6/3 8/6
 


troisième tour

 
Tirage au sort cruel pour le Français Richard Gasquet, 31ème mondial, qui récolte dans sa partie de tableau la tête de série n°4, Rafael Nadal, l'homme à battre sur terre battue, et Gasquet s'incline assez sèchement en trois sets : 6/4 6/3 6/2.

 
    
 
    
 

Sébastien Grosjean affronte le dangereux Radek Stepanek et le bat sur la durée : 6/1 4/6 3/6 6/3 6/4.

 
 

Marat Safin prend sa revanche sur Juan Carlos Ferrero, qui l'avait dominé à Monte-Carlo et à Hambourg : 7/5 7/6 1/6 7/6. Le revers du Russe est éblouissant.

 
    

 

PHM aurait pu mater Guillermo Canas, ce qui aurait constitué une belle surprise. Et le Français a touché du doigt cette victoire. Mais l'Argentin sauve deux balles de match et s'impose 6/3 7/6 2/6 6/7 8/6.

    

 

Résultats :

Federer bat Gonzalez 7/6 7/5 6/2
Moya bat Vicente 6/4 7/6 6/7 0/6 6/4
Nalbandian bat Ancic 6/4 7/6 6/3
Hanescu bat Horna 6/3 6/4 6/4

Nadal bat Gasquet 6/4 6/3 6/2
Grosjean bat Stepanek 6/1 4/6 3/6 6/3 6/4
Ferrer bat Lee 6/3 6/1 7/5
Gaudio bat Mantilla 6/4 6/4 6/3

Coria bat Melzer 6/1 6/1 7/6
Davydenko bat Haas 7/5 6/0 6/0
Robredo bat D. Sanchez 6/4 6/3 6/1
Safin bat Ferrero 7/6 7/5 1/6 7/6

Kiefer bat Andreev 6/4 7/6 3/6 6/4
Cañas bat Mathieu 6/4 7/6 2/6 6/7 8/6
Puerta bat Wawrinka 1/6 6/3 6/1 6/4
Acasuso bat Volandri 3/0 ab.


huitièmes

Sébastien Grosjean, 23ème joueur mondial, prend un set à Rafael Nadal. Le match est marqué par un incident d'arbitrage au début du deuxième set qui électrise le public. La partie est interrompue plus de 10 minutes. Nadal s'impose 6/4 3/6 6/0 6/3.

    
 

Gaston Gaudio s'est vu trop beau dans son huitième face à David Ferrer. Il avait le match en main dans le cinquième set, où il mena 4/0. Mais il ne marquera plus aucun jeu ! L'Espagnol a terrassé le tenant du titre : 2/6 6/4 7/6 5/7 6/4.

 

 

Le Russe Nikolay Davydenko crée la surprise en éliminant un des favoris - derrière Nadal évidemment - de cette édition 2005, Guillermo Coria. Du fond du court, il promène l'Argentin qui visite les quatre coins et doit s'incliner 2/6 6/3 7/6 6/2.

    


Safin n'a pas su se défaire de Tommy Robredo. Une contre-performance pour le Russe, qui avait fait naître beaucoup d'espoirs après sa convaincante victoire sur Ferrero. L'Espagnol s'impose 7/5 1/6 6/1 4/6 8/6. Un Espagnol venge l'autre.

    
 
    
 
 


Résultats :

Federer bat Moya 6/1 6/4 6/3
Hanescu bat Nalbandian 6/3 4/6 5/7 6/1 6/2
Nadal bat Grosjean 6/4 3/6 6/0 6/3
Ferrer bat Gaudio 2/6 6/4 7/6 5/7 6/4

Davydenko bat Coria 2/6 6/3 7/6 6/2
Robredo bat Safin 7/5 1/6 6/1 6/4 4/6 8/6
Cañas bat Kiefer par forfait
Puerta bat Acasuso 6/4 6/1 6/1 


quarts
 
Federer est impitoyable envers le Roumain Victor Hanescu : 6/2 7/6 6/3.




