© 2016 Chron'open
Roland Garros 2001
- du 28 mai au 10 juin 2001 -  


tournée préparatoire

Monte Carlo
Masters Series

Barcelone
International Series

Rome
Masters Series

Hambourg
Masters Series




Absent : Krajicek

Le court central a été rebaptisé cette année court Philippe-Chatrier, en hommage à l'ancien président de la Fédération, qui s'est éteint en 2000. 


Juan Carlos Ferrero sera l'homme le plus dangereux sur la route de Gustavo Kuerten dans sa quête d'une troisième couronne à Paris. Agassi titré il y a deux saisons pourrait aussi tirer sa carte du jeu.
 
 
 
 
 
 
Têtes de série (TS)
1 Gustavo Kuerten 5 Pete Sampras 9 Magnus Norman 13 Alex Corretja
2 Marat Safin 6 Lleyton Hewitt 10 Séb Grosjean 14 Thomas Enqvist
3 Andre Agassi 7 Yevgeny Kafelnikov 11 Tim Henman 15 J-Michael Gambill
4 J Carlos Ferrero 8 Patrick Rafter 12 Arnaud Clément 16 Franco Squillari



 
 
 
 

premier tour

Amusante confrontation entre deux joueurs aux tailles diamétralement opposées : Marc Rosset (2,01 cm) perd contre le Belge Olivier Rochus (1,66 cm), qui se hissera ensuite jusqu'en 1/16èmes. Le score est de 6/2 2/6 6/3 6/4.




Le Français Cédric Kauffmann fait très peur à Pete Sampras au premier tour. L'Américain doit sauver trois balles de match dont une sur la mise en jeu de son adversaire. Il parvient à avoir le dernier mot au terme de ce bras de fer : 6/3 4/6 6/2 3/6 8/6.

    




Arnaud Clément, finaliste à Melbourne, quitte Roland Garros dès le premier tour, vaincu par Mariano Puerta, après avoir eu balle de match : 7/6 3/6 7/6 1/6 9/7.




Julien Boutter, le Français, élimine Albert Costa, au prix d'un long combat : 6/2 5/7 6/7 6/4 7/5.

   


Patrick Rafter, qui semblait aller vers une victoire facile, se fait surprendre par son compatriote Wayne Arthurs : 4/6 2/6 6/3 7/6 6/1.



deuxième tour

Cédric Pioline a entamé la pente du déclin. Il ne trouve pas la solution face à Jiri Novak : 2/6 6/4 6/2 7/5 pour le Tchèque.

    


Une grosse révélation cette année : l'Américain Andy Roddick, 48ème joueur mondial, qui au second tour, terrasse son compatriote vieillissant Michael Chang dans un match aussi long que passionnant : 5/7 6/3 6/4 5/7 6/4.




Pete Sampras avait frôlé l'élimination au premier tour, mais cette fois, il est défait par Blanco : 7/6 6/3 6/2.

    


Lleyton Hewitt domine le jeune Russe Nikolay Davydenko : 6/0 6/1 6/3.




Côté français, plusieurs motifs de satisfaction dans ce deuxième tour. Anthony Dupuis, tout près de battre Sampras l'an passé, sort l'Allemand Tommy Haas : 6/4 6/0 6/3.

    


Ca rigole pour les Français : Nicolas Coutelot s'illustre en créant une belle surprise : il terrasse Marcello Rios, inexistant dans ce match : 6/3 6/4 6/4.

     
 
 

Résultats :

Kuerten bat Calleri 6/4 6/4 6/4
Alami bat Levy 6/4 ab.
Russell bat Bruguera 4/6 5/7 6/3 ab.
Malisse bat Pless 4/0 ab.

