© 2017 Chron'open
Open d'Australie 2006
- du 16 au 29 janvier 2006 -


 
tournée préparatoire
Adélaïde Chennai Doha Auckland Sydney




Absents : Nadal, Agassi, Safin

En l'absence du tenant du titre Marat Safin et du quadruple lauréat Andre Agassi, le tableau semble assez ouvert, mais Federer sera sans doute difficile à arrêter. Roddick son principal rival devra être à son meilleur pour espérer l'inquiéter.
 

 

 
 
Têtes de série (TS)
1 Roger Federer 5 Nikolay Davydenko 9 Fernando Gonzalez 13 Robby Ginepri
2 Andy Roddick 6 Guillermo Coria 10 Thomas Johansson 14  Richard Gasquet
3 Lleyton Hewitt 7 Ivan Ljubicic  11 David Ferrer 15 Juan Carlos Ferrero
4 David Nalbandian 8 Gaston Gaudio 12 Dominik Hrbaty 16 Tommy Robredo

17 Radek Stepanek 21 Nicolas Kiefer 25 Sébastien Grosjean 29 Filippo Volandri
18 Mario Ancic 22 Gaël Monfils 26 Jarkko Nieminen 30 Max Mirnyi
19 Tomas Berdych 23 Igor Andreev 27 Taylor Dent 31 Feliciano Lopez
20 James Blake 24 Olivier Rochus 28 Fernando Verdasco 32 Carlos Moya


 
premier tour        deuxième tour        troisième tour
 
 
 



premier tour
 
L'édition 2006 commence plutôt mal pour le clan tricolore qui perd son fer de lance, Richard Gasquet, éliminé rapidement par l'Allemand Tommy Haas : 6/2 7/5 6/2.

    


La première grosse surprise : Alex Bogomolov terrasse le bulldozer Fernando Gonzalez au terme d'un match palpitant : 4/6 7/6 6/3 6/7 7/5.



 

Gaël Monfils, TS n° 22, ne fait pas non plus très bonne figure devant Luis Horna : 6/4 7/5 6/1 pour le joueur autrichien. Les deux fers de lance du tennis français sont déjà hors de course.



 

Lleyton Hewitt, TS n°3, s'est fait très peur face à cet obscur joueur tchèque répondant au doux nom de Robin Vik : 6/4 2/6 5/7 7/6 6/3.

    


Paradorn Srichaphan et Nicolas Kiefer se livrent une belle bagarre. Le Thaïlandais tenait le match avant de perdre le tie-break du troisième set, ce qui aura le don de galvaniser Kiefer qui retourne la situation in extremis : 6/7 4/6 7/6 6/1 6/2.

    
 


deuxième tour
 
Belle bagarre entre Igor Andreev et le Néerlandais Raemon Sluiter. C'est le Russe qui s'impose 3/6 6/3 7/6 2/6 6/2.




Belle opposition proposée par le Français Jean-Claude Faurel face à la TS n°20, James Blake, à qui il prend la première manche, mais il ne tient pas la distance : 2/6 6/1 6/4 6/3.

    


Belle victoire du jeune Français Gilles Simon sur Tomas Berdych : 6/3 6/2 4/6 6/2.

 


Sensation avec l'élimination de la TS n°13, Robby Ginepri, qui a mené largement face au qualifié Denis Gremelmayr, qu'il a été à deux doigts de renvoyer au vestiaire, avant que l'Allemand ne revienne comme un boomerang ! Gremelmayr s'impose 2/6 5/7 6/4 6/3 6/3. 

    
 
 
 
 
Résultats

Federer bat F. Mayer 6/1 6/4 6/0
Mirnyi bat Sanguinetti 7/5 6/3 4/6 7/6
Luczak bat O. Rochus 6/7 6/4 6/1 6/7 6/1
Haas bat Goldstein 6/0 6/1 6/2

Hrbaty bat Norman 6/2 7/5 5/7 4/6 10/8
Andreev bat Sluiter 3/6 6/3 7/6 2/6 6/2
Healy bat Delic 6/4 6/7 6/3 6/4
Davydenko bat Kim 4/6 6/0 6/3 6/2

Chela bat L. Hewitt 6/4 6/4 6/7 6/2
Vliegen bat Verdasco 3/6 6/2 7/6 7/5
Kiefer bat Pasanski 4/6 6/1 6/4 6/1
Ferrero bat Tipsarevic 6/3 3/6 5/7 6/3 6/2

