© 2016 Chron'open
Open d'Australie 2002
- du 14 au 27 janvier 2002 -



tournée préparatoire
Adélaïde Chennai Doha Auckland Sydney




Absents : Agassi, Krajicek

Météo : Il fait très très chaud ! 46°c par moments dans la Rod Laver Arena.


Agassi qui semblait en mesure de conserver sa couronne déclare forfait quelques heures avant le début du tournoi. Lleyton Hewitt devient donc le grand favori devant son public. On espère que les Français seront au moins aussi brillants qu'en 2001. Beaucoup d'espoirs reposent en particulier sur Sébastien Grosjean.
 

 



Têtes de série (TS)
1 Lleyton Hewitt 5 Seb Grosjean 9 Marat Safin 13 Andy Roddick
2 Gustavo Kuerten 6 Tim Henman 10 Goran Ivanisevic 14 Alex Corretja
3 Andre Agassi 7 Tommy Haas 11 Roger Federer 15 Arnaud Clément
4 Yevgeny Kafelnikov 8 Pete Sampras 12 Guillermo Cañas 16 T Johansson

17 Carlos Moya 21 Y El Aynaoui 25 Andreï Pavel 29 Xavier Malisse
18 Albert Portas 22 Hicham Arazi 26 Jiri Novak 30 Nicolas Escudé
19 J-Michael Gambill 23 Nicolas Lapentti 27 Sjeng Schalken 31 A Vinciguerra
20 Fabrice Santoro 24 Thomas Enqvist 28 Greg Rusedski 32 Tommy Robredo


 
 
premier tour        deuxième tour        troisième tour
 
 



premier tour

Lleyton Hewitt chute d'entrée, défait par Alberto Martin : 1/6 6/1 6/4 7/6. La varicelle contractée quelques jours avant le tournoi n'est certainement pas étrangère à cette élimination précoce. C'est en tous cas la première fois à l'Open d'Australie que la tête de série n°1 ne passe pas le premier tour. Et quand celle-ci est australienne, le moral du public en prend un coup.

    
 
    
 




Incroyable renversement de situation entre Cyril Saulnier le Français et l'Autrichien Stefan Koubek. Saulnier a mené 6/0 6/1 4/1 et balle de 5/1, mais il a perdu : 0/6 1/6 7/6 6/4 8/6. Il est également passé à un point de la victoire dans le tie-break du troisième set.

    


Gustavo Kuerten suit Hewitt dans la tombe. Il subit la loi du Français Julien Boutter alors qu'il avait mené deux manches à zéro : 3/6 4/6 7/5 6/3 6/3. Les deux premières têtes de série disparaissent dès le premier tour.



deuxième tour
 
Andy Roddick est contraint à l'abandon contre le Croate Ivan Ljubicic. Sa cheville droite n'a pas tenu la distance : 7/6 3/2 ab. C'est décidément une triste habitude pour le cogneur américain, déjà obligé de renoncer en cours de match à Roland-Garros en 2001.

    


 
Grosse désillusion pour le demi-finaliste 2001, Sébastien Grosjean, TS n°5, défait par le vétéran du circuit, Francisco Clavet, 33 ans : 6/4 3/6 6/0 5/7 6/4. Ainsi, avec l'élimination de Kafelnikov, TS n°4, et le forfait de dernière minute d'Andre Agassi, TS n°3, ce sont les cinq premières têtes de série qui sortent avant le troisième tour. Du jamais vu en Grand Chelem.

    


Goran Ivanisevic, le tenant du titre à Wimbledon, doit faire ses valises lui aussi plus tôt que prévu. Jérôme Golmard l'a poussé vers la sortie : 6/3 7/6 5/7 6/4.




