© 2016 Chron'open
Open d'Australie 2012
- du 16 au 29 janvier 2012 -


 
tournée préparatoire
Brisbane Chennai Doha Auckland Sydney




Absents :  Söderling, Cilic

C'est la 100ème édition des Internationaux d'Australie. Djokovic arrive à Melbourne dans la peau du favori. Les vacances lui ont fait grand bien. Nadal semble moins en confiance après une année 2011 assez délicate. Federer reste sur une série de 21 victoires consécutives, et à 30 ans il a encore très faim. Murray qui vient de s'acheter les services de Lendl, espère bien remporter son premier grand titre. Derrière ce Big Four, Jo Tsonga 6ème mondial sera un outsider à prendre très au sérieux.

 



 
Têtes de série (TS)
1 Novak Djokovic 5 David Ferrer 9 Janko Tipsarevic 13 Alexandr Dolgopolov
2 Rafael Nadal 6 Jo-Wilfried Tsonga 10 Nicolas Almagro 14 Gaël Monfils
3 Roger Federer 7 Tomas Berdych 11 Juan Martin Del Potro 15 Andy Roddick
4 Andy Murray 8 Mardy Fish 12 Gilles Simon 16 John Isner

17 Richard Gasquet 21 Stanislas Wawrinka 25 Juan Monaco 29 Radek Stepanek
18 Feliciano Lopez 22 Fernando Verdasco 26 Marcel Granollers 30 Kevin Anderson
19 Victor Troicki 23 Milos Raonic 27 Juan Ignacio Chela 31 Jürgen Melzer
20 Florian Mayer 24 Kei Nishikori 28 Ivan Ljubicic 32 Alex Bogomolov Jr




 

 
 
 



premier tour

Le Français Nicolas Mahut obtient une belle victoire sur la TS 29 Radek Stepanek : 7/5 7/5 6/3.

    


Et si Bernard Tomic était le joueur que toute l'Australie attend pour trouver un successeur à Mark Edmondson dernier local à s'être imposé à l'Open d'Australie en 1976 ? Mené deux manches à rien, il a su revenir : 4/6 6/7 6/4 6/2 7/5, tel un boomerang que Verdasco s'est pris en pleine face !



    


deuxième tour

 Le Colombien Alejandro Falla est le premier à éliminer un top ten. Mardy Fish joue un ton en-dessous : 7/6 6/3 7/6.

    


John Isner pris de crampes parvient pourtant à terrasser David Nalbandian : 4/6 6/3 2/6 7/6 10/8. Un incident d'arbitrage en fin de match a mis l'Argentin hors de lui : Kader Nouni lui a refusé le challenge sous prétexte que la demande était trop tardive. L'annonce du score "Deuce !" était le mot qui a empêché le juge de chaise d'accorder l'utilisation du hawk-eye. Nalby a refusé de serrer la main de l'arbitre français.

    

    


Deux anciens n°1 mondial s'affrontent au deuxième tour. Lleyton Hewitt dispute là son 16ème Open d'Australie, record absolu. Il malmène Roddick qui finit par jeter l'éponge : 3/6 6/3 6/4 ab.

    


Dans le duel franco-français, c'est Julien Benneteau qui s'impose face à Gilles Simon qui accumule les déceptions dans les tournois majeurs : 7/5 7/6 1/6 3/6 6/2. Six joueurs français seront donc au troisième tour : Tsonga, Monfils, Gasquet, Llodra, Mahut et Benneteau. Et ils sont tous dans la même moitié de tableau, celle de Djokovic.

 
 
 
Résultats
 
Djokovic bat Giraldo 6/3 6/2 6/1
Mahut bat Ito 1/6 7/6 6/2 6/2
Raonic bat Petzschner 6/4 5/7 6/2 7/5
L. Hewitt bat Roddick 3/6 6/3 6/4 ab.

Tipsarevic bat Duckworth 3/6 6/2 7/6 6/4
Gasquet bat Golubev 6/4 6/2 3/0 ab.
Chela bat Andujar 6/4 6/4 6/3
Ferrer bat Sweeting 6/7 6/2 3/6 6/2 6/3

Murray bat E. Roger-Vasselin 6/1 6/4 6/4
Llodra bat Bogomolov 6/1 6/3 4/6 5/7 6/4
Kukushkin bat Troicki 5/7 6/4 6/2 4/6 6/3
Monfils bat Bellucci 2/6 6/0 6/4 6/2

