© 2016 Chron'open
Roger Federer - 2012

Sa saison 2012 commence sur un bon rythme. Après une défaite contre Nadal à l'Open d'Australie, puis contre John Isner lors du premier tour de la coupe Davis., il se reprend bien avec trois titres glanés coup sur coup à Rotterdam, Dubai et Indian Wells. Mais surtout il renoue avec les Grands Chelems, deux ans et demi après l'Australie 2010. Il s'impose à Wimbledon pour la septième fois, égalant le record de Sampras et récupère du même coup la première place mondiale, s'assurant ainsi de battre le record du nombre de semaines en tête de l'ATP. Sur le même court, il décroche la médaille d'argent aux Jeux Olympiques, passant cette fois-ci complètement à côté de sa finale contre le même Andy Murray qu'il avait dominé en finale de Wimbledon un mois plus tôt. A New York il se cassera les dents sur Tomas Berdych - contre qui il a toujours beaucoup souffert - ce qui constituera sa toute première défaite en 24 matchs programmés en session nocturne à Flushing. Sa fin de saison a une saveur douce-amère : il subit une triste défaite en finale de son tournoi chéri à Bâle, sa première en indoor depuis deux années pleines, une défaite qui le fera définitivement renoncer à défendre sa place de n°1 mondial, qu'il aura donc occupée en tout pendant 302 semaines, record absolu. Son bourreau Juan Martin Del Potro récidivera en match de poule au Masters, tournoi dans lequel Federer cède en finale son titre à Djokovic après une superbe victoire sur le Britannique Andy Murray en demi-finale.

 

 

1 2 3 4 5 6 7 8 9 Image suivante
Zoom
Doha
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

Zoom
Open d'Australie
Zoom
Open d'Australie

1 2 3 4 5 6 7 8 9 Image suivante