 
Résultats :
 
A. Martin bat Kratochvil 3/6 6/3 6/3 6/3
Rios bat Kucera 7/6 7/5 6/2
N. Lapentti bat Acasuso 7/6 6/2 6/3
Gaudio bat Clément 6/4 4/6 6/2 7/6

Federer bat Savolt 6/2 7/5 6/4
Schüttler bat Moya 3/6 6/7 6/1 7/6 6/2
T. Martin bat Malisse 6/3 6/2 6/2
Haas bat Bachelot 6/1 6/2 6/3

A. Costa bat Blake 6/1 6/4 6/4
Pavel bat Simoni 6/1 4/0 ab.
Ferreira bat Nalbandian 6/7 7/6 7/5 6/3
Ljubicic bat Roddick 7/6 3/2 ab.

Safin bat C. Rochus 6/2 7/6 6/1
Youzhny bat Fish 6/4 6/3 6/2
Escudé bat Calatrava 2/6 2/6 6/4 7/5 6/4
Sampras bat Chela 6/3 7/5 3/6 6/4
Clavet bat Grosjean 6/4 3/6 6/3 5/7 6/4
Novak bat Gaudenzi 2/6 5/7 6/2 6/3 6/3
Hrbaty bat Portas 6/1 6/3 6/0
Golmard bat Ivanisevic 6/3 7/6 5/7 6/4

Koubek bat Blake 4/6 2/6 6/4 6/1 6/2
Pless bat Arazi 6/3 6/4 6/1
F. Gonzalez bat Robredo 6/2 6/4 6/4
Kim bat Kafelnikov 6/3 7/5 6/3

Henman bat Voltchkov 6/3 6/4 6/1
Rusedski bat Philippoussis 7/6 6/3 6/4
Björkman bat Enqvist 3/6 7/5 6/4 6/2
Cañas bat Delgado 6/2 7/5 6/7 6/4

T. Johansson bat Hipfl 6/4 6/1 6/4
El Aynaoui bat Vicente 4/6 6/3 6/3 6/3
T. Dent bat Vinciguerra 6/3 6/4 6/2
Voinea bat Boutter 6/2 6/4 6/7 2/6 6/3


troisième tour

Pete Sampras est opposé à Nicolas Escudé pour un des plus beaux matchs de cette édition 2002. Le Français vend chèrement sa peau face à un Sampras qui serre la vis au bon moment, et notamment sur les nombreuses balles de break que le "Scud" s'est offertes. L'ancien numéro 1 mondial s'impose 7/6 5/7 6/4 6/7 6/3.

    
 




Résultats :

Rios bat A. Martin 6/4 6/3 7/6
N. Lapentti bat Gaudio 4/6 5/7 6/4 6/2 6/4
Federer bat Schüttler 7/6 7/6 6/4
Haas bat T. Martin 6/7 6/3 3/6 6/4 6/1

A. Costa bat Pavel 7/6 6/4 6/4
Ferreira bat Ljubicic 4/6 4/6 7/6 6/3 7/5
Safin bat Youzhny 6/4 6/4 6/4
Sampras bat Escudé 7/6 5/7 6/4 6/7 6/3

Novak bat Clavet 6/3 6/4 6/1
Hrbaty bat Golmard 6/3 6/1 6/7 7/5
Koubek bat Pless 7/6 7/5 6/3
F. Gonzalez bat Kim 6/2 6/2 6/3

Henman bat Rusedski 6/4 6/3 1/6 6/3
Bjorkman bat Cañas 6/3 6/2 6/4
T. Johansson bat El Aynaoui 5/7 6/2 6/2 6/4
Voinea bat T. Dent 3/6 6/3 6/4 3/6 6/3   


huitièmes

Tim Henman, TS n°6, qui était le mieux classé des joueurs encore en lice à l'attaque des huitièmes de finale, ne passe pas l'obstacle suédois Jonas Bjorkman : 6/2 7/6 6/4.




Marat Safin élimine Pete Sampras dans ce qui restera la grande soirée de cette quinzaine australe. L'Américain aurait pu recoller à deux sets partout, mais il n'a pu concrétiser les deux occasions qu'il a eues d'emmener le Russe dans une cinquième manche : 6/2 6/4 6/7 7/6.

