Marin CILIC

Croatie - droitier

Né le 28 septembre 1988 à Medjugorje (Bosnie-Herzégovine).



Ce grand serveur croate a remporté son premier titre à 19 ans, puis il tarde à confirmer, avant de remporter contre toute attente l'Open des Etats-Unis.


Palmarès :

16 titres dont 1 US Open


Son meilleur classement :
n°7 mondial le 7 novembre 2016


Style de jeu :

Marin Cilic affectionne les surfaces en dur, où il impose son style offensif. Son service est très efficace, et sa volée lui permet d'écourter les échanges victorieusement.


Carrière :


Sur les conseils de la star Goran Ivanisevic qui avait repéré son potentiel, Marin le Bosnien émigre en Italie, à San Remo, afin de pouvoir évoluer dans une structure sportive mieux adaptée. Vainqueur de Roland Garros chez les juniors en 2005, il passe aussitôt professionnel, mais il jouera sous les couleurs de la Croatie et non plus celles de son pays natal la Bosnie. Il remporte son premier titre sur le circuit principal à New Haven en 2008.

En 2009, la carrière du Croate prend vraiment son envol, grâce à de très bons résultats dans les tournois majeurs : huitième de finale à Melbourne puis à Roland Garros, et quart à Flushing Meadows, là où il crée une belle surprise en faisant chuter Andy Murray.

En 2010, Cilic, bourreau de Del Potro puis de Roddick,.devient le premier joueur croate à atteindre les demi-finales de l'Open d'Australie. Même son illustre aîné Goran Ivanisevic n'y était jamais parvenu, pas même sous les couleurs de la Yougoslavie, butant à trois reprises au stade des quarts de finale. Cilic retrouve Murray sa victime du dernier US Open. Mais cette fois l'Ecossais prend sa revanche dans un match magnifique. C'est à la suite de ce beau parcours que le Croate intègre pour la première fois le top 10.

En 2011, Cilic a beaucoup décliné, et ne parvient plus à briller dans les grands rendez-vous. Son meilleur résultat est un quart de finale à Rome en Masters 1000. Même à Chennai, où il était double tenant du titre, il s'incline au premier tour face à Nishikori. Il n'est guère plus heureux à Zagreb, où il perd sa couronne là aussi, vaincu en quart de finale par Florian Mayer. Une blessure au genou alourdit encore ses difficultés à retrouver son meilleur niveau.

 Contrôlé positif à un test de dopage à Munich en juin 2013, Cilic est initialement suspendu neuf mois (avec effet rétrospectif à compter du 1er mai) mais le joueur embarrassé camoufle cette sanction en forfait à Wimbledon. La vérité n'est sue et relayée par les médias que quelques jours après la fin du to
urnoi londonien. Cilic aurait ingéré à son insu un produit interdit par l'ATP et l'ITF. Il est certes suspendu, mais il retrouve le droit de jouer et récupère les points que l'ATP lui avait retirés, excepté sur la période mai-août 2013.

Réhabilité, le Croate retrouve un excellent niveau en 2014, en glanant deux titres quasiment coup sur coup - Zagreb et Delray Beach - et en disputant une troisième finale à Rotterdam, qu'il concède à Berdych. Mais il réalise l'exploit de sa carrière en remportant l'US Open au nez et à la barbe des favoris, dont Federer, qu'il crucifie en trois petits sets. En finale il se défait encore aisément du Japonais Nishikori qui jouait lui aussi sa première finale en Grand Chelem.

Cilic ne confirme pas vraiment dans les mois qui suivent l'exploit new-yorkais. Mais il reprend des couleurs sitôt qu'il foule le sol américain, comme en 2016, où il s'impose à Cincinnati en dominant notamment Murray en finale. Cette année-là, il domine à Bercy Novak Djokovic, qui restait sur 15 victoires et trois titres au BNP Paribas Masters.


Son entraîneur :
Bob Brett (2004-2013)
Goran Ivanisevic (depuis novembre 2013)


Ses titres :

1 Gd Chelem 0 Masters 1 Masters 1000 1 ATP 500 13 ATP 250


New Haven 2008 Chennai 2009 Zagreb 2009 Chennai 2010 Zagreb 2010

St-Petersbg 2011 Queens 2012 Umag 2012 Zagreb 2013 Zagreb 2014

Delray Beach 2014 US Open 2014 Moscou 2014 Moscou 2015 Cincinnati 2016

Bâle 2016