Benneteau bat Simon 7/5 7/6 1/6 3/6 6/2
Nishikori bat Ebden 3/6 1/6 6/4 6/1 6/1
Gil bat Granollers 6/3 4/6 6/4 6/3
Tsonga bat Mello 7/5 6/4 6/4
Falla bat Fish 7/6 6/3 7/6
Kohlschreiber bat Riba 6/0 4/0 ab.
Lu bat Serra 7/5 6/2 6/2
Del Potro bat Kavcic 6/4 7/5 6/3

Dolgopolov bat Kamke 4/6 6/1 6/1 3/6 8/6
Tomic bat Querrey 3/6 6/3 7/6 6/3
Karlovic bat Berlocq 7/6 3/6 6/3 6/4
Federer bat Beck par forfait

Berdych bat O. Rochus 6/1 6/0 7/6
K. Anderson bat Stakhovsky 3/6 6/1 7/6 6/3
Wawrinka bat Baghdatis 7/6 6/4 5/7 6/1
Almagro bat Dimitrov 4/6 6/3 6/7 6/4 6/0

Isner bat Nalbandian 4/6 6/3 2/6 7/6 10/8
F. Lopez bat Cipolla 7/5 7/6 6/2
Lacko bat Young 6/3 6/1 3/6 6/3
Nadal bat Haas 6/4 6/3 6/4
 


troisième tour

Le tenant du titre Djokovic est impressionnant depuis le début du tournoi. Il n'a pas laissé beaucoup de miettes à ses opposants. Là encore, Nicolas Mahut n'a eu aucune chance de l'inquiéter : 6/0 6/1 6/1. En trois tours, le n°1 mondial n'a concédé que 10 jeux.

    


Richard Gasquet fait un match très convaincant face au n°9 mondial Janko Tipsarevic, qu'il balaie en trois sets : 6/3 6/3 6/1.



    


Quelle claque pour Monfils face à Kukushkin. Le Guadeloupéen avait complètement manqué son début de match, où il joue en marchant. Il fait appel au kiné au début du deuxième set, mais se retrouve largement mené. Il retourne la situation au moment où le Kazakh servait pour le match à 5/4. Puis Gaël fait cavalier seul quasiment jusqu'à la fin du dernier set. L'issue ne fait plus aucun doute quand Gaël breake d'entrée dans la dernière manche. Mais il se relâche et relance Kukushkin qui finit par breaker au dernier moment, sur une double faute de Monfils : 6/2 7/5 5/7 1/6 6/4.

    




Lleyton Hewitt crée une belle sensation à Melbourne Park en venant à bout du Canadien Milos Raonic, révélation de l'année 2011 : 4/6 6/3 7/6 6/3.

    




Jouer Ivo Karlovic est toujours un peu particulier. Federer le sait bien puisque c'est déjà la onzième fois qu'il affronte le géant croate. Après s'être fait peur dans le tie break du premier set - Karlovic a servi une balle de set, sur laquelle le n°3 mondial a réussi un lob (!) - il est parvenu à le breaker dans la deuxième manche, lisant de mieux en mieux la trajectoire des missiles de son adversaire. Puis le Croate plongé dans le doute a perdu de son efficacité au service, ce qui le rend très vulnérable : 7/6 7/5 6/3.

    




Federer devra en découdre avec le nouveau chouchou du public de Melbourne, le grand espoir australien Bernard Tomic, qui a fait plier l'une des autres grandes révélations de la saison précédente Alexander Dolgopolov : 4/6 7/6 7/6 2/6 6/3. On ne pourra que regretter le manque de fair play de Tomic, qui a montré une vilaine mauvaise foi sur un bras levé pour réclamer un challenge sur la toute fin de match. Dolgo a été forcément gêné par cet appel, et n'a pas joué la balle qui revenait sur lui. L'Australien n'a pas reconnu auprès de l'arbitre qu'il avait challengé. Il reste que Tomic s'avère particulièrement efficace dans les tie breaks, puisque depuis le début de sa jeune carrière, il en a remporté désormais 21 sur 28. D'autres joueurs ont une statistique comparable, mais en général ce sont de très gros serveurs, type Raonic, Isner ou Karlovic. Quant à l'Ukrainien, vainqueur de ses tours précédents à chaque fois au cinquième set, il était sans doute émoussé des longues heures déjà passées sur les courts de Melbourne Park.

