© 2017 Chron'open
Open d'Australie 2011
- du 17 au 30 janvier 2011 -


 
tournée préparatoire
Brisbane Chennai Doha Auckland Sydney




Absents :   Ferrero, Gonzalez, Mathieu, Benneteau 

Nadal, dont la dernière défaite en Grand Chelem remonte à il y a un an semble capable de réaliser un Grand Chelem à cheval sur deux ans. Il devra toutefois gérer une pression particulière liée à cet enjeu. Federer le tenant du titre ne l'entend pas de cette oreille. Le Suisse, impérial au Masters semble avoir retrouvé un second souffle sur la fin d'une année 2010 décevante. Il vise une cinquième couronne à Melbourne.

 

 

 
Têtes de série (TS)
1 Rafael Nadal 5 Andy Murray 9 Fernando Verdasco 13 Jo-Wilfried Tsonga
2 Roger Federer 6 Tomas Berdych 10 Mikhaïl Youzhny 14 Nicolas Almagro
3 Novak Djokovic 7 David Ferrer 11 Jürgen Melzer 15 Marin Cilic
4 Robin Söderling 8 Andy Roddick 12 Gaël Monfils 16 Mardy Fish

17 Ivan Ljubicic 21 Marcos Baghdatis 25 Albert Montanes 29 Viktor Troicki
18 Sam Querrey 22 Michaël Llodra 26 Juan Monaco 30 Thomaz Bellucci
19 Stan Wawrinka 23 Nikolay Davydenko 27 David Nalbandian 31 Feliciano Lopez
20 John Isner 24 Ernests Gulbis 28 Richard Gasquet 32 Guillermo G-Lopez




 

 
 
 
 


premier tour

Gaël Monfils a bien failli être la première tête de série à se faire éliminer. Mais, tout comme Jo-Wilfried Tsonga, pour la première fois, il remporte un match après avoir été mené deux manches à rien. C'est Thiemo de Bakker qui a fait les frais de cette grande première : 6/7 2/6 7/5 6/2 6/1. Le Néerlandais avait servi pour le match à 5/3, et dans ce jeu manqua une volée facile à 15 partout, ce qui fut le grand tournant de la rencontre.




Nikolay Davydenko chute, victime de l'Allemand Florian Mayer : 6/3 4/6 7/6 6/4.




Jo Tsonga a donc imité Monfils en passant lui aussi tout près du gouffre face à l'Allemand Petzschner : 4/6 2/6 6/2 6/3 6/4.

    
 
 
 
Lleyton Hewitt n'a pas hérité d'un tirage facile; il affronte David Nalbandian. Deux hommes qui ont l'habitude l'un contre l'autre d'en découdre ardemment. C'est l'Argentin qui a le dernier mot :  3/6 6/4 3/6 7/6 9/7.

    


deuxième tour

Hélas pour Nalbandian, il doit abandonner, sujet à des vertiges face à l'Ukrainien Richard Berankis : 6/1 6/0 2/0 ab. L'Argentin ferait bien de revoir sa méthode de préparation sur les longues distances, car ce n'est pas la première fois qu'il se montre incapable de tenir physiquement sur les matchs en cinq sets.




C'était le grand retour de Juan Martin Del Potro. Il se montre très combatif face à Marcos Baghdatis, qui avec le coeur, s'impose en quatres manches : 6/1 6/3 4/6 6/3.






Mais enfin il sort d'où celui-là ?! Milos Raonic, 152ème selon l'ordinateur de l'ATP, a surclassé Michael Llodra, TS n°22, dans tous les compartiments du jeu, et en particulier dans les deux secteurs où le Parisien est le plus à l'aise : le service et la volée. Armé d'un service de canonnier, le Canadien d'origine monténégrine a fait flancher Mika :7/6 6/3 7/6.






Roger Federer n'avait jamais battu Simon. C'est chose faite, mais dans la douleur. Dos au mur, Gilles Simon a bien réagi, est parvenu à maintenir le n°2 mondial en fond de court, et Roger a été considérablement gêné, moins incisif, plus lent. Patiemment le Français a refait son retard pour emmener le Suisse dans une cinquième manche de tous les dangers pour Federer. Gilles a perdu mais n'a pas grand chose à se reprocher, car Federer était injouable sur la fin de match : 6/2 6/3 4/6 4/6 6/3.

    

    

 
 
 
Résultats
 
Nadal bat Sweeting 6/2 6/1 6/1
Tomic bat F. Lopez 7/6 7/6 6/3
Isner bat Stepanek 4/6 6/4 6/2 6/1
Cilic bat Giraldo 6/3 7/6 6/1

Youzhny bat Kavcic 6/3 6/1 5/7 4/6 6/1
Raonic bat Llodra 7/6 6/3 7/6
Berankis bat Nalbandian 6/1 6/0 2/0 ab.
Ferrer bat Russell 6/0 6/1 7/5

Söderling bat G. Müller 6/3 7/6 6/1
Hernych bat Bellucci 6/2 6/7 6/4 6/7 8/6
Dolgopolov Jr bat Ben. Becker 6/3 6/0 3/6 7/6
Tsonga bat Seppi 6/3 7/6 7/6