Ulihrach bat Puerta 2/6 6/3 6/3 6/3
Robredo bat Lisnard 6/3 6/3 6/0
O. Rochus bat Hrbaty 2/6 6/4 6/4 6/4
Kafelnikov bat Mamiit 7/6 3/6 6/3 7/6

Ferrero bat Ondruska 6/2 6/2 6/0
Diaz bat F. Gonzalez 3/6 7/5 6/3 6/4
Novak bat Pioline 2/6 6/4 6/2 7/5
Enqvist bat Acasuso 4/6 6/3 6/4 7/5

Henman bat Schalken 6/4 6/2 6/2
Cañas bat A. Martin 6/2 4/6 6/2 2/6 6/4
Roddick bat Chang 5/7 6/3 6/4 6/7 7/5
L. Hewitt bat Davydenko 6/0 6/1 6/3 
Blanco bat Sampras 7/6 6/3 6/2
Burgsmüller bat El Aynaoui 7/5 6/4 7/5
Dupuis bat Haas 6/4 6/0 6/3
Grosjean bat Andersen 6/2 6/2 6/2

Squillari bat Vinciguerra 2/6 6/3 6/3 6/1
Montanès bat Stoliarov 6/2 6/3 6/2
Meligeni bat N. Lapentti 6/0 6/1 6/3
Agassi bat Boutter 6/3 6/2 6/2

Arthurs bat Balcells 7/6 6/4 6/4
Coutelot bat Rios 6/3 6/4 6/4
Federer bat Sargsian 4/6 3/6 6/2 6/4 9/7
D. Sanchez bat Moya 1/6 6/1 7/6 6/7 6/2

Corretja bat Knippschild 6/3 7/5 6/3
Larsson bat Arazi 6/4 3/6 2/6 6/3 6/4
Santoro bat Rusedski 6/1 6/7 6/3 7/5
Safin bat Calatrava 6/3 3/6 6/3 6/7 6/3



troisième tour
 
Agassi dompte le Brésilien Meligeni : 6/3 2/6 6/1 6/3.

    


Tellement long ce match que Roddick y a laissé trop de forces. Face au n°6 mondial Lleyton Hewitt au troisième tour, à une manche partout, et 2/2 dans la troisième manche, l'Américain doit renoncer : il n'y a plus d'essence dans le moteur. Dommage.



    




Un duel franco-français met aux prises Sébastien Grosjean et Anthony Dupuis. Après un match au couteau entre les deux joueurs, la hiérarchie sera respectée, Grosjean l'emporte 6/4 2/6 3/6 6/4 6/2.




Belle empoignade entre Marat Safin et Fabrice Santoro. Et c'est le Français qui s'en sort : 6/4 6/4 4/6 0/6 6/1.

    



 


Résultats :

Kuerten bat Alami 6/3 6/7 7/6 6/2
Russell bat Malisse 3/6 6/4 6/1 1/6 6/4
Robredo bat Ulihrach 6/2 6/2 6/2
Kafelnikov bat O. Rochus 7/6 6/4 6/3

Ferrero bat Diaz 6/1 6/7 6/1 6/2
Enqvist bat Novak 6/2 6/3 6/7 2/6 8/6
Cañas bat Henman 4/6 6/4 6/4 3/6 7/5
L. Hewitt bat Roddick 6/7 6/4 2/2 ab.
Blanco bat Burgsmüller 7/5 6/2 6/3
Grosjean bat Dupuis 6/4 2/6 3/6 6/4 6/2
Squillari bat Montanès 6/3 6/3 5/7 6/3
Agassi bat Meligeni 6/3 2/6 6/1 6/3

Arthurs bat Coutelot 7/6 6/7 7/6 7/6
Federer bat D. Sanchez 6/4 6/3 1/6 6/3
Corretja bat Larsson 6/0 6/3 6/4
Santoro bat Safin 6/4 6/4 4/6 0/6 6/1


huitièmes

Il a bien failli y passer, Kuerten, ce jour-là. Michael Russell a mené 2 manches à rien, et a même obtenu une balle de match ! Mais le Brésilien, porté par le public parisien, a repris le dessus et a renversé la vapeur. Pour remercier ses supporters, Guga a dessiné un coeur sur le court Philippe-Chatrier, et s'est couché à l'intérieur. Cette image restera comme l'une des plus fortes de cette édition 2001.



     

    
 


Kafelnikov dispose de l'Espagnol Tommy Robredo en 4 sets : 6/3 6/4 1/6 6/4.



