Alexandr DOLGOPOLOV


Ukraine - droitier

Né le 7 novembre 1988 à Kiev.



Dolgopolov est un joueur fantasque, qui a séduit le public par son jeu déroutant, et plein de surprises.


Palmarès :
2 titres

Son meilleur classement :
n°13 mondial le 16 janvier 2012


Style de jeu :

Alexandr use beaucoup de l'art du contre. Il a un toucher de balle étonnant, qui lui permet de prendre son adversaire à la gorge par des coups agressifs. Un peu à la manière d'Henri Leconte, au service il prend la balle dans sa phase montante, et sa première balle fait partie des meilleures du circuit. Son revers est naturellement joué à deux mains, mais s'il joue un slice, une seule main suffit. Il est réputé comme un joueur créatif et imprévisible, voire "drôle", selon Jo Tsonga.



Personnalité et popularité :

Alexandr a un caractère bien trempé et l'a fait savoir à la Fédération ukrainienne, avec qui il a marqué un désaccord quant à sa participation à la coupe Davis. Il a menacé de changer de nationalité sous prétexte qu'il n'était pas suffisamment soutenu financièrement par son pays.



Carrière :

Fils de l'ancien coach de Andreï Medvedev, le jeune Oleksandr Jr a donc eu le loisir de côtoyer très jeune des joueurs de classe internationale comme Medvedev bien entendu mais également Becker ou encore Agassi. Souffrant d'une maladie héréditaire, le syndrome de Gilbert, qui lui occasionne des moments de fatigue, il doit suivre un traitement médical aménagé avec l'accord de la Fédération Internationale.

Le grand public le découvre en 2011 à Melbourne, où il atteint les quarts de finale, avec à son compteur des victoires en cinq manches sur Jo-Wilfried Tsonga et Robin Söderling, n°4 mondial. Andy Murray peine terriblement pour mettre un terme en quatre sets au beau parcours de "Dolgo". Dans la foulée le natif de Kiev atteint sa première finale ATP à Costa do Sauipe. A Nice, juste avant Roland Garros, il domine un redoutable spécialiste en la personne de David Ferrer, mais échoue en demis face à Hanescu. Son parcours à Paris s'arrête dès les seizièmes de finale, par la faute du Serbe Victor Troicki. Juste après Wimbledon où il déçoit, il remporte son premier tournoi en simple à l'Open de Croatie.
.

Son entraîneur :
Oleksandr Dolgopolov, son père (2006-2009)
Jack Reader (2009-2015)
Felix Mantilla (depuis janvier 2016)

Ses titres :

0 Grand Chelem 0 Masters 0 Masters 1000 0 ATP 500 2 ATP 250


Umag 2011 Washington 2012


Sa compagne :
Tori Zats