    
 



Tommy Haas n'avait pas la tâche facile contre l'un des hommes forts du moment, le Suisse Roger Federer. Les deux adversaires, qui sont très proches en dehors des courts, vont se livrer une bataille féroce, conclue 8/6 par l'Allemand dans la dernière manche, après avoir sauvé une balle de match : 7/6 4/6 3/6 6/4 8/6.

    
 
         


Résultats :

Rios bat N. Lapentti 7/5 6/1 6/4
Haas bat Federer 7/6 4/6 3/6 6/4 8/6
Ferreira bat A. Costa 4/6 6/4 6/4 6/7 9/7
Safin bat Sampras 6/2 6/4 6/7 7/6

Novak bat Hrbaty 6/4 6/2 5/7 6/2
Koubek bat F. Gonzalez 7/5 6/1 6/7 6/2
Bjorkman bat Henman 6/2 7/6 6/4
T. Johansson bat Voinea 6/7 6/2 6/0 6/4   


quarts

Marcelo Rios ne trouve pas la solution contre Tommy Haas. L'Allemand est dans le dernier carré : 7/6 6/4 7/6.
  
    


Résultats
Haas bat Rios 7/6 6/4 6/7 7/6
Safin bat Ferreira 5/2 ab.
Novak bat Koubek 6/2 6/3 6/2
T. Johansson bat Bjorkman 6/0 2/6 6/3 6/4     
retour en haut de page


demis 

Marat Safin bat Tommy Haas au bout de cinq sets. La pluie aura joué un rôle important, venant couper l'élan de l'Allemand qui menait logiquement deux sets à un, et dominait alors son sujet. A la reprise, il ne marquera plus que deux jeux face à un Safin en pleine résurrection : 6/7 7/6 3/6 6/0 6/2.

    



Dans l'autre demi-finale, entre deux invités surprises, Jiri Novak a mené deux sets à un devant Thomas Johansson, avant de céder : 7/6 0/6 4/6 6/3 6/4.

    
 



Résultats
Safin bat Haas 6/7 7/6 3/6 6/0 6/2
T. Johansson bat Novak 7/6 0/6 4/6 6/3 6/4    


finale
arbitrée par Mike Morrissey


Marat Safin fête ses 22 ans le jour d'une finale où il apparaît comme le favori légitime, et Johansson va lui réserver une belle surprise pour son anniversaire !


A coup d'aces et de coups droits enveloppés, Thomas Johansson assomme Marat Safin : 3/6 6/4 6/4 7/6. Alors que Safin a déjà empoché la première manche et que les deux hommes en sont à 1 partout dans la manche suivante, il mène 40-15 et rate une volée facile. Ce fut aux yeux du Russe le tournant du match, car Marat va concéder ce jeu de service et Johansson va être relancé. Le Suédois, 18ème mondial, aura donc entretenu l'imprévu jusqu'au bout de la quinzaine, dans ce qui restera comme le tournoi le plus déroutant.
 

    

 


"Je viens de passer les deux plus grandes semaines de ma vie. Aujourd'hui, mon rêve est devenu réalité. C'est incroyable.
Je ne trouve pas les mots pour dire à quel point je suis heureux. C'est incroyable.
"
 
 
 

Résultats
T. Johansson bat Safin 3/6 6/4 6/4 7/6   

 
Autres résultats
 
La finale dames apparaît comme une des plus épiques de l'histoire. Jennifer Capriati bat Martina Hingis, après que la Suissesse ait mené 6/4 4/0 et se soit procuré un record de quatre balles de match sans pouvoir boucler l'affaire.




Un Français, Clément Morel, remporte le tournoi juniors.




On se souviendra d'une demi-finale du double messieurs qui opposa deux paires 100% françaises, Llodra-Santoro et Boutter-Clément. Mais que les Français aient trusté l'événement n'est pas la vraie raison de ce match historique. Sur un coup droit de Michaël Llodra, une hirondelle a été abattue en plein vol par la balle jaune ! Le recueillement de Julien Boutter devant la dépouille a bien fait rire le public.