Melzer bat Riba 6/2 6/4 6/2
Baghdatis bat Del Potro 6/1 6/3 4/6 6/3
Garcia-Lopez bat Schwank 6/4 7/6 6/1
Murray bat Marchenko 6/1 6/3 6/3
Berdych bat Kohlschreiber 4/6 6/2 6/3 6/4
Gasquet bat Mannarino 6/3 7/6 6/4
Nishikori bat F. Mayer 6/4 6/3 0/6 6/3
Verdasco bat Tipsarevic 2/6 4/6 6/4 7/6 6/0

Almagro bat Andreev 7/5 2/6 4/6 7/6 7/5
Ljubicic bat Paire 6/3 6/7 6/4 7/6
Troicki bat Mahut 6/4 6/2 1/6 6/3
Djokovic bat Dodig 7/5 6/7 6/0 6/2

Roddick bat Kunitsyn 7/6 6/2 6/3
Haase bat Monaco 6/4 6/4 3/6 6/2
Wawrinka bat Dimitrov 7/5 6/3 6/3
Monfils bat Gil 6/4 6/3 1/6 6/2

Robredo bat Fish 1/6 6/3 6/3 6/3
Stakhovsky bat Kubot 6/3 6/4 6/4
Malisse bat Montanes 6/4 6/0 6/1
Federer bat Simon 6/2 6/3 4/6 4/6 6/3
 


troisième tour

Nadal a eu deux premiers tours presque trop tranquilles, avec seulement deux heures dans les jambes, au moment d'affronter le grand espoir du tennis australien, qui risque de lui rappeler son manque de compétition à ce niveau. Tomic s'incline en trois sets : 6/2 7/5 6/3, mais non sans avoir mené 4 jeux à zéro dans la deuxième manche avec service à suivre.








Jo Tsonga alterne le meilleur et le pire et l'arrivée déçoit face à Dolgopolov Junior, un joueur dangereux certes mais largement à sa portée : 3/6 6/3 3/6 6/1 6/1. Cela faisait près de dix ans qu'on n'avait plus vu un Ukrainien en deuxième semaine dans un Grand Chelem.



    


Milos Raonic continue son tournoi en éliminant une nouvelle tête de série, le Russe Mikhaïl Youzhny : 6/4 7/5 4/6 6/4.






Richard Gasquet a été décevant face à Tomas Berdych. Le Français n'a jamais réussi à quitter le fond du court, alors qu'il lui aurait fallu prendre le jeu à son compte face à un Tchèque qui n'est jamais aussi fort que quand il dicte les échanges : 6/2 7/6 6/2. Au sortir de sa défaite, Gasquet annonce à la presse qu'il s'adjuge les services d'un nouveau coach : Sébastien Grosjean.




C'est terminé également pour Gaël Monfils, vaincu par le Suisse Stanislas Wawrinka : 7/6 6/3 6/2. Armé de son revers magique, sur lequel Gaël n'a cessé de jouer (erreur tactique !), Stan lui a marché dessus pendant trois sets, développant un tennis coup de poing très efficace. Il n' y a plus de Français dans le tournoi. C'est une déroute du tennis tricolore comme il n'y en avait plus eu depuis 1992.





 

Roger Federer déroule, très à l'aise face à Xavier Malisse : 6/3 6/3 6/1. Une prestation courte et rassurante après l'énergie dépensée au tour précédent face à Simon.







Résultats :

Nadal bat Tomic 6/2 7/5 6/3
Cilic bat Isner 6/4 6/2 6/7 7/6 9/7
Raonic bat Youzhny 6/4 7/5 4/6 6/4
Ferrer bat Bernakis 6/2 6/2 6/1

Söderling bat Hernych 6/3 6/1 6/4
Dolgopolov bat Tsonga 3/6 6/3 3/6 6/1 6/1
Melzer bat Baghdatis 6/7 6/2 6/1 4/3 ab.
Murray bat Garcia-Lopez 6/1 6/1 6/2

Berdych bat Gasquet 6/2 7/6 6/2
Verdasco bat Nishikori 6/2 6/4 6/3
Almagro bat Ljubicic 6/4 7/6 6/3
Djokovic bat Troicki 6/2 ab.

Roddick bat Haase 2/6 7/6 6/2 6/2
Wawrinka bat Monfils 7/6 6/2 6/3
Robredo bat Stakhovsky 5/7 6/2 6/4 6/2
Federer bat Malisse 6/3 6/3 6/1


huitièmes

Nadal poursuit son bonhomme de chemin, avec un premier vrai test en la personne de Marin Cilic, qui a des stats favorables face au numéro 1 mondial. Mais Rafa a été sans pitié : 6/2 6/4 6/3.






Robin Söderling semblait parti pour exécuter Dolgopolov de la même manière qu'il l'avait fait pour ses victimes précédentes dans le tournoi. Mais ce diable d'Ukrainien est soudainement sorti de sa boîte pour faire douter le n°4 mondial. Söderling a multiplié les fautes en coup droit et a rendu les armes au bout de 2h30 de jeu : 1/6 6/3 6/1 4/6 6/2.