    



    



Résultats :

Djokovic bat Mahut 6/0 6/1 6/1
L. Hewitt bat Raonic 4/6 6/3 7/6 6/3
Gasquet bat Tipsarevic 6/3 6/3 6/1
Ferrer bat Chela 7/5 6/2 6/1

Murray bat Llodra 6/4 6/2 6/0
Kukushkin bat Monfils 6/2 7/5 5/7 1/6 6/4
Nishikori bat Benneteau 4/6 7/6 7/6 6/3
Tsonga bat Gil 6/2 6/2 6/2

Kohlschreiber bat Falla 6/3 6/2 7/6
Del Potro bat Lu 6/2 6/3 6/0
Tomic bat Dolgopolov 4/6 7/6 7/6 2/6 6/3
Federer bat Karlovic 7/6 7/5 6/3

Berdych bat K. Anderson 7/6 7/6 6/1
Almagro bat Wawrinka 7/6 6/2 6/4
Lopez bat Isner 6/3 6/7 6/4 6/7 6/1
Nadal bat Lacko 6/2 6/4 6/2


huitièmes

Lleyton Hewitt, à bientôt 31 ans, est héroïque face à l'Everest Djokovic. Mené 6/1 6/3 3/0 et fidèle à sa réputation de compétiteur hors pair, il se relance jusqu'à faire vaciller le n°1 mondial actuel. Il empoche le troisième set, ce qui est en soi un immense exploit. L'Australien a usé de slices qui ont énormément gêné Nole sur son coup droit. Le Serbe s'en tire mais a douté comme jamais depuis le début de la quinzaine : 6/1 6/3 4/6 6/3.

    

    


Sous la canicule australe, Andy Murray récite ses gammes de contreur face au tombeur surprise de Monfils, Mikhaïl Kukushkin qui ne termine pas le match : 6/1 6/1 1/0 ab. Murray sous ce soleil de plomb ne s'en plaindra pas.

    


De façon difficilement expliquable, Jo-Wilfried Tsonga perd le fil de son match alors qu'il avait très bien commencé contre le Japonais Kei Nishikori. Le Manceau était venu à Melbourne avec de grandes ambitions, mais là il perd lamentablement : 2/6 6/2 6/1 3/6 6/3. Grosse déception dans le clan français.



    


Et ce n'est pas Richard Gasquet qui va rattraper la contre-performance de Tsonga. David Ferrer pose sa main sur les débats : 6/4 6/4 6/1. La mobilette est bien rodée.

    


Tomic est cuit, prêt à être dévoré par le Suisse Roger Federer. Celui-ci se montre très à son aise, variant à merveille ses effets, et l'Australien qui n'a pas fait un mauvais match, n'avait tout simplement pas les armes : 6/4 6/2 6/2. Mais à 19 ans, il a prouvé son énorme potentiel qui augure de retrouvailles passionnantes avec les meilleurs.

    

    




Juan Martin Del Potro n'a pas eu à s'employer beaucoup pour vaincre un invité surprise de deuxième semaine, l'Allemand Kohlschreiber :6/4 6/2 6/1. 

    



Tomas Berdych remporte trois tie-breaks et parvient de cette manière à étouffer les ambitions de l'Espagnol Nicolas Almagro : 4/6 7/6 7/6 7/6. Berdych a tenu rigueur à l'Espagnol de l'avoir visé au corps pour gagner un point, sa rancune l'a conduit à refuser de lui serrer la main à la fin du match, ce qui vaudra au joueur tchèque une bronca inoubliable de la part du public de la Hi-Sense Arena !



     


Nadal continue son chemin. Il est intraitable avec son compatriote Feliciano Lopez, trop juste techniquement pour le menacer : 6/4 6/4 6/2.

    





Résultats :

Djokovic bat L. Hewitt 6/1 6/3 4/6 6/3
Ferrer bat Gasquet 6/4 6/4 6/1
Murray bat Kukushkin 6/1 6/1 1/0 ab.
Nishikori bat Tsonga 2/6 6/2 6/1 3/6 6/3

Del Potro bat Kohlschreiber 6/4 6/2 6/1
Federer bat Tomic 6/4 6/2 6/2
Berdych bat Almagro 4/6 7/6 7/6 7/6
Nadal bat Lopez 6/4 6/4 6/2


quarts

Novak Djokovic inquiète, n'est pas au mieux pendant les deux premières manches où il semble atteint physiquement. David Ferrer semble armé pour le terrasser. Mais en fin de deuxième set le Serbe se reprend, serre le jeu et l'emporte in extremis. Ensuite Ferrer continue vaillamment de défendre mais Djoko en remportant le tie-break a fait le plus dur. Menant deux sets à rien il a pris un ascendant psychologique sur l'Espagnol. Ayant retrouvé un second souffle il déroule dans le troisième set : 6/4 7/6 6/1.



     




Andy Murray bénéficie depuis le début d'un tableau très allégé. Il n'a encore rencontré aucune tête de série. Kei Nishikori, auteur d'une belle quinzaine est encore bien trop tendre pour lui faire peur : 6/3 6/3 6/1.