Mathieu bat Bogomolov 6/0 7/6 6/2
Horna bat Phau 6/3 6/2 6/1
Grosjean bat Monaco 6/4 6/3 6/3
Coria bat Luzzi 7/6 6/4 6/3
Gaudio bat Burgsmüller 6/3 6/2 6/3
Santoro bat Pavel 6/4 6/1 6/4
Ancic bat Hernych 6/1 6/4 6/4
Ferrer bat Bracciali 6/4 6/4 6/7 6/2

Robredo bat Tursunov 7/6 3/6 7/6 6/3
Blake bat Faurel 2/6 6/1 6/4 6/3
Nieminen bat Wang 6/2 7/6 6/2
Nalbandian bat Wawrinka 6/4 3/6 6/4 6/2

Ljubicic bat Kohlschreiber 7/5 6/2 6/1
F. Lopez bat G. Müller 6/2 6/4 6/7 6/4
Simon bat Berdych 6/3 6/2 4/6 6/2
T. Johansson bat Malisse 6/3 3/6 7/5 4/6 6/3

Gremelmayr bat Ginepri 2/6 5/7 6/4 6/3 6/3
Baghdatis bat Stepanek 6/4 6/3 3/6 0/6 7/5
Benneteau bat Garcia-Lopez 6/4 7/6 6/1
Roddick bat Moodie 7/5 6/3 6/2
 


troisième tour
 

Marcos Baghdatis est impressionnant de facilité face à Gremelmayr : 6/2 6/1 6/2.



 

Nicolas Kiefer se défait de Juan Carlos Ferrero : 6/3 6/2 5/7 6/2.

    



Le qualifié français Julien Benneteau sort du tournoi la tête haute, seulement sorti par le n°3 mondial, Andy Roddick : 6/1 6/2 6/2. Il était le dernier qualifié encore en course au stade des seizièmes, avec Simon et Gremelmayr. Mais ce tour leur a été fatal à tous les trois.

    



Résultats :

Federer bat Mirnyi 6/3 6/4 6/3
Haas bat Luczak 4/6 6/3 6/4 6/4
Hrbaty bat Andreev 1/6 6/4 6/3 2/6 6/4
Davydenko bat Healey 6/2 5/7 6/4 7/5

Chela bat Vliegen 6/1 6/4 6/4
Kiefer bat Ferrero 6/3 6/2 5/7 6/2
Mathieu bat Horna 7/6 7/6 6/1
Grosjean bat Coria 6/3 6/2 3/6 6/4

Santoro bat Gaudio 6/3 6/2 5/7 1/6 6/4
Ferrer bat Ancic 6/3 6/3 6/3
Robredo bat Blake 6/3 6/4 6/4
Nalbandian bat Nieminen 2/6 6/3 6/2 7/5

Ljubicic bat Lopez 7/5 7/6 6/0
T. Johansson bat Simon 6/3 6/2 6/1
Baghdatis bat Gremelmayr 6/2 6/1 6/2
Roddick bat Benneteau 6/1 6/2 6/2
  


huitièmes

Alors que le n°1 mondial semblait se diriger vers une victoire facile face à Tommy Haas, celui-ci se réveille dans la troisième manche et égalise à deux sets partout. Federer est obligé de s'employer pour terminer le match en vainqueur : 6/4 6/0 3/6 4/6 6/2.

    
 
    


Nikolay Davydenko a bien failli passer à la trappe face à la TS n°12, Dominik Hrbaty, qui avait enlevé les deux premières manches, avant que le Russe ne sorte de sa boîte : 4/6 4/6 6/4 6/2 6/3.

 
    


Fabrice Santoro s'offre la tête de série n°5, David Ferrer : 6/4 7/5 7/5 et se qualifie après avoir participé à 39 Grands Chelems pour les premiers quarts de finale de sa carrière. Il devient du même coup dans toute l'ère open le joueur ayant disputé le plus de tournois du Grand Chelem avant d'arriver à ce niveau de la compétition !

    
 



David Nalbandian est convaincant face à Tommy Robredo : 6/3 6/0 2/6 6/2, même si celui-ci, en bon Espagnol, est plutôt un adepte de la terre battue

    
 

Exploit de Baghdatis qui sort du tournoi l'un des joueurs les plus redoutés par Federer dans la course au titre : Andy Roddick. L'Américain s'incline 6/4 1/6 6/3 6/4.