 

Il faut plus de 3 heures à Andre Agassi pour venir à bout de l'Argentin Franco Squillari, qui s'est relancé dans le quatrième set pour égaliser et emmener l'Américain dans un set décisif, mais les carottes étaient cuites : 4/6 6/4 6/2 1/6 ... 6/0.



    


Roger Federer, âgé de 19 ans, se qualifie pour les quarts de finale, après avoir battu l'australien Wayne Arthurs 3/6 6/3 6/4 6/2.

     


L'Australien Hewitt se défait dans la douleur de Guillermo Canas : 3/6 6/7 6/2 6/3 6/3.

   


C'est fini pour Fabrice Santoro, qui ne peut rien contre Alex Corretja : 6/2 6/3 6/4.



 

Résultats :

Kuerten bat Russell 3/6 4/6 7/6 6/3 6/1
Kafelnikov bat Robredo 6/3 6/4 1/6 6/4
Ferrero bat Enqvist 6/2 6/4 6/2
L. Hewitt bat Cañas 3/6 6/7 6/2 6/3 6/3

Grosjean bat Blanco 6/3 6/4 6/1
Agassi bat Squillari 4/6 6/2 6/4 1/6 6/0
Federer bat Arthurs 3/6 6/3 6/4 6/2
Corretja bat Santoro 6/2 6/3 6/4   


quarts

 Contre Kuerten, Kafelnikov remporte un set mais doit finalement laisser la victoire à Gustavo Kuerten 6/1 3/6 7/6 6/4. Le Brésilen entre dans le dernier carré.

          


Hewitt affronte un spécialiste de la terre battue, en la personne de l'Espagnol Juan Carlos Ferrero. C'est donc assez logiquement que l'Espagnol l'emporte 6/4 6/2 6/1.

     
      
   


Federer affronte Corretja, un trop gros morceau pour le jeune joueur bâlois. L'Espagnol l'emporte 7/5 6/4 7/5.



    


En quarts Agassi doit affronter la fougue de Grosjean, et avec la présence dans les tribunes de Bill Clinton. L'ancien président américain débarque pendant le second set pour supporter le Kid de Las Vegas. Mais il lui a porté la poisse ... Le n°3 mondial n'inscrira plus que cinq jeux. Le Français s'impose 1/6 6/1 6/1 6/3.

       

         

     




Résultats
Kuerten bat Kafelnikov 6/1 3/6 7/6 6/4
Ferrero bat L. Hewitt 6/4 6/2 6/1
Grosjean bat Agassi 1/6 6/1 6/1 6/3
Corretja bat Federer 7/5 6/4 7/5 
retour en haut de page


demis
 
Corretja est en forme ! Il gagne sa demi-finale contre Sébastien Grosjean 7/6 6/4 6/4 en jouant un match quasi-parfait.

           

    




L'autre demi-finale oppose Kuerten à Ferrero. Comme en 2000, El Mosquito doit s'incliner devant Guga 6/4 6/3 6/3.

    

    

 
Résultats
Kuerten bat Ferrero 6/4 6/4 6/3
Corretja bat Grosjean 7/6 6/4 6/4 
  


finale
arbitrée par Pascal Maria


En finale, Kuerten doit défendre son titre face à l'Espagnol Corretja. Le n°1 mondial contre le n°13.

    

   




Cette fois, c'est gagné ! Kuerten peut exulter. Il vient de l'emporter 6/7 7/5 6/2 6/0. Quant à Corretja, il perd sa deuxième finale à Roland après l'échec de 1998.

    



    



Résultats
Kuerten bat Corretja 6/7 7/5 6/2 6/0 

 
Autres résultats
 
Prix citron : Marcelo Rios
Prix orange : Arnaud Clément
Prix bourgeon : Jelena Dokic
 
 
 Chez les femmes, c'est l'Américaine Jennifer Capriati qui s'impose, après avoir déjà remporté l'Open d'Australie en janvier. En finale, elle bat la Belge Kim Clisters.




Chez les moins de 45 ans, John McEnroe et Henri Leconte ont remporté le trophée des Légendes.