Nadal doit se mesurer à un compatriote, David Ferrer. Il ne rencontre aucun souci, surtout quand Ferrer faiblit physiquement après la perte de la manche d'ouverture : 7/5 6/2 6/0.


 

Nikolay Davydenko achève Tommy Robredo, épuisé par sa confrontation avec Safin. Un Russe venge l'autre : 3/6 6/1 6/2 4/6 6/4.

    

 
Un combat épique encore pour Mariano Puerta, face à son compatriote Guillermo Canas. Le gaucher, armé de son redoutable coup droit, sort vainqueur : 6/2 3/6 1/6 6/3 6/4.

 
    

     

Résultats
Federer bat Hanescu 6/2 7/6 6/3
Nadal bat Ferrer 7/5 6/2 6/0
Davydenko bat Robredo 3/6 6/1 6/2 4/6 6/4
Puerta bat Cañas 6/2 3/6 1/6 6/3 6/4
retour en haut de page


demis 
 
La "finale avant la lettre" entre les deux meilleurs joueurs de l'année. Opposé à Nadal, Roger Federer, impérial jusqu'ici puisqu'il n'avait pas concédé le moindre set, est breaké d'entrée. Il ne peut pas grand chose face à l'Espagnol, qui le domine assez netterment le 3 juin 2005, jour de ses 19 ans : 6/3 4/6 6/4 6/3. Les rêves de conquête du Suisse à Paris sont encore repoussés d'un an.

 
    
 
         
 
 

Après Ljubicic et Canas, Mariano Puerta se paie le scalp d'une troisième tête de série : Nikolay Davydenko, dominé 6/3 5/7 2/6 6/4 6/4. Le Russe a pourtant mené 4/2 dans la dernière manche. L'Argentin avait été poursuivi par les déboires depuis 10 ans (perforation d'un ligament au poignet en 2000, accusé de dopage parce qu'il se soignait contre l'asthme en 2003, suspension de neuf mois, et enfin péril de mort dans un ascenseur en chute libre dont Puerta a pu s'extirper in extremis) semble retrouver le chemin de la béatitude avec ce billet décroché pour la finale.
 
    
 


 
Résultats
Nadal bat Federer 6/3 4/6 6/4 6/3
Puerta bat Davydenko 6/3 5/7 2/6 6/4 6/4
 


finale
arbitrée par Pascal Maria


Deux gauchers s'affrontent en finale à Roland, on n'avait plus vu cela depuis 1946.



Le tie-break qui parachève le premier set est de toute beauté, conclu victorieusement par Puerta. Puis Nadal taiille sa route, cognant de toutes ses forces, comme s'il jouait sa vie sur chaque point. Une hargne qui n'est pas sans rappeler Lleyton Hewitt. Et le Majorquin se détache pour mener deux manches à une.



L'Argentin avait une chance à saisir dans le quatrième set à 0/40 dans le septième jeu sur la mise en jeu de Nadal , puis sur ces trois balles pour égaliser à deux manches partout sur sa propre mise en jeu. Nadal va parvenir à débreaker sur un point qui semblait tout fait pour Puerta. Mais après ses triomphes annonciateurs à Monte-Carlo et Rome, comment Nadal pouvait-il perdre à Roland-Garros ?

    

Sous les yeux du roi Juan Carlos, "Rafa" se montre intraitable pour Mariano Puerta : 6/7 6/3 6/1 7/5.

 
         

Le Majorquin remporte les Internationaux de France dès sa première participation, ce que seul Wilander avait réussi avant lui. C'est Zinedine Zidane, joueur vedette du Real Madrid, qui lui remettra la coupe des Mousquetaires.

    
 

Résultats
Nadal bat Puerta 6/7 6/3 6/1 7/5

 
Autres résultats
 
Prix citron : Maria Sharapova
Prix orange : Roger Federer
Prix bourgeon : Rafael Nadal
 
 
Justine Henin-Hardenne remporte Roland-Garros pour la seconde fois, battant Mary Pierce en finale.

    


Le Croate Marin Cilic remporte le tournoi des juniors.



Fabrice Santoro gagne le double mixte aux côtés de la jolie Slovaque Daniela Hantuchova.