         
 
    



Résultats :

Federer bat Haas 6/4 6/0 3/6 4/6 6/2
Davydenko bat Hrbaty 4/6 4/6 6/4 6/2 6/3
Kiefer bat Chela 7/6 6/3 6/3
Grosjean bat Mathieu 7/5 6/2 6/2

Santoro bat Ferrer 6/4 7/5 7/5
Nalbandian bat Robredo 6/3 6/0 2/6 6/2
Ljubicic bat T Johansson 6/2 6/4 6/4
Baghdatis bat Roddick 6/4 1/6 6/3 6/4   


quarts

Face à Kiefer, Sébastien Grosjean ne rendra les armes que dans le 14ème jeu de la dernière manche : 6/3 0/6 6/4 6/7 8/6. Mais c'est une bien cruelle défaite car les occasions n'ont pas manqué pour le Français de faire la différence. Celui-ci a servi à 4/3 en sa faveur; mais le pire sans doute pour les nerfs de Sébastien a été atteint à 6/5 Kiefer dans l'ultime manche, quand le Français va longuement protester auprès de l'arbitre sur un point litigieux. Car la faute de l'Allemand est flagrante : alors que "Seb" s'apprête à volleyer un lob raté par son adversaire, celui-ci balance sa raquette dans la moitié de terrain du Français, et presque dans la direction du joueur ! Même le juge-arbitre Mike Morrissey refusera de donner raison à Grosjean, mais c'est surtout le manque de fair-play de Kiefer qui est à déplorer, puisque l'Allemand ne bronche pas, alors qu'il sait bien que son geste a gêné son adversaire pendant l'échange. Grosjean parviendra à remporter son service mais ce sera son dernier jeu. La fatigue et la tension ont eu raison du Marseillais.  

         
 
         


Le beau parcours de Fabrice Santoro, le meilleur de sa longue carrière entamée en 1989, s'arrête en quarts. L'Argentin Nalbandian lui laisse une petite chance en début de rencontre, mais ensuite c'est la mise à mort sans condition : 7/5 6/0 6/0.

 
    
 
    

Pour la première participation d'un Chypriote aux quarts de finale d'un tournoi majeur, celui-ci s'illustre magnifiquement en dominant dans un match fou le Croate Ivan Ljubicic, qui n'avait pas perdu le moindre set jusqu'ici dans la compétition : 6/4 6/2 4/6 3/6 6/3.

     



Résultats
Federer bat Davydenko 6/4 3/6 7/6 7/6
Kiefer bat Grosjean 6/3 0/6 6/4 6/7 8/6
Nalbandian bat Santoro 7/5 6/0 6/0
Baghdatis bat Ljubicic 6/4 6/2 4/6 3/6 6/3     
retour en haut de page


demis 
 
Nicolas Kiefer est un des invités surprises du dernier carré. Tombeur notamment de Ferrero et Grosjean, on se dit que Federer est peut-être un trop gros poisson pour lui. Et cela se confirme. Le Suisse a eu un relâchement coupable dans le deuxième set, mais sans bobo; il jouera une deuxième finale à Melbourne : 6/3 5/7 6/0 6/2.

    
 
    



Baghdatis renverse la vapeur face à Nalbandian qui menait deux manches à rien : 3/6 5/7 6/3 6/4 6/4.

    
 
    



Résultats
Federer bat Kiefer 6/3 5/7 6/0 6/2
Baghdatis bat Nalbandian 3/6 5/7 6/3 6/4 6/4     


finale
arbitrée par Pascal Maria


Federer est le grand favori de cette finale où il vise un deuxième titre après celui conquis en 2004. Baghdatis a déjoué les pronostics pour se hisser jusqu'au deuxième dimanche. Et il joue son va-tout, ce qui s'avère payant pendant près de deux heures, temps pendant lequel les deux finalistes font jeu égal. Le Chypriote avait creusé l'écart quand il se procura une balle de 3/0 avec service à suivre après avoir déjà remporté la première manche. Federer s'en est sorti grâce à ses ressources mentales. Puis Baghdatis rejoint au score à un set partout s'est effondré, n'empochant plus que deux jeux : 5/7 7/5 6/0 6/2.

    
 
    
 


L'émotion envahit Federer quand son idole Rod Laver lui remet le trophée.

    
 



Résultats
Federer bat Baghdatis 5/7 7/5 6/0 6/2

 
Autres résultats
 
C'est une Française qui enlève le tournoi féminin : Amélie Mauresmo. La fête est gâchée par l'abandon de Justine Hénin.
C'est le premier titre en grand Chelem pour la France depuis Mary Pierce à Roland-Garros 2000.




C'est encore un Français qui complète le palmarès de cette édition 2006. Alexandre Sidorenko à 17 ans remporte le tournoi juniors.