    
 


Tomas Berdych pète la forme, lui qui étrangement après sa finale à Wimbledon n'avait été étrangement que l'ombre de lui-même pendant la deuxième moitié de l'année 2010. Le Tchèque a retrouvé son meilleur niveau et surclasse Fernando Verdasco : 6/4 6/2 6/3.






Stanislas Wawrinka fait chuter Roddick en trois sets : 6/3 6/4 6/4.

    

 

Federer a été bousculé par Tommy Robredo, qui ne lui avait jamais pris un set en neuf matchs. L'Espagnol très volontaire a malmené le tenant du titre, aidé il est vrai par un Federer particulièrement maladroit pendant deux manches, auteur de 15 fautes directes dans le seul deuxième set : 6/3 3/6 6/3 6/2 pour le Suisse. Notons que Roger n'a pas concédé un seul point sur ses mises en jeu dans la manche initiale.



    


Résultats :

Nadal bat Cilic 6/2 6/4 6/3
Ferrer bat Raonic 4/6 6/2 6/3 6/4
Dolgopolov bat Söderling 1/6 6/3 6/1 4/6 6/2
Murray bat Melzer 6/3 6/1 6/1

Berdych bar Verdasco 6/4 6/2 6/3
Djokovic bat Almagro 6/3 6/4 6/0
Wawrinka bat Roddick 6/3 6/4 6/4
Federer bat Robredo 6/3 3/6 6/3 6/2


quarts

Le rêve un peu fou de Nadal de remporter les quatre levées du Grand Chelem à la suite s'est écroulé face à son compatriote David Ferrer, qui a livré un beau match pour terrasser son chef de file. Rafa, diminué par une douleur à la cuisse gauche, a eu l'élégance de terminer le match : 6/4 6/2 6/3.

    

    


Andy Murray s'est fait peur face à la révélation de cette édition 2011, Alexander Dolgopolov Junior, qui lui a arraché une manche, la première que l'Ecossais concède cette année : 7/5 6/3 6/7 6/3.






Novak Djokovic surclasse le Tchèque Tomas Berdych, si impressionnant pourtant depuis le début de ce tournoi : 6/1 7/6 6/1.

    

    

 

Wawrinka n'a pas saisi l'occasion que lui offrait ce duel hélvético-hélvétique de sortir de l'ombre du géant Federer. Le n°1 suisse n'a jamais été véritablement inquiété par son pote : 6/1 6/3 6/3. Roger se qualifie pour la huitième année consécutive - le record - pour les demi-finales de Melbourne.



    



Résultats
Ferrer bat Nadal 6/4 6/ 2 6/3
Murray bat Dolgopolov 7/5 6/3 6/7 6/3
Djokovic bat Berdych 6/1 7/6 6/1
Federer bat Wawrinka 6/1 6/3 6/3
retour en haut de page


demis 

Andy Murray tient bon face à David Ferrer, qui a vendu chèrement sa peau : 4/6 7/6 6/1 7/6. Pour la deuxième année consécutive, il décroche le billet pour la finale.


 


Roger Federer a commis trop de fautes pour pouvoir contenir la fougue dévastatrice de Novak Djokovic, qui s'impose en trois sets : 7/6 7/5 6/4. Le Suisse avait mené 5/2 dans la deuxième manche. Mais il s'est replié dans une tactique de défense au lieu de persévérer à tenter d'écourter les échanges. Ses nombreux coups décentrés ont donné beaucoup de points gratuits au Serbe. Suite à la défaite de Nadal, on se retrouve pour la première fois depuis tout juste trois ans avec une finale de Grand Chelem sans les deux monstres sacrés du tennis moderne.

    





Résultats
Murray bat Ferrer 4/6 7/6 6/1 7/6
Djokovic bat Federer 7/6 7/5 6/4 


finale
arbitrée par Jake Garner


Djokovic est légèrement favori après sa prestation contre Federer, mais le match reste très ouvert. Dans leurs face à face le Serbe mène par quatre victoires à trois. Mais, assez curieusement, les deux hommes ne s'étaient jamais rencontrés en Grand Chelem.


 

Novak Djokovic domine complètement Andy Murray 6/4 6/2 6/3, dont le début de carrière ressemble étrangement à celui qu'avait connu un certain Ivan Lendl : trois fois finaliste, trois fois battu dans les tournois majeurs.



      

    

L'Ecossais n'a pas été à la hauteur et poursuite inlassablement sa quête d'un premier set gagné dans une finale de Grand Chelem. Djoko a même eu une balle de 6/0 dans la deuxième manche. Chef de file de l'équipe qui vient de remporter la coupe Davis, le Serbe traverse la période la plus faste de sa carrière.







Résultats

Djokovic bat Murray 6/4 6/2 6/3 
 

 
Autres résultats
 
Déjà titrée trois fois à l'US Open, Kim Clijsters remporte son premier titre à Melbourne face à la Chinoise Li Na.



Chez les plus jeunes, ce sont une Belge, Ann-Sophie Mestach, et un Tchèque, Jiri Vesely, qui se sont imposés.