© 2017 Chron'open
Roger Federer - 2013

En 2013, Roger s'incline en demi-finale à Melbourne, battu par un Murray de plus en plus fort et contre qui, fort de ses 3 victoires en finale il ne s'était jusqu'alors jamais incliné en Grand Chelem. Il s'incline dès les quarts à Roland-Garros, terrassé sèchement par Tsonga. Mais la grande désillusion de Federer se produit à Wimbledon : il perd dès le deuxième tour, terminant ainsi sa fantastique série de 36 quarts de finale consécutifs en Grand Chelem. C'est le modeste Ukrainien Sergiy Stakhovsky issu des qualifications qui l'exécute en quatre manches. Federer, redescendu au cinquième rang, perd sa place dans le top 4 pour la première fois depuis 10 ans. Pour bien prouver à tout le monde qu'il traverse le plus gros "trou" de sa carrière, Roger s'incline à Hambourg, un tournoi qui n'était pas initialement prévu à son programme, et trébuche face au 114ème joueur mondial Federico Delbonis. Il a adopté cette semaine-là un nouveau format de raquette, avec un tamis plus large. Le temps d'adaptation à cette nouvelle raquette justifierait-il ses contre-performances de l'été ? Une autre piste est évoquée quand après s'être incliné au premier tour de Gstaad face à l'Allemand Daniel Brands, le Suisse révèle devant la presse qu'il souffrirait d'une douleur au dos qui hypothèque sa participation au Masters 1000 du Canada prévu une semaine plus tard. Le Suisse ne retrouve un niveau raisonnable qu'en fin de saison, à Bercy et au Masters, pour lequel il se qualifie de justesse. il atteint les demi-finales dans ces deux tournois.

1 2 3 4 5 6 7 8 Image suivante
Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

1 2 3 4 5 6 7 8 Image suivante