Le Tchèque Tomas Berdych offre une belle résistance au lauréat 2009. Rafa perd un set, son premier dans le tournoi. et sauvera plus tard une balle de deux manches à zéro contre lui. Le Majorquin en délicatesse avec son coup droit finit par se régler dans le quatrième set. Depuis lors, les débats basculent : Berdych est nettement dominé 6/7 7/6 6/4 6/3. 

     

     


Federer a 30 ans, mais il ne les fait pas ! A l'occasion du 1000ème match de sa carrière, il atomise son cadet de sept ans Juan Martin Del Potro, dont on attendait mieux que cette défaite assez cinglante en moins de deux heures : 6/4 6/3 6/2. L'Argentin n'a rien pu faire, tant le Suisse s'est montré impérial de bout en bout.

    

    



Résultats
Djokovic bat Ferrer 6/4 7/6 6/1
Murray bat Nishikori 6/3 6/3 6/1
Federer bat Del Potro 6/4 6/3 6/2
Nadal bat Berdych 6/7 7/6 6/4 6/3
retour en haut de page


demis 

Que de rallyes dans la demi-finale opposant Djokovic à Murray. L'Ecossais a alterné le haut et le bas, faisant douter le n°1 mondial, en particulier quand il vira en tête après trois sets. Djokovic a profité d'une grosse baisse de régime de son adversaire pour égaliser à deux manches partout. Le final set resta longtemps indécis, enlevé par le tenant du titre mais l'issue de la rencontre s'est jouée à si peu de choses : 6/3 3/6 6/7 6/1 7/5. Après une lutte terrible et longue de près de cinq heures, Djokovic va peut-être manquer de fraîcheur pour défendre sa couronne en finale.

    





La bête noire de Roger Federer a encore fait mal ! Rafa a écoeuré le Suisse par sa réussite en défense. Federer l'a aussi bien aidé à recoller à 4/4 alors qu'il avait breaké le premier dans la manche initiale, une manche si bien amorcée pourtant. Roger est dominé le reste du temps, ne parvenant guère à installer ses schémas tactiques et commettant aussi beaucoup de faute en coup droit, son point fort habituellement, notamment après l'interruption provoquée par le feu d'artifice de l'Australian Day. Il aura des regrets à nourrir concernant le jeu où Nadal servait pour la victoire, avec une balle de débreak sur laquelle le Majorquin a sorti un coup de défense fabuleux. Bref, Federer a beau être considéré comme le plus grand joueur de tous les temps, ce Nadal aura été un poison pour lui :pendant toute sa carrière  6/7 6/2 7/6 6/4. Nadal mène désormais par 8 victoires à 2 dans les Grands Chelems.

    

 
          



Résultats
Djokovic bat Murray 6/3 3/6 6/7 6/1 7/5
Nadal bat Federer 6/7 6/2 7/6 6/4


finale
arbitrée par Pascal Maria


Finale exceptionnelle par sa longueur, et par le suspense entretenu par les deux meilleurs joueurs du moment, Djokovic et Nadal. L'Espagnol a pris le meilleur départ, mais la bagarre a été trop dure pour lui, et ce n'est pas faute d'avoir défendu comme un diable pour prolonger les débats et faire jouer au Serbe le coup supplémentaire. Les deux derniers sets disputés toit fermé, c'est Djokovic qui a trouvé les ressources pour terminer le travail : 5/7 6/4 6/2 6/7 7/5. Le match fut agrémenté d'échanges fabuleux, interminables, chaque joueur donnant le meilleur de lui-même sur quasiment tous les points. Le n°1 mondial conserve ainsi la mainmise sur la magnifique Norman Brooks Challenge Cup.

   

    

         

Avec une durée de 5h53, ce fut la finale de Grand Chelem la plus longue de l'ère open. C'est aussi le plus long match du tournoi, détrônant ainsi la demi-finale de 2009 (5h17) entre Verdasco et Nadal.



Nadal s'incline pour la septième fois de suite face à Djokovic, à chaque fois en finale, et il devient le premier joueur à perdre pour la troisième fois de suite en finale de Grand Chelem. Dur dur !





Résultats
Djokovic bat  Nadal 5/7 6/4 6/2 6/7 7/5
 

 
Autres résultats
 
Chez les filles, la Bélarusse Victoria Azarenka remporte son premier titre en Grand Chelem, et s'empare du même coup de la place de n°1 mondiale aux dépens de Caroline Wozniacki. En finale, elle inflige une véritable raclée à Maria Sharapova.




L'Australien Luke Saville TS 1 s'impose chez les garçons, alors que c'est une Américaine qui crée la surprise chez les jeunes filles, Taylor Townsend.

     


Radek Stepanek et Leander Paes remportent le double en battant en finale les frères Bryan.